Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 2430-2549

Grec 2433

Cote : Grec 2433  Réserver
Ancienne cote : Regius 2722,3
Ancienne cote : Colbert 1605
Ancienne cote : Hardy 198
Héron d’Alexandrie, Pneumatica.
XVIème siècle.
Ce document est rédigé en grec.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
222x280 mm.
I-II + (1-44) + I-II.

ECRITURE
Deux copistes anonymes ont travaillé à ce volume. La première main présente une écriture assez verticale, de petit module et assez espacée. La seconde en revanche est nettement plus penchée vers la droite, de plus grand module, et plus dense. Au moins de mains de lecteurs ont apporté des corrections, des ajouts d’omissions ou des commentaires.
Surface écrite : 95x180 mm (et 110x214 pour la partie finale). Des ff. 1 à 41v, marge supérieure : 20 mm ; marge extérieure : 92 mm ; marge inférieure : 85 mm ; marge intérieure : 20 mm. 23 lignes par page. Des ff. 42v à 44, marge supérieure : 20 mm ; marge extérieure : 55 mm ; marge inférieure : 53 mm ; marge intérieure : 35 mm. 31 lignes par page.

DECORATION
Pas de décoration particulière, pas de rubrication. Le texte est illustré de nombreux schémas géométriques ou des machines décrites. Ces figures sont tracées à encre noire, à la règle et au compas. Il ne s’agit pas de peintures telles qu’on les trouve dans les manuscrits Paris. gr. 2512 et 2513 par exemple, ni de figures embellies comme dans le Paris. gr. 2431.

MATIERE
Papier filigrané au motif de fleur à 8 pétales dont le modèle le plus proche, dans le répertoire en ligne Piccard (DE2730-PO-126674) est daté de 1480.

FOLIOTATION
Foliotation à l’encre noire dans l’angle supérieur droit. Celle-ci remplace une foliotation antérieure marquée au crayon, qui commence au chiffre 3 sur le f. 1, et qui prenait sans doute en compte deux feuillets de garde aujourd’hui disparus.

CAHIERS
La reliure du XIXème siècle est trop serrée pour laisser apparaître le fil de couture. Ce codex semble se composer de quaternions réguliers et d’un binion à la fin.

SIGNATURES
Pas de signatures, pas de réclames.

REGLURE
Réglure à pointe sèche de type Leroy-Sautel 00D1. Le second copiste a étendu la réglure sur une espace de page plus grand.

RELIURE
Reliure en carton réalisée au XIXè siècle. Les plats sont marbrés de violet présentent une légère décoloration sur le bord. Sur le dos de maroquin rouge, le chiffre de Louis-Philippe et, en lettres dorées, HERO ALEXANDRINUS. Tout en bas, le nom du relieur : DUPLANIL.

ESTAMPILLES
ff. 1r et 44v : estampille du XVIIIème siècle, modèle Josserand-Bruno n. 4.

Historique de la conservation

Ce manuscrit, copié par deux mains non identifiées, ne donne pas d’indices sur son origine. On remarque qu’il présente au f. 13v la même lacune que celle dont Nicolas Sophianos prend acte en copiant le Paris. gr. 2517, et que celle-ci est identifiée par la main postérieure qui ajoute dans la marge ἐνταῦθα λείπει πολύ. Le texte s’achève à la fin du chapitre 32 du livre II, mais une autre main vient compléter les ff. 42r à 44v avec les chapitres 33 à 37.
On ignore par quelles voies le codex entra en possession du mathématicien français Claude Hardy. A la mort de ce dernier en 1678, la plupart de ces manuscrits furent acquis par Colbert (voir Jackson). L’inventaire de Hardy et la liste d’achats établie par Baluze ne sont pas complets, mais ils permettent d’identifier ce manuscrit comme le numéro 198 (cote qui pourrait correspondre à celle qui a été grattée au f. 1r, au niveau de la cote regius) de l’inventaire de Claude Hardy.
L'ensemble de la bibliothèque de Colbert fut acquise par la bibliothèque royale en 1732.

Présentation du contenu


ff. 1r-27r : Héron d'Alexandrie, Pneumatica, éd. W. Schmidt, Heronis Alexandrini opera quae supersunt omnia, vol. 1, Leipzig Teubner, 1899.
ff. 1-37v : Livre I, Titre Ἥρωνος Ἀλεξανδρέως πνευματικῶν πρῶτον, incip. Τῆς πνευματικῆς πραγματείας, expl. ἡ ἐπιστροφὴ γίνηται. La numérotation des chapitres n’est pas cohérente avec celle de l’édition. Au f. 13v commence, en face du numéro ε’, le chapitre 6, mais au troisième mot de la ligne, on passe au chapitre 24. Cette lacune est mise en évidence par une main différente. Elle correspond exactement à celle qu’on trouve par exemple dans le Paris. gr. 2517 avant restitution d’un fragment de lacune par Ange Vergèce, ou telle quelle dans le Paris. gr. 2514. De ce fait, manquent les chapitres 6 à 23.
ff. 27r-44v : Livre II, Titre Ἥρωνος Ἀλεξανδρέως πνευματικῶν δεύτερον, inc. Ἀγγείου κατασκευὴ... expl. ἐκκρεμάσομεν τὸ βάρος au f. 42r. Manquent les chapitres 3 et 22-23. ff. 42r-44v : addition des chapitres 34-37, expl. προσενεχθέντος αὐτῷ ποτηρίου πίεται / Τέλος τοῦ δευτέρου τῶν Ἡρωνος πνευματικῶν.

Bibliographie


Jackson D., « The Colbert Greek Library from 1676 to 1678 », Codices manuscripti, 73-74, 2010, p. 43-57.


Notice d'H. Omont issue de l'Inventaire sommaire des manuscrits grecs de la Bibliothèque nationale (1888) :

Grec 2433. Heronis Alexandrini spiritualium libri II.

XVIè siècle, papier. 44 feuillets. (Colbert. 1605.) Moyen format.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Anne Weddigen, Octobre 2017.