Collections partenaires > Gallica marque blanche > École nationale des Ponts et Chaussées

École nationale des ponts et chaussées - Cotes diverses - Journaux de mission des élèves ingénieurs de l'Ecole des ponts et chaussées

Cote : Cotes diverses 
École nationale des ponts et chaussées - Journaux de mission des élèves ingénieurs de l'Ecole des ponts et chaussées
1816-1899
Ecole nationale des ponts et chaussées

Présentation du contenu

L’enseignement théorique professé à l’école des ponts et chaussées a toujours été complété par des travaux pratiques et du travail de terrain, voyage d’études ou participation à un chantier. A partir de 1816, les élèves doivent rédiger un rapport, appelé journal de mission, “sur lequel [ils consigneront] toutes les observations, remarques et expériences qu’[ils auront] pu faire ou voir, surtout ce qui intéressera l’art ou le service de l’ingénieur” (Séance du conseil de l’École du 17 mars 1816).
En 1836, il est demandé aux élèves de déposer une copie de leur journal de mission à la bibliothèque de l’École, mais, rapidement, seuls ceux réalisés à l’étranger (principalement en Grande Bretagne, Belgique et Pays-Bas, Allemagne, Autriche-Hongrie et Italie, et plus ponctuellement, Scandinavie, Etats-Unis ou Afrique du Nord) sont conservés. La collection s’est également enrichie par dons ou achats depuis la fin du XIXe siècle.
Les missions en France sont l’occasion pour l’élève ingénieur de participer à un ou plusieurs chantiers. Le journal de mission est alors plutôt un rapport sur le travail effectué, présentant les solutions techniques envisagées et celles adoptées. Quant aux missions à l’étranger, il s’agissait avant tout de voyage d’études. Au fil du temps, la structure de ces journaux de mission à l’étranger s’est normalisée pour proposer trois parties principales : une description du voyage effectuée, un ensemble de rapports et d’observations générales et un ensemble de rapports plus précis, le tout accompagné d’une importante documentation rassemblée sur place (cartes, brochures, photographies, etc.). Ces rapports concernaient l’ensemble des champs du génie civil (chemins de fer, ports, navigation intérieure, assainissement), mais également l’architecture.
L’ensemble du corpus des journaux de mission conservé par l’École nationale des Ponts et Chaussées compte plus d’une centaine de documents, dont seulement une partie a été numérisé et est présentée ici.

Bibliographie

Konstantinos CHATZIS, « Les voyages d’étude des ingénieurs des Ponts et Chaussées à travers l’Europe  », Encyclopédie pour une histoire nouvelle de l'Europe [en ligne], ISSN 2677-6588, 2016, mis en ligne le 07/06/2019, consulté le 28/10/2019. Permalien : https://ehne.fr/node/2141

« Registre des procès-verbaux des séances du Conseil de l’Ecole des Ponts et Chaussées commencé en Vendémiaire An 13  », Bibliothèque numérique patrimoniale des ponts et chaussées, https://patrimoine.enpc.fr/document/ENPC01_9562_01.

Informations sur le traitement

Cet instrument de recherche a été chargé dans BnF archives et manuscrits dans le cadre d'un partenariat de numérisation. Seuls les documents concernés par le projet sont décrits.

La Bibliothèque nationale de France possède une copie numérique des documents décrits, obtenue dans le cadre d'un partenariat de numérisation. Les documents originaux demeurent la propriété de Ecole nationale des ponts et chaussées.


Sous-unités de description