Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 2430-2549

Grec 2442

Cote : Grec 2442  Réserver
Ancienne cote : Clément 2174
Ancienne cote : Dupuy 407
Ancienne cote : Rigault CCCLXXVI
Ancienne cote : Mediceus math. 38
Ancienne cote : Ridolfi math. 15
Collection poliorcétique : Élien le Tacticien, Onésandre, Mauricius, Athénée le Mécanicien, Biton, Héron d'Alexandrie, Apollodore de Damas, Philon de Byzance.
milieu du XIème siècle.
Ce document est rédigé en grec.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Constantinople ?
260x346 mm.
I-III + (A-55) + (56-125) + (I-IV) + V-VII.

ECRITURE
Copiste principal copie le texte dans une minuscule soignée et régulière d’assez grand module, et ne laisse aucune souscription. Au f. 7, une main plus récente a complété le texte manquant. Il s’agit vraisemblablement d’une main occidentale du XVème siècle qui s’efforce d’imiter la mise en page et l’aspect de l’écriture du reste du codex.
Surface écrite : 180x250 mm. Marge supérieure : 35 mm. Marge extérieure : 53 mm. Marge inférieure : 53 mm. Marge intérieure : 32 mm. 33 lignes par page.

DECORATION
Certains titres ainsi que des initiales sont écrits à l’encre dorée par-dessus du rouge, ainsi le titre du traité de l’empereur Maurice au f. 43r. Les traités d’Athénée, Biton, Héron et Apollodore comportent sur les ff. 58v-100v un certain nombre de figures peintes représentant les machines de siège dont il est question.

MATIERE
Manuscrit de parchemin. Les côtés chair et poil se font face deux par deux.

FOLIOTATION
Foliotation à l’encre noire dans le coin supérieur droit.

CAHIERS
Le codex se compose principalement de quaternions. Le premier quaternion a perdu à date ancienne son bifeuillet extérieur, restauré plus tard. C’est celui-ci qui porte le pinax et le monogramme de Janus Lascaris d’une part, et la restitution d’une lacune textuelle d’autre part. Un certain nombre de quaternions comportent des bifeuillets reconstitués, si bien que des talons sont visibles entre les feuillets. Le cahier 10 (ff. 72-78) est un quaternion amputé de son dernier feuillet (dont le talon découpé est encore visible), alors que le cahier 12 a été augmenté d’un feuillet inséré au centre du quaternion. Le cahier 13 est un ternion. Les gardes sont constituées d’un ou deux binions.

SIGNATURES
Trois systèmes de signatures se superposent. Les signatures grecques dans l’angle inférieur gauche sont de la main du copiste, est sont écrites avec des lettres majuscules. Elles commencent avec la signature B au f. 8r, la signature A ayant été perdue sur le premier feuillet (le bifeuillet A-7 a été ajouté plus tard au moment de la restauration de la page de texte manquant, antérieurement à l’acquisition du manuscrit par Janus Lascaris). Ces signatures primaires s’interrompent entre les ff. 55 et 56, où l’on passe subitement de Z’ (7) à IΣΤ’(16). La perte de 8 cahiers correspond exactement aux huit premiers cahiers du codex Vatic. Barber. gr. 276 (ff. 1-62).
Une seconde série de signatures grecques est inscrite dans l’angle supérieur droit, avec des lettres minuscules. Dans les premiers cahiers, elle est effacée ou coupée au rognage, la première se trouve au f. 48r : στ’. Elle correspond à la signature Z’ majuscule. Ce décalage se poursuit jusqu’à la fin du codex, et elle se trouve également dans le Barb. gr. 276. Elle correspond donc à un moment de l’histoire du codex où celui-ci avait déjà perdu le premier feuillet avec la signature A, mais n’avait pas encore été séparé en deux entités. Elle est peut-être antérieure à la restauration des ff. A et 7.
Un dernier système enfin, beaucoup plus tardif, reflète l’état actuel du manuscrit. Il s’agit de signatures en lettres latines, au milieu de la marge inférieure. On trouve la première au f. 24, lettre d, ce qui correspond bien au quatrième cahier. La main qui inscrit ces lettres se sert d’une encre très noire, et on la retrouve de manière correspondante dans le Barb. gr. 276. Or, à partir du f. 56, qui est la suite du f. 62 du Barberianus, les lettres noires ont été grattées et remplacées par de nouvelles lettres qui proposent une numérotation continue au codex parisien. Il s’agit d’une réfection à la suite de la séparation en deux volumes.

REGLURE
Réglure à pointe sèche, type Leroy-Sautel 31C1..

RELIURE
Reliure de maroquin rouge alla greca sur ais de bois rainurés. Les plats sont encadrés d’un triple filet doré, et le centre porte les armes d’Henri IV, Roi de France et de Navarre, dans un collier de l’ordre du Saint-Esprit surmonté d’une couronne. Dans les coins, une fleur de lys dorée coiffée d’une couronne, et entre eux, le long du cadre, le monogramme royal couronné, doré également.
Le dos est également entouré d’un triple filet doré. Le titre inscrit en majuscules dorées est TACTICA / ET DE / MACHIN / DIVERS. En haut, le numéro 15, et tout en bas, la date 1603. Le reste est orné de la même alternance de H et de fleurs de lys couronnés. .

ESTAMPILLES
ff. 1r et 125v : petite estampille du XVIIème siècle, modèle Josserand-Bruno n. 1.

Historique de la conservation

Ce manuscrit est un cousin des Vatic. Gr. 1164 et Neapol. C-III-26. Il s’agit d’un exemplaire byzantin daté du milieu du XIème siècle (Geatrex et alii). L’ordre original du codex complet doit être reconstitué ainsi : Paris. gr. 2442 ff. 1-55, Vat. barb. gr. 276 ff 1-62, Paris. gr. 2442 ff. 46-125, Vat. barb. gr. 276 ff. 63-240v.
Ces deux volumes se trouvaient dans la collection de Janus Lascaris, qui a apposé son monogramme sur la garde supérieure de chacun d’eux. Le codex Parisien était le n. 15 (della 4. Capsa) alors que le Barberianus était le n. 14 (tous les deux se trouvent sous ces numéros dans l’inventaire de Matthieu Devaris et publié par De Nolhac, Vat. gr. 1414 f.102v, voir également Jackson p. 93). Par conséquent, la division des deux volumes est antérieure à l’acquisition par Lascaris à la fin du XVème siècle. C’est également à une date antérieure à Lascaris que nous devons l’ajout du bifeuillet A-7 et la réfection de la lacune par une main occidentale.
Le codex porte la cote 15 dans la section des manuscrits mathématiques du Cardinal Niccolo Ridolfi, numéro que l’on trouve indiqué à deux reprises au f. A, avec la mention quinta (capsa). Le pinax est de la main de Matthieu Devaris. Après la mort du cardinal, la bibliothèque passe à Pietro Strozzi, qui la fait venir en France, et de là à Catherine de Médicis.
La bibliothèque de la Reine est finalement déposée, après sa mort en 1589, dans un cabinet de la bibliothèque royale de Fontainebleau. Dans le catalogue des livres de la reine (Vat. Reg. Lat. 1491), il est précisé que le volume n’est pas relié (in fo. senza coverta). Sur l’inventaire de décès de la Reine (Paris. lat. 14359 ff. 457r-482r), il porte le n. 38 de la section des manuscrits historiques, cote que l’on lit dans la partie inférieure du f. A, et qui aurait dû se trouver sur le dos de la reliure (par confusion sans doute, le relieur a apposé la cote ridolfine 15 parce qu’elle était écrite en haut du f. A).
En 1594, la bibliothèque de Catherine de Médicis est intégrée à celle du roi. C’est à ce moment qu’un grand nombre de ces manuscrits reçoivent une reliure aux armes d’Henri IV.
Peu avant 1599, Nicolas Rigault s’est appuyé sur deux manuscrits issus « de la bibliothèque Médicis » pour publier l’editio princeps du traité d’Onésandros. Il s’agit des Paris. gr. 2442 et 2445.

Présentation du contenu


ff. 1r-2r : schémas de différentes dispositions de phalanges.
ff. 2v-23v : Elien, Technica tactica, éd. H. Köchly and W. Rüstow, Asclepiodotos' Taktik. Aelianos' Theorie der Taktik, Griechische Kriegsschriftsteller vol. 2.1, Leipzig Engelmann, 1855. Traduction la plus récente par Chr. Matthew. Titre τακτικὰ Αἰλιάνου. Inc (prooim.) Τὴν παρὰ τοῖς Ἕλλησι τακτικὴν θεωρίαν…, Expl. f. 23r ἐξέρχεσθαι τοὺς πολεμοῦντας / τέλος τῶν ἀελιάνου τακτικῶν (le titre de fin est un ajout d’une autre main).ff. 23v: f. 12v: Appendice schéma carré précédé de sa légende, et suivi d’un paragraphe avec le titre περὶ μέτρων.
ff. 24r-43r : Onésandros, Strategicos, éd. W.A. Oldfather, A.S. Pease, and J.B. Titchener, Aeneas Tacticus, Asclepiodotus, Onasander, Cambridge, Mass.: Harvard University Press, 1923 (repr. 1962), p. 368-526. Titre : Ὀνοσάνδρου στρατηγικός. Inc. Ἱππικῶν μὲν λόγων ἢ κυνηγετικῶν…, Expl. … ἀκινδύνου οὐκ ἀνόητος στρατηγός.
ff. 43r-55v : Mauricius, Strategicon, éd. G. T. Dennis et E. Gamillscheg, Das Strategikon des Maurikios, Corpus Fontium Historiae Byzantinae, Series Vindobonensis 17, Akademie der Wissenschaften, Vienne, 1981. Titre : Μαυρικίου στρατηγικὸν (suivi du pinax du Livre I). Inc. πῶς δεῖ γυμνάζειν τὸν καθ’ἕνα ἄνδρα ἐν ταῖς μελέταις. Expl. ἕκαστος τρακτεῦσι (fin du pinax du livre III).
ff. 56r-62r : Athénée le Mécanicien, Mecanica, éd. (dir.) Maurizio Gatto, Il Peri mechanematon di Ateneo meccanico. Edizione critica, traduzione, commento e note, Rome, Aracne editrice, coll. « Aio » (no 567), 2010. Titre : Ἀθημαίου περὶ μεχανημάτων. Inc. Ὅσον ἐφικτὸν μὲν ἀνθρώπῳ τοὺς ὑπὲρ μηχανικῆς…, Expl. … ἀποστενοχωρούντων τὴν προθυμίαν τῶν μαθημάτων.
ff. 62v-68r : Biton, De la construction des machines de guerre et des catapultes, éd. A Rehm et E. Schramm, Bitons Bau von Belagerungsmaschinen und Geschützen, Abhandlungen der bayerischen Akademie der Wissenschaften, Philosoph.-hist. Abt. N.F. 2. Munich: Oldenbourg, 1929, p. 9-28. Titre : Βίτωνος κατασκευαὶ πολεμικῶν ὀργάνων καὶ καταπαλτικῶν. Inc. Λιθοβόλου ὀργάνου κατασκευὴν ἐπιβέβλημαι γράψαι…, Expl. … τὰ δὲ σχήματα καὶ τὰ μέτρα προγέγραπται / titre de fin Βίτωνος κατασκευαὶ πολεμικῶν ὀργάνων καὶ καταπαλτικῶν.
ff. 68v-70v : Héron d’Alexandrie, Chirobaliste, éd. V. Prou, La chirobaliste d'Héron d'Alexandrie, Notices et extraits des manuscrits de la Bibliothèque Nationale 26.2. Paris, 1877, p. 116-149. Titre : Ἥρωνος χειροβαλλίστρας κατασκευὴ καὶ συμμετρίας. Inc. Γεγονέτωσαν κανόνες δύο πελεκινωτοὶ…, Expl. … ὕψος ἐχούσας δακτύλου τὸ ἥμισυ / titre de fin Ἥρωνος χειροβαλλίστρας κατασκευὴ καὶ συμμετρίας.
ff. 71r-78v : Héron d’Alexandrie, Bélopoiica, éd. H. Diels et E. Schramm, Herons Belopoiika, Abhandlungen der preussischen Akademie der Wissenschaften, Philosoph.-hist. Kl. 2, Berlin Reimer, 1918, p. 5-55. Titre : Ἥρωνος (souligné) κτησιβίου βελοποιικά. Inc. Τῆς ἐν φιλοσοφίᾳ διατριβῆς…, Expl. (39,10) … ὁ εἰρημένος κανὼν [… Deux notes indiquent ici la disparition d’un feuillet dont le talon est encore visible.
ff. 79r-88, 97-100, 94-96 et 89r : Apollodore de Damas, Poliorcétique (extraits), éd. R. Schneider, Griechische Poliorketiker, Abhandlungen der königlichen Gesellschaft der Wissenschaften zu Göttingen, Philol.-hist. Kl. N.F. 10, no. 1. Berlin Weidmann, 1908 p. 8-50. Titre : ἐκ τῶν Ἀπολλοδώρου πολιορκητικά. Inc. Ἀνέγνων σου, δέσποτα, τὴν περὶ τῶν μηχανημάτων ἐπιστολὴν…, Expl. … ὑπογεγραμμένον πρῶτον σχῆμα.
ff. 89v-91v : anonyme, Sur la construction d’une machine de siège appelée Corbeau, Titre : Κατασκευὴ ἑλεπόλεως κόρακος λεγομένης. Inc. Ἡ ἑλέπολις αὕτη ἐκ τριῶν μερῶν τῶν μεγίστων..., Expl. … ὥστε καὶ τὴν κλίμακα περικρατεῖν, καὶ τὸν ῥώστακα μὴ ἐμποδίζον ἐν ταῖς ἐπικλήσεσιν. f. 92r vacat.
ff. 92v-93v et 101r-114r : Philon de Byzance, Belopoiica, éd. H. Diels et E. Schramm, Philons Belopoiika, Abhandlungen der preussischen Akademie der Wissenschaften, Philosoph.-hist. Kl. 16. Berlin Reimer, 1919, p. 7-68. Titre : ἐκ τῶν Φίλωνος βελοποιικῶν, λόγος Δ. Inc. Φίλων Ἀρίστωνι χαίρειν…, Expl. … ἐπ’ ἄλλο μέρος τῆς μηχανικῆς.
ff. 114r-125v : Philon de Byzance, Parasceuastica et poliorcetica, éd. H. Diels et E. Schramm, Exzerpte aus Philons Mechanik B. VII und VIII, Abhandlungen der preussischen Akademie der Wissenschaften, Philosoph.-hist. Kl 12. Berlin Reimer, 1920, p. 17-84. Titre : ἐπληρώθη τὸ τέταρτον. Inc. Φίλων Ἀρίστωνι χαίρειν : Πρῶτον μὲν δεῖ τοὺς οἰκοδομοῦντας πύργους…, Expl. … γινόμεναι τοὺς μὲν στασιάζειν ποιήσουσιν <...> κατὰ δὲ […

Bibliographie


Dain A., Les manuscrits d’Onésandros, Paris, 1930.
Geatrex G., Elton H. et Burgess R., « Urbicius’ Epitedeuma : An edition, translation and commentary », Byzantinische Zeitschrift vol 98, 2005, p. 35-74.
Jackson D., « An Old Book List Revisited: Greek Manuscripts of Janus Lascaris from the Library of Cardinal Niccolò Ridolfi », Manuscripta, 43-44, 1999, p. 77-133.
Muratore D., La biblioteca del cardinale Niccolò Ridolfi, Hellenica 32, Alessandria, Edizioni dell'Orso, 2009.
Rigaultius N., Onosandre Strategicus, Paris, 1599.


Notice d'H. Omont issue de l'Inventaire sommaire des manuscrits grecs de la Bibliothèque nationale (1888) :

Grec 2442. Aeliani tactica (1) ;- Onosandri strategicus (24) ; - Mauricii strategici libri I-II et III initium. (43) ; - Athenaei de machinis (56) ; - Bitonis de constructione bellicarum machinarum et catapultarum (62v) ; - Heronis liber de constructione chirobalistae (68) – ejusdem belipoiïca, fine mutila (71) ; - Ex Apollodoro poliorcetica (79) ; - E Philonis belopoiïcis libri IV. et V., fine mutili (92).

XIè siècle, parchemin. 125 feuillets. (Medic.- Reg. 2174.) Moyen format.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 30370. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 43653.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Anne Weddigen, Février 2018.