Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 2430-2549

Grec 2438

Cote : Grec 2438  Réserver
Ancienne cote : Regius 2176,2
Ancienne cote : Tellerianus Remensis 36
Collection de textes militaires et scientifiques : Athénée le Mécanicien, Biton, Héron d'Alexandrie, Apollodore de Damas, Philon de Byzance, Georges Pachymère, et des textes anonymes.
Fin du XVIème siècle, 1594 pour la seconde partie.
Ce document est rédigé en grec.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Rome (Vatican), en partie.
230x323 mm.
I-II + (1-86) + [(87-114) + (115-134) + (135-201)] + I-IV.

ECRITURE
La première partie de ce manuscrit fut copiée par le même copiste auquel on doit le Paris. gr. 2441. Il semblerait qu’il s’agisse d’un collaborateur, si ce n’est un membre, de la famille Zanetti active à Venise. Aussi bien le papier que la mise en page sont identiques dans ces deux manuscrits. Surface écrite : 125x225 mm. Marge supérieure : 35 mm. Marge extérieure : 65 mm. Marge inférieure : 64 mm. Marge intérieure : 35 mm. 29 lignes par page.
La seconde partie, à partir du f. 87r est de la main de Jean de Sainte Maure (RGK II, 238) et d’un élève ou collaborateur. On y lit en effet la souscription suivante : Τὸ παρὸν βιβλίον ἐστὶ τοῦ ἐν αἰδεσιμωτάτοις καὶ ἀγανοις ἥρωσι κυρίου Λαιλίου τοῦ Ῥουΐνου, τοῦ ἐξ εὐγενῶν τῆς μητροπόλεως Βονονίας καταγομένου / Ἀντιγραφὲν ἔκ τινος κώδικος τῆς Βατικανῆς βιβλιοθήκης δι’ ἐμοῦ Ἰωάννου Σαγκταμαύρα τοῦ ἐκ μητροπόλεως Λευκοδίας τῆς Κύπρου νήσου. / Μηνὶ σεπτεμβρίῳ ,α φϞδ’ ἔτει ἀπὸ Χριστοῦ. Dans la partie « au propre » à partir du f. 135 : Surface écrite : 130x230 mm. Marge supérieure : 40 mm. Marge extérieure : 60 mm. Marge inférieure : 54 mm. Marge intérieure : 30 mm. 25 lignes par page.
Les ff. 118-121 et 123-131 sont d’une autre main, au module nettement plus grand, non identifiée (élève ?). Surface écrite : 120x195 mm. Marge supérieure : 60 mm. Marge extérieure : 73 mm. Marge inférieure : 67 mm. Marge intérieure : 25 mm. 20 lignes par page.

DECORATION
Ce manuscrit est globalement peu décoré. La première page présente un bandeau d’entrelacs tracé à l’encre rouge au-dessus du titre, ainsi que des arabesques décoratives autour de l’initiale. Les figures de la première partie sont soigneusement dessinées à l’encre noire, et les lignes tracées à la règle.
La seconde partie du codex ne présente guère de décoration particulière : les initiales et numéros de chapitres (en marge) sont rubriqués, de même que le schéma que l’on trouve au f. 201r. Un autre bandeau décoratif à l’encre rouge surmonte le titre au f. 198r.

MATIERE
Différents papiers filigranés, qui se répartissent selon les différentes unités codicologiques. La première partie présente deux filigranes. Le premier est une étoile inscrite dans un cartouche (losange aux bords incurvés) inscrit dans un cercle. Il est plus grand que les modèles ETOILE 4 et ETOILE 5 de Sosower, et ainsi que les modèles: Briquet 6094-6097 (datés de 1566-67). Ce filigrane se retrouve à l’identique dans le Paris. gr. 2441, écrit de la même main. Le second est un aigle monocéphale aux ailes déployées, inscrit dans un cercle surmonté d’une couronne : il est tout à fait semblable au modèle de Piccard DE5580-Clm160_166, daté de 1563.
Le même motif se trouve dans les ff. 88 et suivants : cet aigle dans un cercle surmonté d’une couronne est proche de Briquet n. 207 (attesté largement à Rome et dans le nord de l’Italie entre 1573 et 1598).
Dans la dernière unité du codex (ff. 135 à la fin), le filigrane représente une fleur de lys dans un cercle surmonté d’une couronne. Il s’agit du modèle répertorié par Harlfinger sous le numéro FLEUR 151.

FOLIOTATION
Foliotation continue à l’encre noire dans le coin supérieur droit. Certains feuillets, dans la première unité codicologique, portent une ancienne foliotation qui a partiellement disparue au rognage des pages, et que la foliotation vient remplacer sans erreurs, malgré quelques pages sans numéro. Cette foliotation cache cependant le fait que certains fragments de ce codex étaient paginés. Le f. 121r-v était originellement paginé 1-2 (le 1 ayant été intégré au numéro de feuillet), ainsi que le f. 122r-v porte les anciens numéros de page 7-8. A partir du f. 135, l’ensemble comporte une pagination dans l’ange supérieur extérieur, qui a été intégrée à la foliotation chaque fois que cela pouvait se faire. La pagination commence à 1 au f. 135r et se termine par la 132 au f. 201v. Le texte des feuillets comportant une pagination correspond exactement à celui des pages correspondantes dans la section finale, ce sont des doublons.

CAHIERS
Les deux grandes unités de ce codex présentent une composition de cahiers très différente. La première partie comporte dix quaternions réguliers et se termine par un ternion. Ensuite, la composition devient disparate : les ff. 87-114 comportent deux quaternions et un senion (avec des bifeuillets reconstitués dans ce dernier cahier) ; les ff. 115-134 comportent un ternion, un bifeuillet isolé et un quinion ; toute la fin (ff. 135-201) se compose de binions, à l’exception d’un ternion (ff. 192-197).

SIGNATURES
Le premier copiste ne fait pas usage de signatures de cahiers, mais insère une réclame verticale à droite de la marge inférieure, prise très souvent dans la couture. Les trois cahiers qui composent des ff. 87-114 ont été numérotés (à l’exception du premier) dans l’angle supérieur droit. De plus, toute la seconde partie (due à Jean de Sainte-Maure) présente des réclames de fin de feuillet au bas de chaque verso.

REGLURE
Réglure à pointe sèche qui n’a guère laissé de traces, sans doute de type Leroy-Sautel 00D1.

RELIURE
La reliure est en veau fauve montée sur ais de carton. Sur le dos, entre le premier et le deuxième nerf supérieur, le titre inscrit en lettres majuscules dorées est perdu, en raison de la détérioration de la couvrure.
Au moins 42 manuscrits grecs et un manuscrit arabe (Paris. Arabe 407) ayant appartenus à Charles de Montchal possèdent aujourd'hui ce type de reliure. Le Paris. gr. 2380 lie dans cette même reliure deux volumes distincts de la collection de Montchal, les anciens Cod. XII et Cod. XXXIII, ce qui indique que le lot a été relié après l'établissement de ce catalogue (demandé par Charles de Montchal lui-même).
En revanche, on notera que deux des manuscrits de Montchal présentant cette reliure ne sont pas passé à Le Tellier, mais ont été récupérés en toute discrétion par Baluze lors de la disgrâce de Foucquet (entre 1661 et 1665) : ce sont les Paris. gr. 1990 et Paris. gr. 2160. Aucun autre manuscrit grec du fonds Baluze ne présente cette reliure, aucun non plus de ceux que Le Tellier n'a pas acquis de Foucquet.
Cette reliure est donc postérieure à Charles de Montchal, mais antérieure à Le Tellier. Il faut la mettre au compte de Nicolas Foucquet, surintendant de la Maison du Roi. Le cuir utilisé est conforme aux habitudes de Foucquet (Delisle I, 274), mais on ne s'explique pas vraiment pourquoi il n'y a pas fait appliquer ses armes comme il le faisait d'ordinaire (on pourra comparer avec le Paris. Arabe 405).

ESTAMPILLES
ff. 1r et 201v : estampille du XVIIè siècle, modèle Josserand-Bruno n°1.

Historique de la conservation

Ce manuscrit est la réunion de deux unités disparates à l’origine. La première unité pourrait avoir été copiée à Venise. Elle est à rapprocher du Paris. gr. 2441 (même papier, même copiste), ainsi que des Paris. 2442 et 2445 pour son contenu. La seconde unité a été copiée en 1594 par Jean de Sainte-Maure, alors qu’il était scriptor de la bibliothèque Vaticane, à la demande du cardinal Lelio Ruini (†1621). De manière surprenante, il semblerait que les ff. 120-134 soit des travaux préliminaires, ou des fragments d’autres copies, qui ont été insérées dans le codex, alors qu’on n’y trouve que des répétitions successives du même texte. La répartition des cahiers montre bien qu’il s’agit de papiers rassemblés qui n’avaient pas pour vocation de proposer, par leur réunion, un texte continu.
On ignore à quelle date ni comment ce manuscrit fut acquis par Charles de Montchal, Archevêque de Toulouse (1589-1651). Après la mort de Montchal en 1651, il fait partie du lot convoité par Jean Bouhier, mais finalement acquis en 1655 par Nicolas Foucquet, pour la somme de 8 livres (Delisle, I, 272). Celui-ci se charge de faire relier ce manuscrit ainsi qu'un certain nombre d'autres, de dimensions comparables et issus de cette même bibliothèque de Montchal, par le même type de reliure. Après la disgrâce de Foucquet en 1661, il est saisi par les libraires Jacques Villery, Pierre Le Petit, Louis Gontier et Pierre Bienfaict (le procès-verbal de saisie, daté du 30 juillet 1665, est conservé dans le fonds français, n. 9438) puis vendu en 1667 à Charles-Maurice Le Tellier, archevêque de Reims. Offert par ce dernier au Roi en 1700, il rejoint ainsi la collection royale qu'il ne quittera plus.

Présentation du contenu


ff. 1r-8v : Athénée le Mécanicien, Mecanica, éd. (dir.) Maurizio Gatto, Il Peri mechanematon di Ateneo meccanico. Edizione critica, traduzione, commento e note, Rome, Aracne editrice, coll. « Aio » (no 567), 2010. Titre : Ἀθημαίου περὶ μεχανημάτων. Inc. Ὅσον ἐφικτὸν μὲν ἀνθρώπῳ τοὺς ὑπὲρ μηχανικῆς…, Expl. … ἀποστενοχωρούντων τὴν προθυμίαν τῶν μαθημάτων.
ff. 8v-14v : Biton, De la construction des machines de guerre et des catapultes, éd. A Rehm et E. Schramm, Bitons Bau von Belagerungsmaschinen und Geschützen, Abhandlungen der bayerischen Akademie der Wissenschaften, Philosoph.-hist. Abt. N.F. 2. Munich: Oldenbourg, 1929, p. 9-28. Titre : Βίτωνος κατασκευαὶ πολεμικῶν ὀργάνων καὶ καταπελτικῶν (corrigé en καταπελτιστῶν). Inc. Λιθοβόλου ὀργάνου κατασκευὴν ἐπιβέβλημαι γράψαι…, Expl. … τὰ δὲ σχήματα καὶ τὰ μέτρα προγέγραπται / titre de fin Βίτωνος κατασκευαὶ πολεμικῶν ὀργάνων καὶ καταπαλτικῶν.
ff. 14v-17r : Héron d’Alexandrie, Chirobaliste, éd. V. Prou, La chirobaliste d'Héron d'Alexandrie, Notices et extraits des manuscrits de la Bibliothèque Nationale 26.2. Paris, 1877, p. 116-149. Titre : Ἥρωνος χειροβαλλίστρας κατασκευὴ καὶ συμμετρίας. Inc. Γεγονέτωσαν κανόνες δύο πελεκινωτοὶ…, Expl. … ὕψος ἐχούσας δακτύλου τὸ ἥμισυ / titre de fin Ἥρωνος χειροβαλλίστρας κατασκευὴ καὶ συμμετρίας.
ff. 17v-28r : Héron d’Alexandrie, Bélopoiica, éd. H. Diels et E. Schramm, Herons Belopoiika, Abhandlungen der preussischen Akademie der Wissenschaften, Philosoph.-hist. Kl. 2, Berlin Reimer, 1918, p. 5-55. Titre : Ἥρωνος κτησιβίου βελοποιικά. Inc. Τῆς ἐν φιλοσοφίᾳ διατριβῆς…, Expl. … τῶν ἄρα ΑΒ, ΒΓ δύο μέσαι ἀνὰ λόγον εἰσὶν αἱ ΑΖ, ΓΗ / titre de fin Ἥρωνος κτησιβίου βελοποιηκά.
ff. 28v-45r : Apollodore de Damas, Poliorcétique (extraits), éd. R. Schneider, Griechische Poliorketiker, Abhandlungen der königlichen Gesellschaft der Wissenschaften zu Göttingen, Philol.-hist. Kl. N.F. 10, no. 1. Berlin Weidmann, 1908 p. 8-50. Titre : ἐκ τῶν Ἀπολλοδώρου πολιορκητικά. Inc. Ἀνέγνων σου, δέσποτα, τὴν περὶ τῶν μηχανημάτων ἐπιστολὴν…, Expl. … ὑπογεγραμμένον <πρῶτον> σχῆμα (la dernière figure se trouve f. 45v).
ff. 45v-49v : anonyme, Sur la construction d’une machine de siège appelée Corbeau. Titre Κατασκευὴ ἑλεπόλεως κόρακος λεγομένης. Inc. Ἡ ἑλέπολις αὕτη ἐκ τριῶν μερῶν τῶν μεγίστων..., Expl. … ὥστε καὶ τῆν κλίμακα περικρατεῖν, καὶ τὸν ῥώστακα μὴ ἐμποδίζειν ἐν ταῖς ἐπικλήσεσιν. La fin du texte est indiquée par une note marginale.
ff. 49v-69r : Philon de Byzance, Belopoiica, éd. H. Diels et E. Schramm, Philons Belopoiika, Abhandlungen der preussischen Akademie der Wissenschaften, Philosoph.-hist. Kl. 16. Berlin Reimer, 1919, p. 7-68. Le début manque. Inc. (50,17)…] ὅταν εἰς ἔλασσον συναιρῶν. …, Expl. … ἐπ’ ἄλλο μέρος τῆς μηχανικῆς.
ff. 69r-86v : Philon de Byzance, Parasceuastica et poliorcetica, éd. H. Diels et E. Schramm, Exzerpte aus Philons Mechanik B. VII und VIII, Abhandlungen der preussischen Akademie der Wissenschaften, Philosoph.-hist. Kl. 12. Berlin Reimer, 1920, p. 17-84. Titre : ἐπληρώθη τὸ τέταρτον. Inc. Φίλων Ἀρίστωνι χαίρειν : Πρῶτον μὲν δεῖ τοὺς οἰκοδομοῦντας πύργους…, Expl. … μάλιστα μηθὲν αὐτὸς ἀνήκεστον παθών. F. 86v : vacat.
f. 87r : souscription de Jean de Sainte Maure. F. 37v : vacat.
ff. 88r-113r : Heron d’Alexandrie, Liber Geeponicus, éd. . F. Hultsch, Heronis Alexandrini geometricorum et stereometricorum reliquiae, Berlin, Weidmann, 1864. Titre : Ἥρωνος γεηπονικὸν βιβλίον. Inc. Τίνες αἱ γενικαὶ τῶν σχημάτων διαφοραί…, Expl. … ἔχει ὁ στερεὸς ποὺς.
113v-117v : vacat.
118r-120v : cette section regroupe quatre fois le début du texte copié à partir du f. 135r. -ff. 118r-119v : la seconde main copie à nouveau à partir des ff. 123r-124v (premier tiers, s’arrête à un point).-f. 120r : de cette seconde main encore, quelques lignes du début du texte καὶ διορίζεται ποταπὸν… f. 120v : vacat.-ff. 121rv et 122rv : il s’agit d’une reproduction, respectant la même mise en page, des ff. 135rv et 138rv (cf. FOLIOTATION). C’est la main de Jean de Sainte-Maure.-ff. 123r-131v : la seconde main copie le même texte des ff. 135r-139v (milieu).-ff. 132r-134v : vacat.
ff. 135r-201v : Georges Pachymère, Quadrivium I et II : Arithmétique et Musique, éd. R.P.E. Stephanou and P. Tannery, Quadrivium de Georges Pachymère, Studi e Testi 94, Vatican City : Biblioteca Apostolica Vaticana, 1940. Inc (I, 1, 47) …]καὶ διορίζεται ποταπὸν χρὴ τὸν ὄντως φιλόσοφον εἶναι…, Expl. (II, 3, 17) … δηλαδὴ ἀμφοτέρων τῶν διὰ πασῶν, ἡ δὶς διὰ πασῶν[…

Bibliographie


Delisle L. V., Le cabinet des manuscrits de la bibliothèque impériale, 1878, [réimpr. Olms Verlag 1978].
D'Agostino M., « La scrittura di Giovanni Santamaura », Segno e Testo, 7, 2009, p. 301-340.


Notice d'H. Omont issue de l'Inventaire sommaire des manuscrits grecs de la Bibliothèque nationale (1888) :

Grec 2438. Athenaei de machinis (1) ; - Bitonis de constructione bellicarum machinarum et catapultarum (8v) ; - Heronis liber de constructione chirobalistae (14v) ; - ejusdem belopoiïca (17v) ; - Ex Apollodori poliorcetica (28v) ; - Philonis belopoiïcorum libri IV et V (49v) ; - Heronis liber geeponicos (88) ; - ejusdem geometria (101) ; - Euclidis εὐθυμετρικά [Heronis geeponicus] (109) ; - Georgii Pachymeris de quatuor mathematicis scientiis lib I et II fragmenta (118).

Copié en 1594 (en partie) par Jean de Saint-Maure, papier. 201 feuillets. (Teller. Rem.- Reg.2176,2.) Moyen format.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 16498. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 153463.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Anne Weddigen, Mars 2018.