Collections partenaires > Gallica marque blanche > Bibliothèque municipale de Toulouse

Catalogue des manuscrits numérisés de la Bibliothèque municipale de Toulouse

Cote : Ms. 814 
Ancienne cote : I, 182
Ancienne cote : 168
Pierre Riga. — Bible en vers.
XIIIe siècle
Parchemin.190 feuilletsQuelques lettres ornées, titre courant en couleur.Hauteur 260 mm.Format B. Demi-reliure en bois et cuir, restaurée.
Latin

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original : Ms. 814.

Voir le document numérisé
vignette simple

Présentation du contenu

« In honore sanctissime virginis et martiris Katherine, incipit biblia metrica fratris Gabrielis de Zala. — Incipit prologus in Pentateuco Moysi. Frequens socialium meorum petitio, cum quibus conversando florem infantie exegi, ut librum Geneseos stilo metrico depingerem, et inde aliquas allegorias elicerem instanter persuasit… » L’auteur annonce ensuite l’intention de compléter l’ouvrage de Pierre Riga, qu’il reproduit d’ailleurs entièrement. A la fin, la pièce de vers suivante, indiquant la part qui revient à chacun des deux auteurs :
Quot versus sunt in Aurora.
Quindecies mille decies sex collige versus
Hic studio Petri quatuor esse minus.
Qui si scripsisset quicquid tenor isle popossit,
Multo fertilior summa futura fuit.
Porro labore meo versus numerabis adactos
Quindecies centum quindeciesque duos.
Preter eos vacuis quos cernis adesse plaleis
Restat opella suis cudere queque locis
Quos aliunde retro adjungi posse reliqui.
Nec bene liber ad hoc sufficiensque fui.
Cedo libens, ut cui fuerit plus copia sensus
Venaque divicior, suppleat alter opus.

« Explicit Aurora fratris Gabrielis de Zala. » On attribue généralement cette seconde rédaction de l’Aurora à Gilles de Paris.

La préface et le commencement du poème sont accompagnés de notes marginales et interlinéaires de la même main que le corps du manuscrit. L’ouvrage est divisé en livres. — Sur le premier feuillet en tête, quelques notes du temps sur Pierre Riga, sans aucun intérêt. Au dernier feuillet, fragment du commentaire de Bède sur S. Matthieu ; liste des livres de l’Ancien et du Nouveau Testament ; tableau composé de cercles concentriques, dans lesquels sont indiqués les âges du monde, les saisons, les éléments, etc. A la fin, la note suivante : « Isla Biblia metrefacta est Esbrini Lafagia, canonici Mirapiscensis et rectoris ecclesie de Casali Reynolpho1[Note : Cazalrenoux (Aude), arrondissement de Castelnaudary.], et constitit sibi Avinione VI francor. Cum uno alio libro vocato Amatore ab uno judeo vocato Japhet, anno M. CCC. LXXIII, die XVIa julii, pontificatus pape Gregorii XI anno quarto. »

Bibliographie

Catalogue des Manuscrits des Bibliothèques des départements, t. VII. Paris : Imprimerie nationale, 1883, p. 461-463
Hist. littéraire, XVII, pp. 27-28

Mention conseillée

Bibliothèque d'Etude et du Patrimoine de Toulouse, Ms. 814

Historique de la conservation

Bibliothèque des frères prêcheurs de Toulouse.. Possesseur

Documents de substitution

Manuscrit numérisé au sein de la bibliothèque numérique Rosalis sous la cote : Num. Ms. 814.

Manuscrit numérisé au sein de la bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux (IRHT).

Manuscrits à peintures médiévaux --13e siècle

Enluminure médiévale--13e siècle

Bible--Versions gotiques