Département des Arts du spectacle > Inventaires détaillés > Fonds d'archives > T-Z

Fonds Théâtre de la Ville (théâtre, danse)

Cote : En attente de cotation 
Fonds Théâtre de la Ville
1968-2016
78 mètres linéaires
Bibliothèque nationale de France. Département des arts du spectacle
Fonds produit par : Théâtre de la Ville (Paris)
Le fonds contient des documents majoritairement en français

Biographie ou histoire

À l'origine, le Châtelet était un château fort qui devint par la suite le siège d'une juridiction civile et criminelle du vicomté de Paris. En 1802, tous les bâtiments sont détruits sauf la tourelle du guet. Sous le 1er Empire la place est nivelée et agrandie. À partir de 1851, le quartier du Châtelet est repensé, à l'instar du reste de la capitale, sous l'égide de Haussmann. En 1860, à la demande du baron Haussmann, l'architecte Gabriel Davioud construit de part et d'autre de la place du Châtelet et de la colonne du Palmier deux théâtres de même style.
Le théâtre de la place du Châtelet est appelé en 1862 "Théâtre Lyrique" en remplacement de celui du Boulevard du Temple rasé selon les plans de Haussmann. Il est construit à l'emplacement de la rue de la Vieille Lanterne où le poète Gérard de Nerval s'est pendu en 1855.
Incendié pendant la Commune (en 1871), le bâtiment est reconstruit par les soins de la Ville de Paris en 1874. Il prend alors le nom de Théâtre Historique en 1875, puis celui de Théâtre des Nations en 1879. Il accueille la troupe de l'Opéra Comique en 1887. En décembre 1898, c'est l'illustre tragédienne Sarah Bernhardt qui prend la direction de ce théâtre ; elle lui donne son nom, et anime ce lieu durant 25 ans. Sous l'occupation, le Théâtre Sarah Bernhardt est renommé Théâtre de la Cité ; c'est Charles Dullin qui en prend la direction. En 1943, la première pièce de Jean-Paul Sartre, Les Mouches, y est créée.
Après la guerre, le Théâtre Sarah Bernhardt reprend son nom antérieur, sous la nouvelle direction d'A.-M. Julien, et accueille de 1947 à 1957 le Théâtre des Nations qui invite Brecht et le Berliner Ensemble, Visconti, l'Opéra de Pékin, Giorgio Strehler et le Piccolo Teatro di Milano… À la fin des années 1960, le bâtiment nécessite de profondes rénovations. L'intérieur est entièrement démoli : ne sont conservés que les murs, le toit et la façade. La nouvelle salle en amphithéâtre vise à répondre aux exigences de la scénographie contemporaine.
L'architecte Jean Perottet, les décorateurs Fabre et Tribel et le scénographe René Allio conçoivent une salle de 1000 places réparties sur les gradins qui, construits d'une seule volée de 25 m, sans piliers, au-dessus du foyer du public, susciteront de nombreuses imitations à travers le monde. Le Théâtre Sarah Bernhardt devient Théâtre de la Ville en décembre 1968 pour sa réouverture au public. La façade de Gabriel Davioud est inscrite à l'inventaire des Monuments Historiques en 1990.

Informations sur les modalités d’entrée

Don du théâtre de la Ville, 2016. Numéro d'entrée : DON-ASP-2016-24.
Compléments ultérieurs réguliers.

Présentation du contenu

Le fonds se compose de documents administratifs, de programmes, d'affiches, de photographies, de revues de presse, de dossiers de presse, de ressources audiovisuelles.

Informations sur le traitement

Les archives sur support papier sont en cours de classement, de cotation et d'inventoriage. Le présent inventaire ne couvre encore pour le moment que les ressources audiovisuelles.

Accroissements

Le fonds continue de s'enrichir de complément successifs.

Conditions d'accès

Les demandes portant sur les sections encore non inventoriées de ce fonds (c'est-à-dire, sur les ressources de nature autre qu'audiovisuelle) sont à adresser par courriel à l'adresse arts-spectacle [at] bnf.fr. Un délai d'au moins quinze jours est à prévoir.
Il n'est pas nécessaire de réserver les ressources audiovisuelles à l'avance pour pouvoir les consulter. Vous pouvez les demander le jour même en salle de lecture en indiquant au président de salle la référence "NUMAV" qui figure dans les descriptions de documents.


Sous-unités de description