Département des Manuscrits > Français > Nouvelles acquisitions françaises > Mss cotés en 2018. NAF 28948-28983

NAF 28975. Fonds Serge Tisseron

Cote : NAF 28975  Réserver
Fonds Serge Tisseron
Documents produits entre 1968 et 2017.
Papier, supports magnétiques (disquettes, cassettes vidéo) et optiques (CD, DVD), conservés en 57 boîtes.
Textes très majoritairement en français, avec quelques documents en anglais, grec, portugais et divers autres langues européennes.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Fonds produit par : Serge Tisseron

Conditions d'accès

La communication de ce fonds fait l'objet d'une procédure spécifique. Veuillez adresser votre demande à manuscrits@bnf.fr.

En outre, certains ensembles de documents, signalés dans le présent instrument de recherche, ne peuvent être ouverts à la consultation en raison des dispositions législatives relatives à la protection de la vie privée, au secret médical ou en matière de statistiques (article L. 311-6 du Code des relations entre le public et l'administration, et article L. 213-2 du Code du patrimoine).

Présentation du contenu

Né à Valence en 1948, Serge Tisseron est psychiatre et psychanalyste, docteur habilité à diriger des recherches en psychologie, et membre de l'Académie des technologies. Dès l'achèvement de ses études de médecine, il se signale en soutenant la première thèse d'exercice sous forme de bande dessinée, sous-titrée Une tentative graphique sur l'histoire de la psychiatrie  (1975, avant d'accéder à la notoriété en dévoilant le secret de famille d'Hergé par la seule lecture des albums de Tintin, objet de son premier livre publié, Tintin chez le psychanalyste (1985).

L'œuvre riche et protéiforme de Serge Tisseron s'est nourrie de l'influence des travaux de Didier Anzieu, psychanalyste français ayant théorisé le concept de « Moi-Peau » entre 1974 et 1985, qui fut son directeur de thèse et son analyste, ainsi que des recherches de René Kaës, spécialiste de la psychanalyse groupale, et de Claude Nachin, qui prolongea les réflexions de Nicolas Abraham et Maria Torok sur les phénomènes psychiques transgénérationnels. Elle porte également la marque de la passion de son auteur pour les images, en particulier la bande dessinée.

Les trois subdivisions principales du plan de classement du fonds reflètent les trois grands axes de la production scientifique de Serge Tisseron, et des activités professionnelles associées, à savoir :
- les travaux sur les phénomènes inter- et transgénérationnels, d'abord abordés à travers l'œuvre d'Hergé, avant de porter sur l'ensemble des secrets de famille, et sur les questions de transmissions psychiques entre individus et générations ;
- les recherches sur les relations que nous tissons avec les images en général, et les écrans en particulier, qui se focalisent au tournant du siècle sur le problème sociétal de l'impact de la violence médiatique sur les jeunes, mais comprennent également des travaux sur la bande dessinée, la photographie, le cinéma, la télévision et les jeux vidéo, abordant la diversité de leurs expressions créatives et la richesse des processus de symbolisation qu'ils mettent en jeu ;
- les travaux sur les relations aux objets, aux nouvelles technologies et au numérique, qui prolongent et élargissent les deux précédents axes : ils vont de l'étude des objets traditionnels comme réservoirs de mémoire et réceptacles de secrets, à la réflexion sur les artefacts technologiques et les développements de la robotique, constitutif d'un nouvel univers numérique où Internet occupe une place centrale.

Au sein de chacune de ces subdivisions thématiques, les dossiers sont répartis par ensembles typologiques : livres publiés, textes d'articles et de conférences, archives de recherches institutionnelles, d'activités associatives et de projets collectifs, recueils de correspondance et de presse. Les documents liés à la création et à la réception d'une œuvre (lettres, notes, revues de presse...) ont été réunis avec les manuscrits et tapuscrits qui s'y rapportent afin de faciliter les recherches.

Les autres subdivisions du plan de classement, d'une moindre ampleur documentaire, regroupent respectivement :
- des archives documentant la jeunesse étudiante et le début de la carrière professionnelle de Serge Tisseron : ses productions universitaires ; des dossiers relatifs à des travaux et engagements sur des questions socio-sanitaires (crise de mai 1968 à la faculté de médecine de Lyon, dénonciation des pratiques de la psychiatrie institutionnelle dans le cadre d'un collectif "Matilde", enquête sur la mort à l'hôpital) ; 
- les manuscrits et dossiers d'œuvres des travaux sur le thème de la honte, des émotions et de la résilience, axe de recherche connexe à celui portant sur les secrets de famille et les phénomènes transgénérationnels ;
- un ensemble de créations littéraires et graphiques de Serge Tisseron, s'inscrivant en écho à ses recherches sur l'image et les processus de symbolisation, dont les planches originales de la bande dessinée Les Oreilles sales (1994) et des textes de jeunesse inédits ;
- les cahiers personnels d'analyse du psychiatre, non communicables ;
- des recueils de correspondance et d'articles de presse non intégrables dans les subdivisions précédentes du plan de classement ;
- un ensemble de documents audiovisuels et multimédias auxquels Serge Tisseron a contribué.

Informations sur les modalités d’entrée

Don de Serge Tisseron, 2018. (D. 18-38)

Documents séparés

Tandis que le département des Manuscrits recueillait ses manuscrits et archives, Serge Tisseron a versé au département des Estampes et de la photographie la plupart de ses dessins et bandes dessinées, ses photographies, ainsi que les archives d'expositions s'y rapportant. Ces documents sont signalés dans le Catalogue général de la BnF.


Sous-unités de description