Latin 8779

Cote : Latin 8779
Ancienne cote : Rigault [I] DCCCIV
 : Dupuy [I] 874
Ancienne cote : Regius 5512
Commentarii notarum tironianarum
IXe s.
Ce document est rédigé en latin.
Abbaye de Corbie (?). Minuscule caroline de petit module; titres en capitales (mêlées rarement d'onciales) rubriquées.
Les notes initiales des Commentarii ont reçu une décoration particulièrement soignée dans le style franco-insulaire (ex. ff. 5, 17v, 22, 23, 35, 44); celles qui commencent les capitula sont réhausées de couleurs (jaune, rouge, bleu, vert, violet) ; les interprétations des signes, généralement en capitales, avec parfois des lettres incluses, ont été plaquées sur un bandeau alternant plusieurs couleurs en fonction de l'espace de chaque lettre.
Au f. 51v, resté vacant à l'origine, une esquisse à la plume représente un homme pointant du doigt un mot d'une phrase placé sous son bras. L'ensemble a été en partie gratté.
Parch., I+A+ 51+ I ff. à trois ou quatre col., 204 x 190 mm (just. 175 x 140 mm)
Reliure de maroquin citron sur ais de bois avec traces de boulons aux armes et chiffre de Charles IX; titre sur le premier plat: « de dulgaribus (sic) notis ».
Estampille de la Bibliothèque royale (Ancien régime), XVIIe s., modèle identique à Josserand-Bruno, p. 264, type A n° 1.

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Historique de la conservation

ce ms. peut-être copié à Corbie (?) a appartenu, ou du moins est passé entre les mains de P. Pithou (v. note f. 51v). Au f. 1v, au dessus du prologue dont les 8 premières lignes sont en capitales rubriquées, se trouve noté de la même encre rouge « STEPHA<NUS> ». Il a ensuite fait partie des livres de Charles IX tranférés à Paris et figure dans le catalogue de la bibliothèque du roi à Paris à la fin du XVIe s. (1569-1574) sous le n° 1482.

Présentation du contenu

La collection des Commentarii de ce ms (ms. G de Schmitz, 1893) est une version augmentée en de nombreux endroits. De plus, des glossateurs (dont surtout une main du Xe ou XIe s.) ont ajouté des notes et des gloses. Un note en partie effacée, probablement de la main de Pierre Pithou (Delisle, suivi par Pellegrin, 1959, p. 25 n. 3), au f. 51v : « vet(us) ex(emplar) Cl. <Puteani> (?) vc. [viri clarissimi?] ex biblioth(eca) Corb(eiensi); nullam habet prefationem, sed ****(scribitur? Delisle)** ad f(inem) *****: expliciunt notae Senecae numero quique milia, finit uero hic plateola » est à mettre en relation avec un autre volume des Commentarii (BnF, lat. 8777) qui montre précisemment ces caractéristiques (voir Delisle). Dans le coin en haut à gauche de ce même f., une note de la même main (illisible: M******* la doise? *** 1561*? ou 1567?). Les f. 4r et 51v sont restés vacants. Un petit texte sur le premier folio (A, non folioté) a été entièrement gratté, seul un chrismon est conservé au verso, de même que quelques lignes sur le f. 1 sous l'explicit du prologe où il est possible de discerner encore un prénom **** « Claudii » (?) *******et un chiffre « 18 »; de la même couleur d'encre, une main du XVIe s. a noté dans la marge supérieure passim le contenu générale des notes, quand un thème lui semblait évident (par ex. f. 9r « imperatores » (on lit au verso de la main de Pithou « hic sunt nomina imperatorum ») ; f. 13r « temporis »; f. 26r « dignitatum ecclesia »; etc.)
L'agencement des commentarii a été boulversé en plusieurs endroits. L'ordre reconstitué des ff. selon les cahiers est celui-ci:
I (A+1-4), le premier f. (A), dont il ne reste qu'un onglet, formait un bifeuillet avec le f. 4, qui a l'origine était le sixième f.);
II (5-8 + 31-32), perte du bifeuillet central du cahier d'origine qui se trouvait entre les ff. 6v et 7r actuels;
III (9-16), cahier complet, signature conservée: « III q. »;
IV (23-29 + 34), le f. 34 forme un bifeuillet avec f. 23; deux bifeuillets (ff. 30-33) ont été malencontreusement relié apres f. 29;
V (35-41), il manque un f. entre 41 et 42, dont on aperçoit l'onglet dans la reliure et qui formait un bifeuillet avec le f. 35;
VI (42-49), cahier complet;
VII (17-19 + 20-22), il manque le bifeuillet qui se trouvait au centre du cahier, entre ff. 19 et 20;
VIII (50 + 30 + 33 + 51), deux bifeuillets (50-51 ; 30-33) qui complètent les commentarii.
Il est donc possible d'estimer la perte totale à 6 ff. (2 bifeuillets et deux f. découpés).
f. 1-3, préface et prologue: « incipit de vulgaribus notis quomodo prius inventae sunt ... discipulus eius est (suivit de 4 notes tiron. qui se lisent ainsi:) "hic est praeceptor meus" ».
f. 4v-51, Commentarii: « in nomine dei summi incipiunt notae Senecae et Cyceronis grammaticorum ... hic finem faciunt notas (sic et bis) hic finem faciunt notae ».

Bibliographie

Catalogues: Delisle, Cab. des mss., II, p. 135 ; Omont, Anc. inv. I, 1908 ; Catalogus codicum manuscriptorum bibliothecae regiae, 4, p. 493.
Texte: H. F. Kopp (1817). Palaeographica critica, Mannheim, vol. I, § 342, p. 304 sqq.; W. Schmitz (1876). « Zu den Tironischen Noten », Rheinisches Museum, 31, p. 287-296 (description du ms. p. 290-293); W. Schmitz (1893). Commentarii notarum tironianarum, Leipzig; P. Legendre (1907), Etudes tironiennes, Paris. (IV. Les manuscrits tironiens), p. 53.
Codicologie: E. Pellegrin (1959) ; « Membra disiecta Floriacensia », BEC, 117, p.5-56 (réimp. dans Bibliothèques retrouvées, Paris, 1988, p. 159-210); M. Mostert (1989). The Library of Fleury. A provisional List of Manuscripts, Hilversum, p. 226.
Histoire: P. Josserand et J. Bruno (1960). « Les estampilles du département des imprimés de la Bibliothèque Nationale », dans Mélanges F. Calot, Paris, p. 261-298

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Franck Cinato.