Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 2430-2549

Grec 2526

Cote : Grec 2526  Réserver
Ancienne cote : Regius 3219, 3
Ancienne cote : Baluze 662
Ancienne cote : Montfaucon 622
Elien, Technica tactica ; Manuel Philès, De natura animalium.
Avant 1549 pour la première partie ? 1568 pour la seconde.
Ce document est rédigé en grec.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Italie ? et Paris.
155x218 mm pour la première partie, 180x250 mm pour la seconde.
I-V + (1-33) + (34-87) +I

ECRITURE
L’ensemble corps du texte a été copié par Ange Vergèce (RGK, II 3) - écrivain ordinaire du roi sous François Ier, Henri II et Charles IX - dans deux contextes différents.
Premier bloc : Surface écrite : 85×145 mm. Marge externe : 50 mm. Marge supérieure : 25 mm. Marge inférieure : 45 mm. Marge interne : 20 mm. 24 lignes par page.
second bloc : Surface écrite : 85×155 mm. Marge externe : 75 mm. Marge supérieure : 25 mm. Marge inférieure : 70 mm. Marge interne : 25 mm. 25 lignes par page.
Dans le premier bloc, trois réviseurs successifs ont annoté le texte (cf Dain).
Un lecteur anonyme complète les deux feuillets initiaux manquants du texte de Philès, et ajoute quelques notes tirées de Louis Dorléans, Mercure de Justice, 1592, en recopiant les passages qui correspondent aux animaux évoqués par Philès.

DECORATION
Le texte d’Elien constitue une copie de travail : elle ne présente aucune décoration particulière. Le texte de Manuel Philès, achevé un an avant la mort du copiste, ménage tous les espaces nécessaires à l’ajout des figures, mais celles-ci n’ont jamais été exécutées. Les titres sont rubriqués. La page de titre est perdue.

MATIERE
Les deux textes sont écrits sur papier filigrané. La première liasse de cahiers est en mauvais état, et n’a jamais été reliée avant la reliure actuelle. Les bords des feuillets ne sont pas ébarbés. Les pages sont tachées de traces d’humidité et même de boue (f. 12r). On trouve deux filigranes dans le pli des cahiers : aux ff. 12-13 par exemple, le filigrane de lettres assemblées G+P, proche du modèle n. 9425 de Briquet. Il s’agit d’un papier troyen attesté, avec ses variantes, de 1519 à 1554. Aux ff. 21-22, le filigrane est celui du pot à une anse, au couvercle palmeté surmonté d’un fleuron. La panse porte un nom se rapportant soit à la famille Simonet (nom de plusieurs papetiers champenois) soit à la famille Lebé (Troyes). Le modèle est proche du n. 12825 de Briquet, attesté en 1545, et du n. 12686, attesté en 1567.
La seconde liasse enfin ne présente qu’un seul filigrane : il s’agit de cinq croissants disposés en croix (1, 3, 1) dans un cercle surmonté d’une fleur de lys. Il est proche du modèle n. 5380 de Briquet, attesté à Lucques et Rome en 1562-1565. Le filigrane des feuillets additionnels 33-35 porte un filigrane proche du n. 8079, attesté en 1580.

FOLIOTATION
Une foliotation à l’encre noire dans l’angle supérieur droit couvre l’intégralité du codex et correspond à l’état actuel, relié, du manuscrit.
Les ff. 36-87 comportent en outre une pagination placée dans l’angle supérieur intérieur. Celle-ci commence au chiffre 5 au f. 36r. Les ff. 34-35 ont été insérés pour compléter les quatre pages manquantes.

CAHIERS
La première unité codicologique se compose de deux quaternions, un quinion et un ternion auquel on a collé un feuillet supplémentaire à la fin. La seconde unité codicologique se compose exclusivement de quaternions, mais le début du premier quaternion manque et un feuillet a été déplacé. Le f. 55 doit être replacé entre les ff. 39 et 40, et constitue le premier feuillet du deuxième cahier (voir signatures). Les ff. 36-39 constituent un binion, et sont précédés d’un bifeuillet ajouté postérieurement.

SIGNATURES
Ange Vergèce signe régulièrement ses cahiers d’une lettre grecque inscrite au milieu de la marge inférieure. Seule manque la signature α’ du premier cahier du bestiaire, qui correspond à une perte initiale de deux feuillets de texte (cf pagination).

REGLURE
Pour les deux parties, réglure à pointe sèche, type Leroy-Sautel 00D1.

RELIURE
Reliure de parchemin sur ais de carton. Le dos porte une petite trace d’un chiffre 6, qui correspond sans doute à la cote de Baluze. Sur le plat supérieur, la cote Regius à l’encre noire.

ESTAMPILLES
ff. 1r, 33v, 34r : estampille Troisième République, cf Modèle Josserand-Bruno n. 41.
f. 87v : estampille du premier quart du XVIIIè siècle, modèle Josserand-Bruno n. 5.

Historique de la conservation

Ce codex a fait l’objet d’une étude approfondie par A. Dain en 1949, à la suite de son histoire du texte d’Elien. Il propose de voir en ce manuscrit la première copie-brouillon préparée par Ange Vergèce du texte de la technica tactica, qui fait l’objet de nombreuses corrections à partir notamment de la traduction latine par Théodore de Gaza (réviseur 1) et du Paris. gr. 1774 (réviseur 2). Ce brouillon nécessitait une mise au propre afin de servir de minute d’atelier, et celle-ci se trouve aujourd’hui à la bibliothèque de l’Escorial (Scorial. Φ-III-2). Cette minute a ensuite servi de modèle pour toutes les copies de Vergèce, notamment pour le Paris. gr. 2443, somptueux exemplaire préparé pour Henri II, alors que le brouillon primitif serait resté dans les papiers de Vergèce vraisemblablement jusqu’à la fin de sa vie. Cependant, comme le note Jackson, le filigrane de ce papier est bien français, et non italien, et semble dater plutôt des années 1550-60. Il se pourrait donc qu’il s’agisse d’un second travail visant à proposer une version grecque qui reflèterait exactement l’original ayant servi de support à la traduction de Théodore de Gaza.
La copie du bestiaire de Manuel Philès s’inscrit également dans une longue série de copies vergéciennes, dont elle marque l’aboutissement. Achevé en 1568, soit un an avant la mort du copiste, cet exemplaire n’a pas eu le temps de recevoir les enluminures qui étaient prévues.
On ignore qui, peu de temps avant ou après la mort de Vergèce, a acquis les deux blocs de cahiers et les a reliés ensemble. À une date inconnue, ce manuscrit entre dans la collection personnelle de Jean-Baptiste Hautin, dont on distingue la main dans l’angle supérieur droit du f. 36r. Ce Jean-Baptiste Hautin a peu de chances d’être le Conseiller au Châtelet qui mourut en 1640, beau-frère de Nicolas Rigault. Il s’agirait bien plus vraisemblablement de son fils, ou de son petit-fils qui hérita de la bibliothèque de manuscrits (Jackson). La date de son décès est inconnue, mais il eut lieu selon toute vraisemblance au tout début du XVIIIè siècle. C’est à cette époque en tout cas qu’une partie de cette bibliothèque est achetée par l’évêque John Moore en Angleterre, et cela correspond à la pleine activité de Baluze. Une partie non négligeable des manuscrits Hautin trouve alors le chemin de la bibliothèque d’Etienne Baluze. La bibliothèque de Baluze fut vendue après sa mort à la bibliothèque du roi en 1719, soit après la rédaction du grand catalogue de Nicolas Clément en 1682. Ce codex rejoint alors une série comportant déjà des exemplaires d’Elien, cotés 3219 (Paris. gr. 2524) et 3219,2 (Paris. gr. 2523), et prend logiquement la cote 3219,3. (Le Paris. gr. 2523 ayant été acquis en 1732, il est évident que ce manuscrit n'a été catalogué que plusieurs années après son arrivée à la bibliothèque royale).

Présentation du contenu


ff. 1r-33 : Elien, Technica tactica, éd. H. Köchly and W. Rüstow, Asclepiodotos' Taktik. Aelianos' Theorie der Taktik, Griechische Kriegsschriftsteller vol. 2.1, Leipzig Engelmann, 1855. Traduction la plus récente par Chr. Matthew.
Titre (ajouté en noir) : Αἰλιανοῦ τακτικὴ θεωρία. Titre rubriqué : Αἰλιανοῦ περὶ στρατηγικῶν ὀνομάτων καὶ παρατάξεων. Inc (prooim.) Τὴν παρὰ τοῖς Ἕλλησι τακτικὴν θεωρίαν…., Expl. f. 32r καὶ τοῖς ἐναντίοις ἧτταν ἐπάγουσαι / τέλος. ff. 32v-33r : Appendice : σύνταξις ὁπλιτῶν τετράγωνος.
ff. 34-87 : Manuel Philès, :, De natura animalium, éd. E. Miller, Manuelis Philae Carmina, Paris, 1855-57, réimpr. Amsterdam, 1967.

Bibliographie


Dain A., “Une minute d’atelier, le Scorialensis Φ-III-2 », Mélanges dédiés à la mémoire de Félix Grat t. II, Paris, 1949.
Dain A., Histoire du texte d’Elien le Tacticien des origines à la fin du Moyen-Age, Paris, Belles Lettres, 1946.
Hofer Ph. et Cotrell G.W., « Angelos Vergecios and the Bestiary of Manuel Phile », Harvard Library Bulletin, 8, 1954, p. 323-339.
Jackson D., “The Greek Manuscripts of John Moore and Etienne Baluze”, Codices Manuscripti, 54/55, 2006, pp. 29-42.
Matthew Chr., The Tactics of Aelian, Barnsley 2012. Voir également sa recension par :
Wheeler E. L., “Aelianus Tacticus : A phalanx of problems”, Journal of Roman Archaeology 29, 2016, pp. 575–583.


Notice d'H. Omont issue de l'Inventaire sommaire des manuscrits grecs de la Bibliothèque nationale (1888) :

Grec 2526. Aeliani tactica (1) ; - Manuelis Phile carmen de animalium proprietate (34).

XVIè siècle (Copié par Ange Vergèce), papier. 87 feuillets. (Baluze.- Regius 3219,3.) Petit format.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 23398. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 200015.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Voir le document numérisé
vignette simple

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Anne Weddigen, Décembre 2017.