Département de la Musique > Site Richelieu-Louvois

Fonds Souvtchinsky, Pierre

Cote : VM FONDS 46 SOU et cotes diverses 
Fonds Pierre Souvtchinsky
1892-1987
Bibliothèque nationale de France (BnF). Département de la Musique. Paris
Environ 7 mètres linéaires

Présentation du contenu

Le fonds comprend notamment :

  • des dossiers relatifs aux écrits de Souvtchinsky et aux ouvrages collectifs qu'il a dirigés
  • une volumineuse correspondance reçue, ainsi que des brouillons de lettres
  • des programmes et coupures de presse, notamment relatifs aux concerts du Domaine musical
  • des documents concernant l'Eurasisme
  • des archives personnelles de Souvtchinsky et des membres de sa famille
  • des textes d'autres auteurs
  • des manuscrits musicaux autographes, entre autres de Pierre Boulez, et des éditions musicales dédicacées
  • de l'iconographie : dessins de Marianne Souvtchinsky et de Pavel Čeliŝev, photographies.

Biographie ou histoire

Petr Petrovič Šeliga-Suvčinskij (Петр Петрович Шелига-Сувчинский), plus tard connu en France comme Pierre Souvtchinsky, nait le 5 (17) octobre à Saint-Pétersbourg dans une famille fortunée. Il apprend notamment le français et l'allemand, le piano (auprès de Feliks Mihajlovič Blumenfelʹd) et le chant. Nommé délégué à la section musicale du département ukrainien des arts après la Révolution d'octobre, il s'installe à Kiev. Menacé, il quitte précipitamment l'Ukraine et gagne Sofia, où il reprend les Éditions russo-bulgares, puis Berlin (1921-1925) et enfin Paris, où il vivra jusqu'à sa mort survenue à Paris le 15 janvier 1985.

Dès les années 1910, à Saint-Pétersbourg, il prend activement part à la vie intellectuelle et culturelle et soutient financièrement les avant-gardes littéraires et musicales, voire politiques. Ce soutien se poursuit après son émigration, où il retrouve bon nombre de ses relations de Saint-Pétersbourg. Durant les années 1920, il est un des fondateurs et des principaux animateurs de l'eurasisme, courant politique de l'émigration russe recherchant pour la Russie une troisième voie entre le communisme soviétique et l'Occident, mais abandonne toute activité politique vers 1930. En revanche, son activité dans les domaines musical et littéraire se poursuit jusqu'à sa mort et fait de lui un personnage central de la vie artistique parisienne. Il rédige une cinquantaine d'articles, contribue à la fondation des concerts du Domaine musical et de la collection éponyme qu'il dirige aux Éditions du Rocher, conseille et met en relations un grand nombre d'artistes et participe à la fin de sa vie à un projet d'édition des archives de son ami Igor Stravinsky.

Historique de la conservation

Après la mort de Pierre Souvtchinsky et selon la volonté qu'il avait exprimée, sa veuve Marianne confia une partie de ses archives à Vadim Kozovoï, qui devait en préparer la publication chez un éditeur français (27 février 1986). Malgré la signature d'un contrat avec les éditions Atheneum le 19 novembre suivant, cette publication ne vit jamais le jour.

Informations sur les modalités d’entrée

Plusieurs dons de Marianne Souvtchinsky entre 1986 et 1989. Don par Irina Emelianova, veuve de Vadim Kozovoï, des archives remises à son mari par Marianne Souvtchinsky.

DON-MUS-1990-98 (dons de Marianne Souvtchinsky), DDD-MUS-2019-49 (don d'Irina Emelianova).

Conditions d'accès

Une partie de la correspondance (cotes RES VM DOS-91 et 92) est communiquée sur microfilms.

Communication des originaux sur table de réserve.

Conditions d’utilisation

Reproduction avec accord des ayants-droit.

Documents séparés

Les lettres d'Igor Stravinsky à Souvtchinsky ont été cédées par ce dernier à la Paul Sacher Stiftung (Bâle, Suisse).

Bibliographie

Петр Сувчинский и его время, sous la direction d'Alla Bretanickaâ. Москва : Издательское объединение Композитор, 1999 (Русское музыкальное зарубежье в материалах и документах ; 1).

Marlène Laruelle. L'idéologie eurasiste russe ou Comment penser l'empire. Paris : L'Harmattan, 1999.

Pierre Souvtchinsky. Un siècle de musique russe (1830-1930) : Glinka, Moussorgsky, Tchaïkowsky, Strawinsky ; et autres écrits : Strawinsky, Berg, Messiaen et Boulez, édité par Frank Langlois. Arles : Actes Sud, 2004. Avec une importante introduction biographique.

В музыкальном кругу русского зарубежья : письма к Петру Сувчинскому, éditées par Elena Polʹdâeva. Berlin : Osteuropa-Förderung, 2005 (Zwischen Orient und Okzident ; 7).

Pierre Souvtchinski, cahiers d'étude, sous la direction d'Éric Humbertclaude. Paris : L'Harmattan, 2006.

Irina Akimova. Pierre Souvtchinsky, étude de l’émergence d’une personnalité : son époque, ses travaux et sa pensée à la lumière de sa correspondance et de ses écrits, thèse de doctorat en musicologue, Paris IV, 2008.

Sergej Glebov. Евразийство между империей и модерном : история в документах. Москва : Новое издательство, 2010 (Новые границы).

Irina Akimova. Pierre Souvtchinsky : parcours d'un Russe hors frontière. Paris : L'Harmattan, 2011.

Informations sur le traitement

Une partie des archives données par Marianne Souvtchinsky fut cotée et cataloguée entre 1990 et 2017 dans les catalogues successifs du département de la Musique (Fichier général, base Opaline, puis Catalogue général). Le reliquat des dons de Marianne Souvtchinsky et le don d'Irina Emelianova firent l'objet en 2012 d'un inventaire à usage interne par Gabriela Elgarrista, chercheuse associée au département de la Musique, avec l'assistance de Nana Chikashua, stagiaire au département de la Musique, pour la correspondance en russe.

Le reliquat de la correspondance a été reclassé et coté en 2019 par François-Pierre Goy avec l'aide d'Irina Akimova. La correspondance déjà cotée et précédemment décrite dans le catalogue général a été intégrée à l'instrument de recherche, afin de donner à l'utilisateur une vision exhaustive des relations épistolaires de Souvtchinsky.

Le présent inventaire est encore incomplet : il sera complété progressivement.

Les photocopies de documents dont les originaux figurent par ailleurs dans le fonds ont été éliminées.