Département des Arts du spectacle > Inventaires détaillés > Fonds d'archives > H-K

Fonds Jaroszewicz, Ella (mime)

Cote :  
Fonds Ella Jaroszewicz (1938-....)
1954-2018
2,10 mètres linéaires + 3 boîtes à plat, 45 affiches, 4 objets, 9 costumes
Bibliothèque nationale de France. Département des Arts du spectacle
Fonds produit par : Jaroszewicz, Ella (1938-....)
Le fonds contient des documents majoritairement en français

Biographie ou histoire

Ella Jaroszewicz (née Elzbieta Jaroszewicz-Bartnowska) est une artiste française d'origine polonaise, née à Kielce en Pologne en 1938, de père musicien, résistant fusillé par les nazis.
Mime, danseuse, metteuse en scène, chorégraphe et pédagogue, elle est à l'origine d'un langage gestuel qui synthétise l'art du mime et la science de la chorégraphie, langage qu'elle a développé en France.

Après son baccalauréat, elle étudie à l'Académie des sports de Wroclaw (1955-1956) où elle acquiert des bases d'acrobatie, d'anatomie et de physiologie qui lui sont utiles tout au long de sa carrière, aussi bien sur scène que dans le cadre de son enseignement.

Elle suit ensuite une double formation : de mime, entre 1955 et 1963, auprès de Henryk Tomaszewski et de danse, de 1956 à 1959, à l'école de l'Opéra de Wroclaw. Pendant huit ans, elle fait partie de la troupe fondée par Tomaszewski, le « Théâtre Pantomima de Wroclaw », dont elle est l'interprète principale. Elle joue dans le premier spectacle de la compagnie, Condamné à vivre (1956), le rôle de « l'Arbre » qui devient le symbole choisi par Tomaszewski pour représenter son théâtre. Elle crée plusieurs rôles, dont celui de Marika dans Wozzeck d'après Georg Büchner. Elle est aussi l'interprète principale dans Le Livre et dans des spectacles de « Contes pour la jeunesse ».
Bien que remarquée par la presse londonienne pour son rôle de «Dame de Caro» dans La Cabale, et plébiscitée par des metteurs en scène de cinéma, elle choisit de poursuivre son compagnonnage avec son maître Tomaszewski. Lequel continue de lui offrir de beaux rôles tels ceux de «Liny» (dans Le masque d'Arlequin), «Jaselka», la «Déesse Shiva», l'«Apprenti sorcier», Phèdre et le rôle-titre dans la pièce La Femme, créée pour elle, qu'elle interprète aux côtés de Pawel Rouba (1939-2007) durant la saison 1962/1963.
C'est ainsi qu'avec son maître polonais, elle participe à la création d'un nouveau langage gestuel qui synthétise l'art du mime et la science de la chorégraphie, reconnu internationalement comme mouvement novateur dans l'art du mime.
La troupe de Henryk Tomaszewski obtient d'ailleurs deux médailles d'or au Concours International de Pantomime à Moscou en 1958, l'une pour la mise en scène, l'autre pour les interprètes, dont Ella Jaroszewicz.
De 1957 à 1963, Ella Jaroszewicz effectue avec Tomaszewski des tournées en Suède, au Danemark, en Israël, en Grande-Bretagne, en Italie, en Allemagne et à Paris, au Festival des Nations en 1962 au Théâtre Sarah Bernhardt, puis un mois au théâtre de l'Athénée.

Elle rencontre Marcel Marceau en 1962, s'installe progressivement à Paris et épouse le Mime en 1966 (sont mariés jusqu'en 1973).
Elle complète et développe sa formation à Paris en danse classique avec Serge Peretti, en danse jazz avec Robinson, en danse espagnole avec De Triana, en théâtre avec Jean Huet. 
Elle voyage aux Etats Unis et étudie la danse moderne à l'American Dance School de Los Angeles avec Tchouki Matei (méthode Graham).
Elle ouvre en 1967 son premier cours de mime au Studio du Théâtre des Champs Elysées à Paris. En 1968, elle crée, à l'initiative de Roland Petit et de la Directrice de l'Ecole de Danse de l'Opéra de Paris, Mlle Guillot, le premier cours de mime dans l'histoire de l'Ecole.
Elle parcourt ensuite la France avec Jean Dorcy, fondateur de "Danse et Culture", pour promouvoir la rencontre du mime et de la danse ; et en récompense de cet engagement, obtient en 1969 une médaille d'or décernée par Serge Lifar.

De 1969 à 1972, dans le cadre de l'École Internationale de Mime - Marcel Marceau, dirigée par Pierre Verry, elle participe à la préparation du programme pédagogique et enseigne le mime selon son approche personnelle, en introduisant la danse et l'acrobatie.
Elle donne des cours : au Studio Saint Michel, au Théâtre du Soleil (Ariane Mnouchkine) en 1978, à l'université Paris-3 Sorbonne et à l'université Paris-6 (cours de psychomotricité).
Elle anime de nombreux stages dans plusieurs pays : à Hambourg pour des comédiens et metteurs en scène ; plusieurs stages de la Fédération française de danse en collaboration avec Maximilien Decroux ; en Allemagne, de 1982 à 1994, à l'Académie d'Art de Vienne (en Autriche). Elle enseigne le mouvement au Chaincourt Theater de Francfort, à la Flinders University d'Adelaïde (en Australie) ; organise des stages et formations professionnelles agrées de l'AFDAS-Paris ("Assurance formation des activités du spectacle", organisme créé en 1972, gestionnaire du fonds de formation des artistes-auteurs) ; de 1993 à 1996 trois stages au Centre de Recherches Culturelles Jerzy Grotowski à Wroclaw en Pologne. En 2005, elle est invitée à donner une masterclasse à l'English National Ballet School de Londres.

En 1973, Ella Jaroszewicz fonde sa compagnie de mime « MAGENIA », qui signifie «Rêve» en polonais, avec laquelle elle crée plus de 17 spectacles qu'elle présente à travers le monde de 1973 à 2015.
En 1982, elle ouvre son propre lieu de formation, devenu en 2000 la première «Académie européenne de théâtre corporel - Studio Magénia ». Dans cette école qu'elle dirige jusqu'en 2018 (date de sa fermeture), elle forme plus de 800 jeunes artistes venus du monde entier (France, Allemagne, Corée, Chine, Japon, Italie, Espagne, Brésil, Equateur…).
L'enseignement délivré par le Studio Magenia a obtenu du Répertoire National des certifications professionnelles (RNCP), pour la première fois en France, la reconnaissance du statut d'«Artiste Mime» puis celle du statut d'«Artiste de Théâtre Corporel» reconnu par l'Etat français et par l'Europe dès 2008.
En 2004 Ella Jaroszewicz présente le travail de son école et de sa compagnie lors du Premier Congrès International des Ecoles d'Art en Corée du Sud.

Créations :
1973. Révélation du Festival du Marais, Festival de Grasse, avec La Violette, La vie et La Forêt.
1974 Tournées en France et en Allemagne avec trois créations : Picnic, La Parade, Errances.
1976 Reprise du répertoire au théâtre d'Orsay Renaud-Barrault.
1977 Création de La Lune, mimographie qui obtient un 2e prix au concours chorégraphique international de Bagnolet.
1978 La Compagnie Magenia participe au gala de lauréats donné au théâtre des Champs-Élysées. Ella Jaroszewicz crée des chorégraphies pour les danseurs et danseuses étoiles de l'Opéra de Paris (Patrick Dupond, Charles Jude, Claude de Vulpian, ainsi que pour le réalisateur de films documentaires François Reichenbach).
1979 Création à Paris des spectacles Les Aventures des fourmis et La Goutte d'eau. Mouvement et image présenté au Centre Georges-Pompidou et au Centre Mandapa reçoit le prix de l'humour décerné par la Fondation de la danse.
1980 Nouvelles tournées en Allemagne, spectacles à Paris au centre Mandapa et au Théâtre 14.
1981 Festival de la pantomime à Vienne (Autriche), spectacle au théâtre du Lucernaire à Paris, suivis les années suivantes par des tournées en Allemagne, des spectacles à l'occasion de la Semaine nationale du théâtre à Paris, ainsi qu'un mois au théâtre du Lys-Montparnasse et au théâtre Nouvelle France, des tournées en Suède, à Copenhague, en Allemagne et en Autriche.
1984 Spectacles à Salzbourg et à l'Opéra de Graz en Autriche (première compagnie française invitée à l'Opéra de Graz) avec La Robe, La Goutte d'eau et L'Aube Lunaire.
1985 Nomination au Festival de Sitges en Catalogne, tournée en Pologne.
1986 Tournage de L'Aube Lunaire par la télévision polonaise.
Tournage d'un film Compagnie Magenia avec La Robe, Les Fourmis, La Goutte d'Eau
1992 Festival de Hambourg -avec L'Aube Lunaire.
1996 Chorégraphe et assistante de metteur en scène pour la Compagnie de théâtre à Stockholm pour le spectacle Kafka.
2001 Présentation de Parallèles à la BnF-François-Mitterrand.
2002 Festival de Varsovie et tournée en Pologne avec Parallèles.
2006 Phyllades au théâtre du Gymnase à Paris.
Tournage d'un film pour la TV POLONIA Ella je suis de Wroclaw réalisation Klimsa.
2007 Spectacle au théâtre des Funambules à Paris. Film par Boguslaw Klimsa.
2008 L'Ombre d'un doute à Nogent, au Conservatoire du 20e arrondissement et théâtre Passerelle à Paris. « Festival d'O » avec Les Gouttes d'eau.
2011 Spectacle Polonia présenté au musée de l'Histoire de l'immigration à l'occasion d'une exposition sur l'immigration polonaise en France depuis le XIXe siècle et création des spectacles Black and White et Le Mime fait un tabac
2012 Les Dreudons au théâtre Passerelle.
2014 Spectacle Vincent au théâtre de Chantilly et au Conservatoire du 20e arrondissement de Paris.
2015 « Jeunes talents de Magenia », salle Jean Dame à Paris et au Théâtre de Chantilly.
2017 Présentation de film et Conférence avec des projections de photos sur la Compagnie et l'Ecole Magenia au Festival des Lumières en Auvergne.
2018 Présentation - Conférence dans le cadre de la Première Conférence Internationale de Mime (WMO) à Belgrade.

Prix et récompenses :
Médaille d'or (d'interprète) au Concours International de Pantomime à Moscou, avec la Compagnie polonaise de Henryk Tomaszewski « Pantomima », 1958.
Médaille d'or de « Danse et Culture » à Paris remise par Serge Lifar et Jean Dorcy, au Centre Georges Pompidou, 1969.
Deuxième prix de Chorégraphie, pour La lune, au concours international de Bagnolet « Le Ballet pour Demain », 1977.
Prix de L'humour, Fondation de la Danse (Paris) pour Mouvement et images, 1979.
Diplôme et prix de la Fédération Française de Danse d'art chorégraphique et d'expression corporelle pour son travail de professeur et pour des créations avec la Compagnie Magenia.
Prix du jury au Festival International de Théâtre à Sitges en Espagne, 1985.
Remerciements de tous les participants pour son initiative d'organisation du premier Concours International de Mimographie à Paris.
Médaille de la ville de Wroclaw (Pologne), 1986.
Croix d'Officier de l'Ordre National du Mérite pour l'ensemble de sa carrière et la diffusion et promotion de la culture polonaise dans le monde, 2005.
Deux prix de l'organisation mondiale du mime (World Mime Organisation) : le Special WMO Award for the Outstanding Contribution to the Art of Mime, pour ses créations et son travail de pédagogue en 2017 et le Special WMO Award for Promotion and Development of the Art of Mime décerné en 2018 à la compagnie Magenia.

Manifestations, colloques :
En 2005, reconnue comme l'héritière de la pensée de son premier Maître, Ella Jaroszewicz organise un «Hommage à Henryk Tomaszewski» à Paris sous les patronages de l'UNESCO, de l'Ambassade de Pologne, de l'Institut Polonais, de personnalités du monde artistique de France, d'artistes venus de New York et de Pologne, en collaboration avec le Studio Magenia. Elle y présente des films, des photos, des affiches et des programmes du courant artistique créé par Tomaszewski, qui font partie du patrimoine artistique européen. Trois jours durant, cet hommage attire des artistes, des écoles de théâtre et de la danse du tout Paris.
Le 27 novembre 2019, à l'occasion du centenaire de sa naissance, elle propose, avec l'Institut Polonais, à la Maison des auteurs à Paris, une soirée hommage à Henryk Tomaszewski (1919-2001) intitulée «Henryk Tomaszewski : l'art du mime polonais».
Parallèlement Ella Jaroszewicz organise et présente des dizaines de «Conférences - projections» sur l'histoire de l'Art du Mime, principalement sur le courant artistique créé par Henryk Tomaszewski en Pologne aux milieux du XXe siècle, mais aussi sur l'évolution du mime en France. Lesquelles sont enrichies des démonstrations par les étudiants du «Studio Magenia-Académie Européenne de Théâtre Corporel» qu'elle dirige jusqu'en 2018.
Ces conférences sont données, entre autres lieux, à la Bibliothèque Polonaise de Paris, dans le cadre des séances du Centre international de réflexion et de recherche sur les arts du spectacle (CIRRAS), au Festival des Lumières en Auvergne en 2018, au Festival d'Avignon et en 2018, à la première Conférence Internationale à Belgrade, organisé par la World Mime Organisation.

Informations sur les modalités d’entrée

Don d'Ella Jaroszewicz, 2019. Numéro d'entrée : DON-ASP-2019-07.

Présentation du contenu

Le fonds se compose d'archives sur papier : programmes, presse, dossiers de présentation de l'école et de la Compagnie Magénia, photographies, affiches ; de ressources audiovisuelles, de costumes et accessoires de scène. Il comprend aussi de la documentation sur Henryk Tomaszewski et son Théâtre Pantomima.

Informations sur le traitement

Le présent inventaire ne décrit encore pour le moment qu'une partie des ressources audiovisuelles.

Conditions d'accès

Vous pouvez préparer votre venue au département des Arts du spectacle en réservant vos documents à distance à partir du présent inventaire, en cliquant sur l'icône "Calendrier" qui figure à gauche des descriptions de documents.
Pour pouvoir réserver à distance, vous devez posséder une carte de lecteur en cours de validité et donnant accès à la Bibliothèque de recherche, et créer votre propre espace personnel sur le site Web de la BnF à cette adresse.
Ces documents sont consultables uniquement en place réserve (à demander à l'entrée de la salle de lecture).
Les demandes portant sur les sections encore non inventoriées de ce fonds sont à adresser par courriel à l'adresse arts-spectacle [at] bnf.fr. Un délai d'au moins quinze jours est à prévoir.


Sous-unités de description