Département des Manuscrits > Français > Français > Français 1-6170 [Ancien fonds] > Français 1-409

Français 105

Cote : Français 105  Réserver
Ancienne cote : Anc. 6777
Ancienne cote : Anc. n°552
XIVe siècle (début)
France (Paris) .

Ecriture littera textualis libraria, soignée et régulière pour l’ensemble du manuscrit. A partir du cahier n°25 (f. 190), on peut constater une légère augmentation du module d’écriture ainsi que du degré d’inclinaison sans que cela ne puisse permettre d’affirmer avec certitude l’intervention d’un second copiste.
Produit dans un contexte similaire aux manuscrits Bibliothèque de l'Arsenal 3481 et Français 9123, ce manuscrit présente un programme d'enluminures unique. Le décor est attribué au Maître de Fauvel ou à son atelier (Stones, 1998). Le texte est rythmé par 125 enluminures de la largeur de deux colonnes et d’hauteur variable entre 15 et 20 unité de réglure (UR) : 1v, 5r, 8v, 11r, 13r, 16r, 17r, 19r, 21r, 24v, 26r, 27r, 30v, 32r, 34r, 37v, 41v, 43v, 46r, 47r, 53r, 56r, 57v, 58v, 60v, 65v, 68r, 70r, 72r, 76v, 79r, 81v, 85r, 87v, 89v, 93v, 94r, 96r, 98v, 106r, 105r, 108r, 111v, 115r, 116v, 120r, 121v, 122r, 124r, 130v, 133v, 134v, 139v, 146v, 153r, 162r, 167v, 169r, 171v, 173r, 173v, 174r, 175v, 179v, 181r, 183v, 185r, 186r, 186v, 187r, 189r, 190v, 192v, 194v, 197v, 199v, 200r, 201v, 202r, 203v, 204v, 206v, 207v, 209r, 210r, 211v, 212v, 216r, 218r, 219r, 220r, 222v, 223v, 225r, 227r, 230r, 231r, 234r, 237v, 239r, 240v, 250r, 251v, 256r, 257r, 263r, 269r, 273r, 276v, 278v, 288r, 292v, 295r, 299v, 304v, 307v, 311r, 315r, 322r, 323v, 326v, 334v, 339r, 345v, 347r (49 dans l’Estoire du Graal et 76 dans le Merlin et dans la Suite). Les enluminures sont précédées d’une rubrique à l'encre rouge et suivies d’une initiale champie (d’hauteur variable entre 5 et 7 UR) en or, rose et bleu parcourue de motifs filiformes en blanc et se prolongeant souvent par des rinceaux dans les marges et l'entrecolonne. Les articulations internes du texte sont mises en évidence par des lettrines filigranées en bleu et rouge de 2 UR. Les feuillets 1r et 126r comportent une enluminure de frontispice de deux tiers de la justification (environ 230 x 230 mm) répartie en compartiments (6 au f. 1r, 9 au f. 126r) encadrée dans un décor architectural ; ces feuillets comportent également une bordure avec 8 écus en médaillon dont le deuxième peut être attribué à Artus (d'azur, aux 3 couronnes d'or), les autres sont partiellement effacés.
Des manicules et des notes d'attention contemporaines de la rédaction ou peu posterieures sont présentes aux feuillets : 111r, 120r, 262r, 263r, 264r, 260v, 282v, 283r, 288v, 289r, 337v, etc.
43 cahiers de 8 feuillets et 1 cahier de 4 feuillets (cahier n° 16, ff. 122-125, correspondant au dernier cahier de l'Estoire du Graal). Chaque cahier, à l'exeption du cahier n° 16, comporte une réclame dans la marge inférieure au verso du dernier feuillet de chaque cahier. Dans la marge inferieure recto de certains feuillets est encore lisible une foliotation ancienne en chiffres romains indicant l'organisation interne de chaque cahier (ex. aux ff. 98-101, ff. 262-263, ff. 271-273). Foliotation moderne à l'encre noire dans le coin supérieur droit du recto de chaque feuillet (1-349 ; la deuxième garde antérieure porte le numéro 1).
Parchemin. 349 feuillets précedés et suivis de 2 gardes anciennes en parchemin ; 430 × 317 mm (just. 322 × 210 mm) ; réglure à la mine de plomb (Muzerelle : 1-1-2-2/0/0/J) : d'après le f. 54r, 25 + 322 + 83 mm (de haut en bas) x 30 + 57 + 17 + 59 + 17 + 60 + 77 mm (de la marge de reliure à la marge de gouttière) ; trois colonnes de 50 lignes, soit une UR de 6.44 mm ; la première ligne de la colonne est copiée sous le trait horizontal délimitant le haut de la justification ; la lineation couvre l'entrecolonne.
Reliure XVIIe-XVIIIe siècles en maroquin rouge aux armes et chiffre royaux.
Estampille "Bibliothecae regiae" Ancien Régime, correspondant au type A, n°1 de Josserand-Bruno.
Ce document est rédigé en ancien français.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original : Français 105.

Numérisé sur co-financement du Connecting Europe Facility dans le cadre du projet européen ARMA.

Conditions spécifiques d'utilisation (sous convention Europeana ARMA - CC BY-SA 2.0).

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Au f. 2r, on lit les anciennes cotes : « cent nonant deux », « 6777 » et « 552 ». 

Au dernier feuillet (349v), d'une écriture contemporaine à celle du texte, on lit : « En cest roman ait .vi.xx et .vi. grosses lettres ymaginees, que chaiscune costait .i. florin » [sic]. Par "lettres ymaginees", il faut entendre les 125 enluminures (et non pas 126) présentes dans le volume.

Dans la marge inférieure interne du f. 349v est la signature : « G. Desriey ».

Présentation du contenu

f. 2r-125v : Estoire du Graal : « Cils qui la hautesce et la seignourie de si haute hystoire comme est cele du Grail metre en escript, par le commandement du grant maistre mande salus a tous ceuz et a toutes ... - ... Si se taist ore li contes de toutes les lignies que de Celydoine issirent et retorne a une estoire de Merlin qu'il covient a fine forche ajouster avec l'estoire del Saint Graal por ce que la branche en est et li apertient. Et commence mesires Robers de Borron cele branche en tele maniere : Moult fu iriez li anemis. Explicist l'Ystoire dou Saint Graal ».

f. 126r-161v : Merlin : Moult fu li annemis iriés quant nostre Sires ot esté en enfer et il en ot jeté Adam et Eve et tant des autres comme a lui plot ... - ... En telle maniere fu Artus esleuz a roy et tint le royaume de Logres mais ce ne fu mie longuement en pais ».

L'explicit est suivi par la rubrique : « Comment li roys Artus tint sa court aprés ce qu'il [162r] fu couronnez, et comment li baron se desacorderent a lui par envie de ce qu'il estoit roys, et comment li menuz peuples et li baron se combatirent ensamble ».

f. 162r-349v : Suite-Vulgate: « Ci endroit dist li contes que aprés la mi auost que li rois Artus fu couronnez que il tint grant court et merveilleuse... - ... et par qui il perdi le chastel de Trebes aisi comme li contes le devisera ça avant. Explicit toute la Vie Merlin ».

f. 349v : annonce du Lancelot propre : « Et commence ci aprés la marche de Gaule toute la vie Lancelot du Lac ».

Le Lancelot est conservé dans le manuscrit Bibliothèque de l'Arsenal 3481.

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (Français 105)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie raisonnée

Catalogues et inventaires

Bibliothèque impériale. Département des manuscrits. Catalogue des manuscrits français. Tome premier: Ancien fonds, Paris: Firmin Didot, 1868, p. 7 n° 105.

IRHT, Notices de manuscrits français et occitans, Dossiers suspendus, Paris: CNRS-IRHT, 1937-2010.

Irène FABRY-TEHRANCHI, notice de "PARIS, Bibliothèque de l'Arsenal, 3481; PARIS, Bibliothèque nationale de France, Manuscrits, fr. 00105" dans la base Jonas-IRHT/CNRS, consultation du 01/10/2021.

Editions

Le livre du Graal. I, Joseph d'Arimathie, Merlin, Les premiers faits du roi Arthur, dir. Daniel Poiron et Philippe Walter, Paris: Gallimard (Bibliothèque de la Pléiade, 476), 2001, lxxvi + 1918 p. [Estoire, Merlin et Suite-Vulgate β, Lancelot, d'après le ms Bonn, ULB, 526].

Le Roman de Merlin en prose, éd. par Corinne Fug-Pierreville d'après le ms. BnF Français 24394 , Paris: Champion, 2014, cité p. 19 .

Robert de Boron. Merlin, roman du XIIIe siècle, éd. A. Micha, Genève :Droz (TLF, 281), 1979 [Merlin, d'après le ms Paris, BnF, fr. 20047 (vers) et fr. 747 (prose), α].

Merlin, roman en prose du XIIIe siècle, publié avec la mise en prose du poème de Merlin de Robert de Boron d'après le manuscrit appartenant à M. Alfred H. Hult, éd. par G. Paris et J. Ulrich, Paris: Firmin-Didot, 1886-1887.

Etudes

Alexandre MICHA, « Les manuscrits du Merlin en prose de Robert de Boron », dans Romania, t. 79 n°313, 1958, cité p. 79

Irène FABRY-TEHRANCHI, « But now repeireth the tale to his mater : l'utilisation de "matière" dans la traduction en moyen anglais de Merlin et de la Suite vulgate », Matières à débat : la notion de matière littéraire dans la littérature médiévale, Rennes : Presses universitaires, 2017, cité p. 120, 128, 133, 134.

Alexandra ILIENA, « Rivalité des matières dans Tristan en prose », Matières à débat : la notion de matière littéraire dans la littérature médiévale, Rennes : Presses universitaires, 2017, cité p. 363.

Leah TETHER, Johnny MCFADYEN (dir.), Handbook of Arthurian Romance, Berlin : Walter de Gruyler, 2017., cité p. 219. — 8-IMPR-12924.

Alban GAUTIER, Marc ROLLAND, Michelle SZKILNIK (dir.), Arthur, la mer et la guerre, Paris : Classique Garnier, 2017, cité p. 144, 288. — 8-IMPR-12975.

Décor

Alison STONES, «The stylistic context of the Roman de Fauvel, with a note on the Roman de Fauvain", in Fauvel Studies, Allegory, Chronicle. Music, and Image in Paris, Bibliothèque Nationale de France Ms Français 146, ed. M.BENT and A. WATHEY, Oxford: Clarendon Press, 1998, pp. 529-567.

Richard H. ROUSE et Mary A. ROUSE, Manuscripts and their makers: commercial book producers in medieval Paris, 1200-1500, Turnhout: Harvey Miller, 2000, II, p.177.

Jean Pierre ANIEL, « La rubrique et l'image dans le manuscrit médiéval : quelques remarques », dans Qu'est-ce que nommer? L' image légendée entre monde monastique et pensée scolastique; actes du colloque du RILMA, Institut Universitaire de France (Paris, INHA, 17 - 18 octobre 2008), éditées par Christian HECK, Turnhout : Brepols, 2008, p. 101-110, cité p.104.

Marie-Françoise DAMONGEOT-BOURDAT, « Le roi Arthur et le Mont-Saint-Michel », extrait de Les Amis du Mont-Saint-Michel, ISSN 1144-4967, n°115 (2010), p. 36-41, cité p. 38.

Catalina GIRBEA, « Du dragon au perroquet : les débuts de la royauté arthurienne entre la corne et la plume », dans Cornes et plumes dans la littérature médiévale : attributs, signes et emblèmes, dir. Fabienne Pomel, Rennes: Presses universitaires de Rennes, 2010, p. 91-110, cité p. 94.

Christian HECK, Qu'est-ce que nommer? L'image légendée entre monde monastique et pensée scolastique, Turnhout: Brepols, 2010.

Cristina NOACCO, « La plume, le vol et l'esprit: l'oiseau et la métamorphose dans quelques récits des XIIe et XIIIe siècles »,Cornes et plumes dans la littérature médiévale : attributs, signes et emblèmes, dir. Fabienne POMEL, Rennes: Presses universitaires de Rennes, 2010, p. 249-264, cité p. 255 n. 17.

Alison STONES, « Two French Manuscripts: WLC/LM/6 and WLC/LM/7 », dans The Wollaton Medieval manuscripts : texts, owners and readers, Ralph Hanna, Thorlac Turville-Petre (dir.), Woodbridge: Boydell and Brewer, 2010, cité p. 48. — FOL-IMPR-692.

Iréne FABRY, « L'ambassade du roi Loth et de ses fils auprès des barons rebelles : variations iconographiques (BNF FR. 105 et 9123") », dans Le texte médiéval. De la variante à la recréation, dir. Anne Salamon, Anne Rochebouet et Cécile Le Cornec Rochelois, Paris: Presses de l'Université Paris-Sorbonne, 2012, p. 213-236.

Catalina GIRBEA, « L'iconographie du manuscrit français 105 de la BNF, entre littérature et propagande », dans L'univers du livre médiéval. Substance, lettre, signe, études réunies par Karin Ueltschi, Paris: Champion, 2014, p. 241-256.

Catherine NICOLAS, "Les esperiteus demoustranches de l'Arche dans le manuscrit français 344 de la Bibliothèque nationale de France : représentation du Graal et figuration des mystères chrétiens dans "L'Estoire del Saint Graal", extrait de La pensée du regard. Etudes d'histoire de l'art du Moyen Age offertes à Christian Heck, Turnhout: Brepols, 2016, cité p. 262.
MSS [4 IMPR 3666]

Irène FABRY-TEHRANCHI, « Du manuscrit à l'imprimé : les remplois de bois gravés dans l'illustration du Livre de Merlin», dans Viator, vol. 48, n° 1 (2017), cité p. 173, note n° 35.

Expositions

Bibliothèque nationale de France, La légende du roi Arthur [exposition, Paris, Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand, du 20 octobre 2009 au 24 janvier 2010], sous la direction de Thierry DELCOURT, Paris: Éd. du Seuil, 2009, p. 26, 138.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 15648. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 3361.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Voir le document numérisé
vignette simple

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Graziella Pastore (octobre 2021).