Département des Manuscrits > Latin > Nouvelles acquisitions latines > NAL 3213-3261

NAL 3261

Cote : NAL 3261  Réserver
Horae ad usum Parisiensem (fragment).
XVe siècle (vers 1425-1435). 
France (Paris).

Écriture gothique : littera textualis formata.

Deux miniatures marginales attribuées au Maître de la Légende dorée de Munich (soldats jouant aux dés la tunique du Christ ; Crucifixion : coup de lance).
Bordures ornées à fines vignetures portant des fleurs peintes stylisées et des baies dorées.
Initiales ornées de vignette et de motifs floraux, peintes sur fond doré.
Initiales et bouts-de-ligne champis.
 
Parchemin. 1 feuillet, 217 × 155 mm (justification : 105 × 70 mm). 
Réglure à l'encre, 17 longues lignes.

Estampille : Bibliothèque nationale de France, 2000-...
Ce document est rédigé en latin .
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits.

Conditions d'accès

Communication exceptionnelle, soumise à l'autorisation du directeur du département, sur demande motivée.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original : NAL 3261.

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Ce feuillet est issu du ms. Rothschild 2535, livre d’heures enluminé à Paris vers 1425-1435 par le Maître de la Légende dorée de Munich (cf. Laurent UNGEHEUER, « Un livre d’heures parisien de la collection Rothschild à la BnF », Art de l’enluminure, mars-mai 2016).

Le livre d’heures appartenait en 1874 au collectionneur anglais William Bragge (vente Bragge : A magnificient collection of manuscripts formed by a gentleman of consummate taste and judgment... : Sotheby’s, 7 juin 1876, p. 18, lot 106). Vendu en 1876 au libraire Thibaudeau, il fut ensuite acquis par Mayer Carl de Rothschild ll (1820-1886) et passa aux héritiers de ce dernier : Thérèse de Rothschild (1847-1931) et Henri de Rothschild (1872-1947). Celui-ci le légua à la Bibliothèque nationale, qui reçut l’ensemble de sa collection en 1949.
Le ms. Rothschild 2535 se présente aujourd’hui comme un volume de 171 feuillets, mesurant 214 × 148 mm. La collation des cahiers révèle plusieurs lacunes. Outre le calendrier, que le catalogue de vente de 1876 signalait déjà comme absent, il manque un feuillet entre les f. 46 et 47 (Petit office de la Vierge) et deux feuillets entre les f. 98 et 99 (Heures de la Croix, fin de sexte et début de none). Si nous comparons l’état actuel du manuscrit avec les descriptions qu’en donnent le catalogue de vente de 1876 et le catalogue de la bibliothèque Rothschild publié par Émile Picot en 1893, il apparaît que, entre ces deux dates, le volume fut rogné de 6 ou 7 cm et reçut une nouvelle reliure de velours rouge, identique à la précédente. Cette opération eut certainement pour objectif d’améliorer l’aspect du volume, que la description de 1876 dit « rongé par les rats au coin supérieur ». La perte des feuillets mentionnés est antérieure à cette restauration, ou contemporaine de celle-ci, dans la mesure où le volume actuel ne présente aucune marque de découpe ni de déprédation et où sa reliure n’a subi aucune modification depuis 1893.

Le présent feuillet s’insérait à l’origine entre les f. 98 et 99 du ms. Rothschild 2535. Son texte est la suite immédiate de celui du f. 98v : « Ad sextam… Sicut erat in principio et nunc et semper, et in secula seculorum » (Rothschild 2535, f. 98v) / « amen. Alleluia. Adoramus te Christe et benedicimus tibi quia per sanctam crucem tuam redemisti mundum. Ymnus. Hora sexta Jhesus est cruce conclavatus… » (NAL 3261, incipit). Notons enfin que ce feuillet détaché mesure 217 × 155 mm, qui sont les dimensions qu’avait le ms. Rothschild 2535 avant d’être rogné. L’angle supérieur, amputé, semble avoir été déchiqueté par des rongeurs. Ces caractéristiques confirment que son retrait du volume est antérieur à l’entrée de celui-ci dans les collections nationales, en 1949.

La provenance du feuillet lui-même est mal connue. Il est passé en vente publique le 2 mars 2016 (Lancry-Camper, Corbeil-Essonnes, vente du 2 mars 2016, lot 422), puis le 17 novembre 2016 ( Fraysse et associés, Paris, vente Collection d'un amateur de la rive droite provenant notamment des anciennes collections Apollinaire, 17 novembre 2016, lot 164).

Informations sur les modalités d’entrée

Feuillet acquis par la Bibliothèque nationale de France de la librairie Quaritch, en janvier 2021. Numéro d'entrée : A 21-01.

Présentation du contenu

1 feuillet contenant la fin de sexte et le début de none des heures de la Croix : 
- Recto, incipit : « amen. Alleluia. Adoramus te Christe et benedicimus tibi quia per sanctam crucem tuam redemisti mundum. Ymnus. Hora sexta Jhesus est cruce conclavatus… »
- Verso, explicit : « …Ad nonam…Domine ad adjuvandum me festina. »

Bibliographie

2016

Laurent UNGEHEUER, « Un livre d’heures parisien de la collection Rothschild à la BnF », Art de l’enluminure, mars-mai 2016.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Laure Rioust (janvier 2021).