Collections partenaires > Gallica marque blanche > Bibliothèque municipale de Toulouse

Catalogue des manuscrits numérisés de la Bibliothèque municipale de Toulouse

Cote : Ms. 2865 
De oratoria institutione ad Victorium Marcellum libri duodecim [par Quintilien]
XVe siècle. Après 1454.
manuscrit enluminé / illuminated manuscriptParchemin.238 feuillets2 colonnes.Lettres ornées au début des chapitres, rinceaux.Hauteur 304 mm.Format B.Reliure basane moderne.
Latin

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original : Ms. 2865.

Voir le document numérisé
vignette simple

Présentation du contenu

Le manuscrit comporte des notes marginales, de la fin du XVe siècle, explicatives du texte. Souvent judicieuses, elles semblent avoir été composées par un lecteur très versé dans la connaissance des poètes et des prosateurs de Grèce et surtout de Rome (beaucoup de citations des Anciens). Mais le manuscrit est muet sur l’auteur du commentaire marginal. Le chanoine Douais les considère comme étant identiques aux notes du manuscrit de Quintilien de Carcassonne (XVe siècle), portant le n° 2706 du catalogue général et que M. Ferville a fait connaître : « De quintilianeis codicibus et praecipue inter nostros de codice Carcassonnensi »(Paris, 1874). Le manuscrit de Carcassonne présente en fin de texte, une note précisant « Emendavi mihi hunc librum ego Johannes Joffridi, episcopus Atrebatensis... 1454 ». Il s’agit de Jean Jouffroy, cardinal d’Abbeville, évêque d’Albi en 1462. C’est sans doute peu après 1454 que le manuscrit de Merville fut exécuté en Italie , peut-être à Rome.

Mention conseillée

Bibliothèque d'Etude et du Patrimoine de Toulouse, Ms. 2865

Historique de la conservation

Beaumont, R. de. Possesseur

Château de Merville

Quintilien (0030?-0100?)

Éloquence

Expression

Art oratoire

Manuscrits médiévaux -- 15e siècle