Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 2430-2549

Grec 2444

Cote : Grec 2444  Réserver
Ancienne cote : Regius 2739, 2
Ancienne cote : Colbert 2334
Élien le Tacticien, Tactica (fragments).
milieu du XVIè siècle.
Ce document est rédigé en grec.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Paris ?
195x285 mm.
I-III + (1-12) + I-III.

ECRITURE
L’ensemble du texte a été copié par Ange Vergèce (RGK, II 3) - écrivain ordinaire du roi sous François Ier, Henri II et Charles IX – à une date inconnue, mais avant sa mort en 1569. On connaît au moins cinq autres copies du texte d’Elien par Ange Vergèce : les Paris. gr. 2523, 2525, 2526, Cambr. K.k.5.31 et Scor. Φ-III-2.
Surface écrite : 110×200 mm. Marge externe : 50 mm. Marge supérieure : 30 mm. Marge inférieure : 55 mm. Marge interne : 35 mm. 27 lignes par page.

DECORATION
Aucune décoration particulière. Titres, chiffres, et quelques marginalia rubriqués.

MATIERE
Papiers filigranés français de la seconde moitié du XVIè siècle. On trouve dans la garde supérieure le motif du croissant surmonté d’un fleuron, au-dessus d’un phylactère portant le nom du papetier troyen Edmon Denise. Il est proche du modèle de Briquet n. 5304, attesté de 1558 à 1588. Le premier cahier est marqué du filigrane des lettres PM dans un écu couronné, modèle Briquet n. 9641, attesté dans les années 1567-1570. Le dernier cahier porte le filigrane de la main sommée d’un fleuron et sortant d’un manchon avec la lettre S, modèle Briquet n. 11457, attesté de 1550 à 1588 et provenant du nord-est de la France.

FOLIOTATION
Foliotation à l’encre noire dans le coin supérieur droit.

CAHIERS
Le codex se compose de deux quaternions, dont le dernier comporte quatre feuillets vides qui constituent la garde inférieure. Le dernier feuillet est collé sur le contre-plat. La garde supérieure comporte un binion au premier feuillet collé au contre-plat.

SIGNATURES
Les deux cahiers portent une signature en chiffre grec au milieu de la marge inférieure. La seconde est rubriquée.

REGLURE
Réglure à pointe sèche, type Leroy-Sautel 00D1.

RELIURE
Reliure de parchemin souple sans ais. Sur le plat, à l’encre noire, le titre incomplet Ex Aeliano de Inst. Aci[ebus] que l’on peut rapprocher de celui du Paris. gr. 2527 (même main, formulation similaire).

ESTAMPILLES
ff. 1r et 12v : grande estampille du XVIIIe siècle, modèle Josserand-Bruno n. 5.

Historique de la conservation

Ce recueil d’extraits constitue une liste d’errata relevés par Ange Vergèce dans l’actuel manuscrit Paris. gr. 2527 (Dain, 1937, p. 367). Ce dernier manuscrit, d’origine vénitienne, provient de la collection de Jean-Jacques de Mesmes († 1569), qui l’a vraisemblablement mis à disposition d’Ange Vergèce pour étude, à moins qu’il ne lui ait demandé des corrections. Cela expliquerait à tout le moins le titre similaire inscrit sur le plat des deux volumes.
Jackson propose de voir dans ce manuscrit celui que décrit Bernard de Montfaucon, dans sa publication d’un inventaire aujourd’hui perdu de la bibliothèque De Mesme (Bibli. Bilbl. II, 1326-1328) sous : 1326 E : Ex Aelianus & Justino, grec, in-fol. sur papier. L’erreur proviendrait d’une mélecture du titre sur le plat supérieur. De Inst. aci ayant été lu comme & Iust. (m)art(yr).
Le codex ne porte aucune marque le reliant à la famille de Mesme, mais ce ne serait pas la seule copie d’Ange Vergèce dans cette bibliothèque, loin s’en faut. Si cette identification est correcte, le codex aurait été acquis par Jean-Jacques De Mesmes ou l’un de ses descendants.
Les manuscrits de la famille De Mesmes ont pour une grande part été offerts à Colbert par la duchesse de Vivonne, descendante directe de la famille De Mesmes. Le don de la duchesse de Vivonne constitue l’un des plus grands fonds de manuscrits grecs (242 manuscrits) entrés dans la bibliothèque de Colbert –la liste abrégée conservée dans le Paris. lat. 9364 f. 14ter ne fait pas mention du Paris. gr. 2444.
L'ensemble de la bibliothèque de Colbert fut acquise par la bibliothèque royale en 1732.

Présentation du contenu


ff. 1r-9r l4 : Elien, Technica tactica, éd. H. Köchly and W. Rüstow, Asclepiodotos' Taktik. Aelianos' Theorie der Taktik, Griechische Kriegsschriftsteller vol. 2.1, Leipzig Engelmann, 1855. Traduction la plus récente par Chr. Matthew.
Titre : Τὰ παραλειπόμενα ἐν τῇ τοῦ Αἰλιανοῦ τακτικῆς θεωρίας βίβλῳ. Les errata, ou addenda, se divisent en sections numérotées à l’encre rouge. Celles-ci contiennent :
Section β’ : Chap. 2, 13 à 6, 6.
Section γ’ : Chap. 16 (incomplet à la fin).
Section δ’ : Chap. 19, 2 à 21, 2.
Section ε’ : Chap. 28, 1 à 36, 6.


ff. 9r l5-12v : Texte anonyme, fragments et chapitres consacrés aux différents types de phalange accompagnés d’indications de figures manquantes.

Bibliographie


Dain A., Histoire du texte d’Elien le Tacticien des origines à la fin du Moyen-Age, Paris, Belles Lettres, 1946.
Dain A., « Reconstitution de deux manuscrits perdus d’Elien », REG, 50, 1937, p. 363-384.
D. Jackson, « Greek Manuscripts of the De Mesmes Family », Scriptorium, 63, 2009, p. 89-120.
Matthew Chr., The Tactics of Aelian, Barnsley 2012. Voir également sa recension par :
Wheeler E. L., “Aelianus Tacticus : A phalanx of problems”, Journal of Roman Archaeology 29, 2016, p. 575–583.


Notice d'H. Omont issue de l'Inventaire sommaire des manuscrits grecs de la Bibliothèque nationale (1888) :

Grec 2444. Aeliani tacticorum fragmenta.

XVIè siècle (copié par Ange Vergèce), papier. 12 feuillets. (Colbert. 2334.) Moyen format.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Anne Weddigen, Janvier 2018.