Italien 2017

Cote : Italien 2017
Dante, Inferno, avec le Commentaire de Guiniforte Barzizza
XVe siècle (v. 1438-1450)
Milan
Ecriture littera textualis, proche de la gothique lombarde, en plein texte. 59 miniatures restantes (sur plus d'une centaine avant mutilation), école lombarde, sans doute de l'atelier du Maître des Vitae Imperatorum. [Les nus ont été systématiquement grattés ou découpés dans les vignettes.] 45 grandes lettres ornées sur fonds d'or avec prolongements végétaux. Aux f. 82v et 97, les lettrines sont pourvues d'un décor contenant les initiales et l'emblême de Filipo Maria Visconti. Initiales ornées et filigranées de différents modules. Petites initiales d'or filigranées et lettres calligraphiées rehaussées d'ocre dans le texte et en début de chaque vers ; rubriques à l'encre rouge ; titre courant en rouge des f. 78 à 110v.
Décor lacunaire aux f. 3 (restauration parchemin), 4, 5, 19, 38, 41, 61, 75, 93bis, 97, 144 (le découpage de la vignette a endommagé les deux f. précédents, restaurés), 163, 176 (vignette et prolongements des lettrines), 185 (la vignette a été restaurée à sa place originelle, mais elle reste lacunaire), 206 (la vignette a été restaurée à sa place originelle, mais elle reste lacunaire), 209, 219, 231 (vignette et initiale ornée : au f. 230 restauration de la lacération du parchemin), 267, 284 (la vignette a été restaurée à sa place originelle, mais elle reste lacunaire), 287, 290, 324, 332 (la vignette a été restaurée à sa place originelle, mais elle reste lacunaire), 349 , 351 (vignette et initiale ornée), 356, 361bis, 368, 375. Au f. 253, la vignette a été restaurée à sa place originelle. Correction au sein du texte par grattage au f. 99v. Addition légèrement postérieure en marge au f. 53, puis au f. 304v (autre main). Note XVIIe s. au f. 16v. Note XIXe s. au f. 372..

51 cahiers : un cahier de 8 feuillets (1-7 comprenant le f. A en papier et deux onglets papier et parchemin) ; un cahier de 4 feuillets (8-11) ; un cahier de 6 feuillets (12-17 + 2 onglets) ; un cahier de 8 feuillets (18-25) ; un cahier de 6 feuillets (26-31) ; un cahier de 7 feuillets (32-38 + un onglet) ; un cahier de 8 feuillets (39-46) ; un cahier de 7 feuillets (47-53 + un onglet) ; cinq cahiers de 8 feuillets (54-93) ; un cahier de 7 feuillets (93bis-99 + un onglet) ; un cahier de 5 feuillets (99bis-103 + un onglet) ; un cahier de 8 feuillets (104-111) ; un cahier de 5 feuillets (112-116 + un onglet) ; un cahier de 8 feuillets (117-124) ; un cahier de 6 feuillets (125-130) ; un cahier de 8 feuillets (131-138) ; un cahier de 6 feuillets (139-144) ; un cahier de 7 feuillets (144-151 + un onglet collé) ; un cahier de 8 feuillets (152-159) ; un cahier de 6 feuillets (160-165) ; 3 cahiers de 8 feuillets (166-189) ; un cahier de 7 feuillets (190-196 + un onglet) ; un cahier de 8 feuillets (197-204) manque un feuillet 205 ; un cahier de 8 feuillets (206-213) ; manquent des feuillets 214-215 ; 5 cahiers de 8 feuillets (216-255) ; un cahier de 7 feuillets (256-262 + un onglet) ; un cahier de 5 feuillets (263-267 + un onglet) ; un cahier de 7 feuillets (268-274 + un onglet) ; un cahier de 5 feuillets (275-279 + un onglet) ; 3 cahiers de 8 feuillets (280-303) ; un cahier de 6 feuillets (304-309) ; 3 cahiers de 8 feuillets (310-332) ; un cahier de 8 feuillets (333-350) manquent des feuillets 336 à 345 ; un cahier de 8 feuillets (351-358) ; un cahier de 7 feuillets (359-364 comprenant un f. 361bis) manquent des f. 365-366 ; un cahier de 8 feuillets (367-374) ; un cahier de 7 feuillets (375-381 + un onglet). Réclames à l'encre brune, le plus souvent calligraphiées, de la main du copiste : f. 7v, 11v, 17v, 25v, 31v, 38v, 46v, 53v, 61v, 69v, 77v, 85v, 93v, 111v, 116v, 124v, 138v, 144v, 151v, 159v, 165v, 173v, 181v, 189v, 196v, 204v, 213v, 223v, 231v, 239v, 247v, 255v, 262v, 267v, 279v, 287v, 295v, 303v, 309v, 316v, 324v, 332v, 350v, 358v, 364v, 374v. Numérotation contemporaine des cahiers au crayon dans le coin supérieur gauche en début de chaque cahier. Les f. 372 et 381 sont lacunaires.

Parchemin. 381 feuillets. 320x215 mm.

La restauration du manuscrit en 1991 a permis de rétablir l'ordre de certains feuillets, un feuillet de papier blanc dactylographié inséré au début du volume précise l'ensemble des reprises (l'intervention est faite au crayon pour corriger la foliotation à l'encre du volume : f. 205 est devenu 93bis ; f. 214 est devenu f. 185 ; f. 215 est devenu f. 99bis ; f. 365 est devenu f. 361bis et f. 366 est devenu f. 313bis). Il est par ailleurs précisé qu'en raison d'une erreur de foliotation, il n'y a pas de f. 336-345.Aux f. 1 et 381, estampille de la Bibliothèque nationale proche de Josserand-Bruno type 287.
Reliure de cuir brun refaite en 1991.
Manuscrit en italien

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Ce manuscrit a certainement été composé pour le duc Filippo Maria Visconti vers 1440, comme en attestent les initiales et emblêmes aux f. 82v et 97. Il a appartenu ensuite à Giovanni Caracciolo, prince de Melfi (1480-1555). Une note (XVIIe siècle), inscrite au f. 16v par Henri Victor de Cardaillac, a permis à Lucien d'Auvray de proposer l'hypothèse que G. Caracciolo aurait donné l'ouvrage à son fils, Antoine de Cardaillac, sénéchal du Quercy. L'ouvrage aurait ensuite été conservé dans les collections de la famille de Cardaillac.
Le manuscrit est mis en vente en 1835 à Marseille par le bibliophile Gaston de Flotte qui l'aurait retrouvé en mauvais état dans un château de Dordogne (voir M.G. Flotte, dans Gazette du Midi, 29 mars 1838). Giuseppe Zacheroni le consulte pour une édition et prélève 21 feuillets (comportant treize enluminures) aujourd'hui à la bibliothèque d'Imola (BC, Imola, ms. 76)

Ce manuscrit a été acquis en 1887 par la Bibliothèque nationale auprès des héritiers de Gaston de Flotte (R. 7932)

Présentation du contenu

F. A, description relative au manuscrit BnF Italien 1469.

F. 1-2, Guiniforte Barzizza, lettre à Jacopo da Abbiate (incompl.).

F. 3-381v, Inferno avec le commentaire de Guiniforte Barzizza. "Evidençiale anançi che se vegna alla exponcione del testo di Dante. Si nui volemo considerar ben la condicione de l'anima...-[...] incomplet. Le dernier feuillet est lacunaire.

Bibliographie

1892
Lucien AUVRAY, Les Manuscrits de Dante des bibliothèques de France, essai d'un catalogue raisonné, Paris, E. Thorin, 1892, p. 115-127 et p. 170-175.

1891-1892
P. Y. PROMPT, "I codici parigini della Commedia", dans L'Alighieri, a. III 1891-92, p. 317-318.

1896
Camille MOREL, Une illustration de l'Enfer de Dante, 71 miniatures du XVe siècle, reproduction en phototypie, Paris : H. Welter, 1896 [C.R. par E. Rostagno dans Bullettino della Società Dantescana Italiana, t. 4, 1897, p. 47-48]

1898
Ludwig VOLKMANN, Iconografia dantesca : le rappresentazioni figurative della "Divina commedia", edizione italiana a cura di G. Locella, Firenze : L. S. Olschki, 1898, p. 37

1912
Pietro TOESCA, La pittura e la miniatura nella Lombardia, dai più antichi monumenti alla metà del quattrocento, Milano : U. Hoepli, 1912, p. 530-531.

1924
La Divina commedia nella figurazione artistica e nel secolare commento, ed. Guido Biagi, Turin, 1924, t. 1, cité p. 553, 573, 625, 641, 697, 733.

1931
Paul SCHUBRING, Illustrationen zu Dantes Göttlicher Komödie: Italien, 14. bis 16. Jahrhundert, Vienne : Amalthea-Verlag, 1931, cité p. 48-49.

1954
Mostra storica nazionale della miniatura (Palazzo Venezia, Roma, 1953), dir. G. Muzzioli, Firenze : Sansoni, 1954, p. 180 n266.

1955
Elisabeth PELLLEGRIN, La bibliothèque des Visconti et des Sforza, ducs de Milan, au XVe siècle, Paris : Publications du C. N. R. S., 1955, cité p. 392

1958
R. CIPRIANI, dans Arte lombarda dai Visconti agli Sforza: Mostra Palazzo reale, Milano, aprile-giugno 1958, cat. Milan, cité p. 67-68 notice 208.

1962
Mario SALMI, "Problemi figurativi dei codici danteschi del Tre e del Quattrocento", dans Dante nel secolo dell'unità d'Italia : atti del I Congresso nazionale di studi danteschi ; Caserta, Napoli, 21 - 25 maggio 1961, Florence, 1962, p. 174-181, n. 179

1965
Bernhard DEGENHART, Divina commedia : Codex Altonensis... herausgegeben von der Schulbehörde der Freien und Hansestadt Hamburg..., Berlin : Gebr. Mann, 1965, cité p. 83.

1966
Dante Alighieri. Le Opere. 7, La "Commedia" secondo l'antica vulgata. A cura di Giorgio PETROCCHI. I. Introduzione di Dante Alighieri, edizione nazionale. A cura delle Società dantesca italiana, Verona : A. Mondadori, 1966, p. 492

1969
Illuminated manuscripts of the Divine Comedy, dir. Peter Brieger, Millard Meiss, Charles S. Singleton, Princeton : Princeton University Press, 1969, p. 38-39 et p. 318-321.
Élisabeth PELLEGRIN, La bibliothèque des Visconti et des Sforza, ducs de Milan. Supplément, Florence : L. S. Olschki ; Paris : F. de Nobele, 1969, p. 36

1984
Marcella RODDEWIG, Dante Alighieri, die göttliche Komödie : vergleichende Bestandsaufnahme der Commedia-Handschriften, Stuttgart : A. Hiersemann, 1984, p. 248n574.
Sandra BANDERA BISTOLETTI, "La datazione del ms. "italien" 2017 della Bibliothèque Nationale di Parigi miniato dal 'Magister Vitae Imperatorum' ", dans Scritti di Storia dell'arte in onore di Roberto Salvini, ed. C. De Benedictis, Florence, 1984, p. 289-292.

2004
Saverio BELLOMO, Dizionario dei commentatori danteschi : l'esegesi della Commedia da Iacopo Alighieri a Nidobeato, Firenze : L. S. Olschki, 2004, cité p. 136 n1.

2007
Fabio ROMANINI, "Altri testimoni della «Commedia", dans Nuove prospettive sulla tradizione della «Commedia». Una guida filologico-linguistica al poema dantesco, dir. Paolo Trovato, Firenze, Franco Cesati, 2007 («Filologia e ordinatori», 3), pp. 61-94n, notice p. 88.

2011
Censimento dei commenti danteschi. 1, I commenti di tradizione manoscritta, fino al 1480, dir. Enrico Malato e Andrea Mazzucchi, Roma : Salerno, cop. 2011, t. 2, p. 969-970.

2014
Giordana MARIANI CANOVA et Alessandra PERRICCIOLO SAGGESE (dir.), Il codice miniato in Europa.Libri per la chiesa, per la città, per la corte , Padoue: Il Poligrafo, 2014, cité p. 514 et 519

2016
Christopher DE HAMEL, Meetings with remarkable manuscripts, London : Penguin books, 2016, cité p. 604.


2017
Cité p. 24
Marco ROSSI, "La bibliothèque des Visconti et des Sforza et la miniature lombarde entre le XIVe et le XVe siècle", extrait de Bulletin du bibliophile, n°1, (2017), pp. 17-31.
MSS [P-47 (2017-1)

Documents de substitution

Les peintures de ce manuscrit sont décrites dans la base Mandragore.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 13429. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 11631.

Documents de substitution

Microfilm en couleur. Cote de consultation en salle de lecture : MFC 611. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : ICR 748.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Amandine Postec (mai 2017).