Collections partenaires > Coopération Gallica > Bibliothèque de l'Assemblée nationale

Manuscrits de la Bibliothèque et Archives de l'Assemblée nationale

Cote : V 4980 
La nouvelle Héloïse, par Jean-Jacques Rousseau. Première rédaction
Bibliothèque et Archives de l'Assemblée nationale
XVIIIesiècle
Français
Papier. 541 pages.Marges à mi-page, souvent chargées d'additions. 250 x 200 millimètres.Reliure maroquinrouge.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Présentation du contenu

Ce manuscrit autographe contient environ 150 brouillons de lettres de La nouvelle Héloïse, allant de la lettre 61 à la lettre 64 (65 manque) de la première partie ; de la seconde partie, il manque les lettres 2, 8, 13, 14, 21, 22 et 23 ; de la troisième partie, les lettres 1 (moins le dernier alinéa), 5, 18, 22, 23, 24 et 26 ; de la quatrième partie, les lettres 10 et 16 ; de la cinquième partie, les lettres 2, 3, 5 et 11 ; de la sixième partie, les lettres 5, 6 et 11-13 ; en outre une « lettre 14, de Claire à Henriette », occupe la fin du manuscrit et n'a pas été imprimée. D'ailleurs le texte de ce manuscrit offre de nombreuses variantes avec l'édition définitive.

Historique de la conservation

On lit sur le feuillet de garde, d'une écriture moderne : « La nouvelle Héloise. Première copie. Avis. Les fragmens de cette première copie ont été trouvés informes dans les papiers de J. J. Rousseau, et offerts dans cet état à la Convention Nationale. On les a classés d'après le manuscrit autographe donné par l'auteur à M[ada]me la Maréchale de Luxembourg et déposé ensuite à la bibliothèque du Corps Législatif. » Cette note est inexacte ; le manuscrit fut remis à la Convention, le 15 fructidor an II, par le représentant du peuple Lejeune, en commission dans le Jura ; il avait été offert par « le citoyen Girard, salpêtrier de la République à Mignovillard, district d'Arbois ». (Voyez R. Bonnet, Le manuscrit de La nouvelle Héloïse et la note de J. Guillaume, articles cités ci-après).

Bibliographie

R. Bonnet, Le manuscrit de La nouvelle Héloïse, dansl'Amateur d'autographes, no du 15 mai 1902, et une note de M. J. Guillaume sur le même sujet, dans la même revue, no du 15 juillet 1902.
L'avertissement placé en tête du premier volume de l'édition Petitot des OEuvres de Rousseau.
V. Cousin, Du manuscrit de l'Émileconservé à la bibliothèque de la Chambre desreprésentants, dans le Journal des Savants, 1848, p. 522.
Adolphe Badin, Les manuscrits de Jean-Jacques Rousseau de la bibliothèque de la Chambre desdéputés, dans la Nouvelle Revue, no du 25 novembre 1888.
Félix Chambon,Notes sur les manuscrits de la Nouvelle Héloïse, dans l'Amateur d'autographes, no du 15 juin 1902.

Documents en relation

La source principale consultée par MM. A. Badin et R. Bonnet est l'opuscule manuscrit de M. Morin, conservé à la Bibliothèque de l'Assemblée nationale sous la cote P 7493.