Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 2430-2549

Grec 2500

Cote : Grec 2500  Réserver
Ancienne cote : Regius 3210
Ancienne cote : N°26 (cote inscrite en haut du f. 1r, non identifiée)
Collection de textes astronomiques, liturgiques, ascétiques, hagiographiques et juridiques.
XVè siècle.
Ce document est rédigé en grec.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Crète (Candie-Héraklion ?).

139-147 x 215 mm.
I-VIII + (1-9) + (10-296) + (297-413) + (414-418)

ECRITURE
L’intégralité du manuscrit est due à un seul copiste, mais il est probable que la copie des différents textes se soit étalée sur une durée de temps assez longue. De fait, le manuscrit présente différentes unités codicologiques, différenciables grâce à la mise en page et au différentes encres rouges. Le copiste, Georges Agapet (ou Agapétos, RGK II 71, PLP I 119) a laissé deux souscriptions, aux ff. Ar et 179v : Γεώργιος ὁ Ἀγαπητὸς γράψας αὐτό.
ff. 10-179 : Psautier avec commentaire marginal. Dimensions du texte : 104x61 mm, 22 lignes par page. Surface écrite avec le commentaire : 168x97 mm, 35 lignes par page.
Dans le reste du codex, la mise en page varie davantage, allant d’une surface écrite de 131x77 mm à 170x90 mm, et de 21 à 35 ligne par page (pour le détail, voir Canart p. 222).

DECORATION
Le texte est copié avec soin, et présente des ornements de diverses encres rouges. Le psautier (f. 10r) est précédé d’un tapis ; on trouve également des lignes, initiales et bandeaux ornés de motifs géométriques et végétaux assez courants. Dans les ff. 1-200, l’encre rouge utilisée est plus pâle, et a été reprise par endroits. Dans la suite du texte, les encres rouge pâle et rouge vif alternent, indiquant que le copiste est revenu sur son travail au fil du temps.

MATIERE
Papier filigrané en pliage in-4°. Les filigranes sont pris dans une reliure serrée, ce qui les rend difficilement identifiables. On donnera ici les principaux : Trois monts non-inscrits dans un cercle, trois monts inscrits dans un cercle (ff. 154-161), Croix dans un cercle sommé d’une croix (Briquet 5574-5576, daté 1391-1551), Balance non-inscrite dans un cercle, et Cloche (Harlfinger Cloche 22, datée 1450-1).

FOLIOTATION
Deux foliotations se superposent. La plus ancienne couvre les ff. 10-417, avec une numérotation en chiffres grecs dans l’angle supérieur droit de la page. Les chiffres des folios 416 et 417 sont incomplets.
L’intégralité du codex présente en sus une foliotation en chiffres arabes à l’encre noire, au-dessus de l’angle supérieur droit du texte. Elle a été inscrite par la même main qui a signé les pages de garde avec une lettre majuscule allant de A à H.

CAHIERS
Les folios de garde supérieure forment un quaternion artificiel. Presque tout le codex est composé de quaternions, à l’exception du premier cahier, un quinion amputé de son dernier folio (talon après le f. 9). On mentionnera trois quaternions mutilés : celui qui couvre les ff. 178-184 a un talon après le f. 180 ; celui qui couvre les ff. 297-303 a perdu son feuillet initial (talon avant le f. 292) ; et les ff. 403-413 forment un quaternion qui a perdu deux feuillets, si bien que les ff. 408-409 sont collés sur le f. 410. La fin du codex enfin est un collage de petits cahiers : les ff. 414-416 sont un binion amputé du deuxième folio (talon après le f. 414), et les deux derniers folios sont un ajout collé.

SIGNATURES
Signatures de cahiers de première main à l‘aide de chiffres grecs, tracés dans la partie extérieure de la marge inférieure, en début et en fin de cahier. Elles commencent au f. 10r (α’ presque effacé, mais conforté par la présence du même numéro au f. 17v) et s’arrêtent au f. 408r (να’), premier folio du cahier 408-413. Plusieurs signatures ont été coupées. L’absence de signature de fin de cahier au f. 296 tient probablement à la coïncidence d’une fin de cahier et d’une fin d’unité codicologique.

REGLURE
Réglure à pointe sèche bien visible sur certaines pages. Dans le psautier, la réglure prévoit rigoureusement le cadre pour la copie du texte et celle des scholies. Pour le reste du codex, la réglure est de type Leroy-Sautel 20D1 ou 22D1, mais à partir du f. 290r, au milieu de la page, le copiste décide subitement de ne plus considérer les lignes de marge, et la réglure, de fait, doit être analysée comme de type 00D1 jusqu’au f. 301.

RELIURE
Le codex conserve sa reliure d’origine. Il s’agit d’une reliure en cuir de chèvre brun foncé sur ais de bois rainurés. Le dos est rond, et la coiffe qui surplombe la tranchefile, sans la recouvrir, se prolonge sur le chant de l’ais pour former l’oreille de coiffe.
Les plats gardent les traces de quatre boulons et un ombilic par plat, ainsi que les restes des fermoirs. Les lanières de cuir tressé sont encore en place sur le contre-plat inférieur.
Le décor estampillé à froid présente le même schéma sur les deux plats : deux cadres de petits fers rectangulaires sont séparés par des filets triples, mais les fers employés diffèrent d’un plat à l’autre. Seul le rectangle central, entouré d’un filet double, présente un décor similaire : deux fers aux armes des paléologues aux extrémités, deux fers au monogramme d’Agapétos aux positions intermédiaires, et un dernier fer non identifiable au centre, effacé par la trace de l’ombilic. Ce fer est différent d’un plat à l’autre, mais non identifiable dans les deux cas.
Le dos est rond et sans schéma. Il porte deux fers différents superposés pour former cinq lignes verticales sur toute la longueur du dos. Dans le sens de la longueur, on lit à la peinture grise le titre « Astrologia » suivi d’une lettre (C ou G ?) et précédé d’une trace qui pourrait être celle d’une ancienne cote.
Les tranches sont ornées d’un décor de cercles roses et brun clair, à motifs floraux brun foncé (Stefec).

ESTAMPILLES
ff. Br et 417v : estampille du XVIIè siècle, modèle Josserand-Bruno n.1.

Historique de la conservation

Les nombreuses notes en début et fin de volume nous permettent de reconstituer une grande partie du début de l’histoire de ce manuscrit. Sur les folios de garde et les contre-plats, au milieu de notes pieuses et d’essais de plume, on trouve quelques notes intéressantes. Les unes sont de la main d’Agapétos, le copiste. Au f. Ar, d’une main qui semble malhabile, une souscription (qui reprend celle du f. 179v) : εγῶ Γεορ(γιος) Αγαπητὸς γραψας αυτον τον βιβλων. Au f. Cr, de la main du même Georges, la liste des dates de décès de ses enfants : † αυξς (1466) · μην μαίω λ ἐκοιμήθ(η) ὁ υἱός μ(ου) Ιω(αννης) ἡμέρ(α) παρασκεῦη (ινδικτιωνος) ιδ’ / † αυξς (1466) · μην ιουν(ιω) ιδ ἐκοιμήθ(η) ὁ υἱός μ(ου) Ἀντών(ιος) ἡμέρ(α) σαββάτ(ω) (ινδικτιωνος) ιδ’ / † αυοθ (1479) σεπτεμβρ(ιω) ιγ ἐκοιμήθ(η) ἡ Σοφία / † τῶ αυτῶ κθ ἐκοιμήθ(η) ἡ Ἀντωνία. Cette note est suivie de quelques lignes en vénitien : Noto Io Zacar(ia) Corner con(dam) misser Franc(esc)o che adi 29 marzo 1508 fu fato el terramoto grande e si ruino tuta la cita et la mazor parte di territ(o)r(io) di deta isola. Cette allusion au tremblement de terre se retrouve dans la note qui suit immédiatement, en grec cette fois-ci, écrite par un fils de Georges, Manoussos : † εἰς αφη (1508) μ(η)ν(ι) μαίω κθ εγίνετον ο σησμὸς ὁ μεγάλος κ(αὶ) χαλάσε την χορ Χανδακο και τα χορια κ(αι) τα καστεληα· εγο ὁ Μανούσος ὁ Ἀγαπιτὸς θἱὸς τοῦ Γεωργί(ου) γράφο· κ(αὶ) εἰς τοῦτο το σημιον ἐγήνοντα σήσμι ἡμερες μ. La main de Manoussos se retrouve, au milieu de notes pieuses, au f. 418r : † εἰς αφκβ (1522) μην(ι) μαιὧ εἰς τὰς ς ἐγενήθ(η) εἰ Ἀνεζαης. Il s’agit de la date de naissance d’une fille (sa fille ?). Le manuscrit a été copié pour son usage personnel par Georges Agapétos, au cours d’une période relativement longue allant des années 1428-30 (psautier) à 1454-55 pour la copie des ff. 180v-296v. A suivi la copie des ff. 297-413 et de quelques folios aujourd’hui perdus à la suite de ces derniers, la reprise du rouge effacé au début, l’adjonction d’un pinax sur les folios vides, l’addition des ff. 1-9, et finalement des folios de garde. Tout cela a eu lieu avant la reliure, que l’on peut dater des années 1470. Il est possible que celle-ci ait été effectuée dans l’entourage de Michel Apostolis, au tout début de ses activités de relieur (Stefec, Vinourd (étude préliminaire, inédit)).
Le manuscrit reste dans la bibliothèque familiale au moins jusqu’en 1522 (dernière date enregistrée par le fils Manoussos). Entre-temps, il a été prêté, en 1508, à un vénitien du nom de Zacharie Corner, et sans doute restitué juste après le tremblement de terre, puisque celui-ci est rappelé à la fois par le Vénitien et ensuite seulement par Manoussos.
Il n’est pas possible de retracer le chemin du manuscrit au cours du XVIè siècle, mais il finit par être acheté, probablement en Italie, par Raphael Trichet Dufresne, bibliothécaire de la reine Christine de Suède.
A la mort de Trichet Dufresne en 1661, la bibliothèque est vendue au détail, comme en témoigne l’établissement du catalogue. Celui comporte deux entrées pouvant correspondre à ce codex : Astrologica quaedam scilicet Pauli Alexandrini & aliorum uno volumine, ou bien Liber ascteticus. Ce manuscrit est alors acquis par la bibliothèque royale par l’intermédiaire de Colbert.

Présentation du contenu

A-H : pages de garde. Av : méthode de calcul de la date de Pâques, avec schéma graphique en forme de main. Le calcul est indiqué pour l’année 1528 et le texte est écrit en grec translittéré avec des caractères latins (écriture XVè siècle). Les quelques inscriptions en grec sont peut-être antérieures au texte central. Le titre, en haut du folio, a été ajouté par une main tardive du XVIIIè ou XIXè siècle. Br : série de dates de célébrations liturgiques de la main d’Agapétos. Suit, d’une main postérieure, un index partiel du contenu du volume, en latin. Bv : suite du calcul de la date de Pâques, avec l’indication de date 1420. Cr : notes de Georges Agapétos sur la mort de es enfants. Note en vénitien de Zacharias Corner sur le tremblement de terre de 1508. Note (en grec)de Manoussos Agapétos sur le même tremblement. Cv : Ἐγῶ γαρ οὐκετι φῶβω ὁ [note interrompue tout en haut du folio. D-E : vacat. Les pages ont été préparées pour une mise en page en deux colonnes à l’aide de lignes de marge tracées à l’encre. Fr-Gr : détail du contenu du volume de la main d’Agapétos lui-même, avec renvoi aux folios correspondants à la foliotation en chiffres grecs qui commence f. 10. Hr : table astronomique permettant de calculer la date des nouvelles lunes en fonction du cycle de Méthon (19 ans).

ff. 1r-2r : précis d’astronomie attribué à Nicéphore Blemmydes, afin de faciliter le calcul de la date de Pâques. Titre ἑρμηνεία ὠφέλιμος περὶ ἡλίου τε καὶ σελήνης, ἰνδίκτου τε καὶ βισέκστον, ἃ ὁ σοφώτατος Βλεμίδης ἐξεράνισεν ἀπὸ τῆς ἔξω σοφίας καὶ ἀπὸ τῶν τοῦ Παλαμίδους βιβλίων, καὶ συνέθηκε τὴν παροῦσαν τῶν πασχαλίων σύνθεσιν. Expl. …καὶ ἓγωσον καὶ αὐτὰς σὺν τοῦ τρέχοντος μηνὸς ὃσας κρατεις.
F. 2v : vacat.

ff. 3r-5v : extraits grammaticaux sur les esprits, mis sous le nom de Théodore Prodrome. Titre Τοῦ κυρίου Θεοδώρου τοῦ Προδρόμου περὶ τῶν πνευμάτων (la même main ajoute au bout de la ligne ajoute στοιχεῖα οἶον θέλεις βλέπε). Inc. Ἰστέον ὅτι τὸ Α δασύν τε ἐν λέξεσι τοιαύταις…, Expl. …ἐν εὐχολαῖς τῶν τερπολῶν καυταῖς θεγοπολίαις.

ff. 5v-9v : Introduction aux Psaumes, Inc. Ψαλτήριον κθρίος ὀργάνου εἶδός ἐστι μουσικοῦ..., Expl. …Βουλήθεντες τὸν Χριστὸν ἐκ μέσου ποιήσασθαι, ἀνέστη γὰρ καὶ ζῆ εἰς τοὺς αἰῶνας, ἀμήν.

ff. 10r-179r : psautier comportant les 150 psaumes, le psaume 151, et les Odes. Commentaire en marge (Théodore Prodrome ?).

ff. 179v -187v : prières et hymnes.

ff. 187v-200v : Maxime le Confesseur, Liber asceticus, CPG 7692.

ff. 200v-206v : Ammonas, Ammonae dicta, CPG 2381.

ff. 206v-207r : Iohannes Ieiunator (Jean le Jeûneur), De sacra Liturgia, éd. J.-B. Pitra, Joannis Jejunatoris De sacra liturgia, Spicilegium Solesmense, t. IV, Parisiis 1858, pp. 440-442 (ex hoc codice, voir Bornert p. 136 n. 1). Titre Τοῦ ἐναγίου πατρὸς ἡμῶν Ἰωάννου τοῦ νηστευτοῦ. L’éditeur indique que le texte s’achève trois lignes avant la fin de la page.
ff. 207r-208v : Le texte qui suit prend la forme d’un commentaire : Inc. Ἴστε καὶ τοῦτο ὅτι πρῶτος ἱεράρχης γεγονὼς…, Expl …τοῖς ταύτοις ἐρωμένοις.

ff. 208v-211r : collection d’extraits monachiques, tirés de Jean Chrysostome, Nicéphore (CP 1) et Basile de Césarée.

ff. 211r-213v : Ephrem le Syrien, Sermo Compunctorius, éd. K.G. Phrantzoles, Ὁσίου Ἐφραίμ τοῦ Σύρου ἔργα, vol. 1, Thessalonica 1988 (repr. 1995) pp. 96-121. Titre Τοῦ ὁσίου πατρὸς ἡμῆν Ἐφραὶμ, λόγος ψθχοφελής. Inc. (p. 112 l. 10) Μὴ δαπανήσωμεν ὅλον τὸν χρόνον…, Expl. …καὶ ποιεῖ αὐτὸ διὰ τὸν θεόν. Dès la deuxième ligne du f. 2011v, le texte diffère de celui édité par Phrantzoles.

ff. 213v-215r : Anonyme, sur le baptême de Marie. Titre περὶ τοῦ βαπτισθέντος ἑβραίου, θαῦμα τῆς ἁγίας θεοτόκου ἣν ἐφύλαζεν αὐτὸν ἐκ τοῦ λουτροῦ… Inc. Ἰωάννης διάκονος διηγήσατό μοι..., Expl. …ἧς ταῖς πρεσβείαις τῆς θεοτόκου. ὁ θεὸς ἐλεῆσαι ἡμᾶς, ἀμήν.

ff. 215r-218r : Collection d’extraits divers. Titre κεφάλαια ὠφέλιμα ἐκ πολλῶν βιβλίων.

ff. 218v-220v : Lettre de Jean Plousiadénos aux prêtres de Candie, éd. M. I. Manousakas, « Ἰωάννου Πλουσιαδηνοῦ ἐγκύκλιος ἐπιστολὴ πρὸς τοὺς ἱερεῖς τοῦ Χάνδακος », Κρητικὰ Χρονικά, 11, 1957, pp. 302-307. Titre τοῦ χρυσοστομοῦ ἐπιστολή. Inc. Παρακαλῶ ὑμᾶς, ἀδελφοί, τὸν κανόνα τῆς προσευχῆς..., Expl. …ᾧ πρέπει πᾶσα δόξα εἰς τοὺς ἀτελευτήτους αἰῶνας τῶν αἰώνων.

ff. 220v-222r : Nilus Damilas, Epistula ad presbyteros Hierapetrae, éd. M. Nikolidakis, Νεῖλος Δαμιλᾶς, Heraklio, 1981, pp. 129-140. Titre τοῦ μακαριωτάτου ἑκείνου ἐν ἱερομονάχῳ κυρίου Νείλου τοῦ Ταμιλά... Inc. Ὁ μακάριος γοῦν Ἰεζεκιὴλ ὁ προφήτης, τοῦτο διαρρήδην βοᾷ, ὅσα γε πρὸς αὐτὸν ὁ Θεὸς περὶ τούτου..., Expl. …κυροῦ λέοντος τοῦ σοφοῦ.

f. 222v : Extraits tirés deMatthieu Blastares, Collectio Alphabetica (= Syntagma), Lettre B, Chapitre 8, ll. 415-435, éd. M. Potles and G.A. Rhalles, Σύνταγμα τῶν θείων καὶ ἱερῶν κανόνων τῶν τε ἁγίων καὶ πανευφήμων ἀποστόλων, καὶ τῶν ἱερῶν οἰκουμενικῶν καὶ τοπικῶν συνόδων, καὶ τῶν κατὰ μέρος ἁγίων πατέρων, Ἀθήνα, 1859. Sous un schéma qui reprend le passage des ll. 266-268, trois lignes résument une partie du chap. 8. Ensuite, Inc. Ἰσχυρίζονται τοίνυν τινὲς, ὡς, ἐπεὶ ἀπὸ τοῦ κανόνος…, Expl. …ἀναδεχόμενος, τῆς γυναικὸς αὑτοῦ διαζεύγνυται.

ff. 222v-223r : Balsamon, Responsa ad interrogationes Marci, question 43, éd. J.-P. Migne, Patrologiae cursus completus (series Graeca) (MPG) 138, Paris 1857-1866, col. 993-994. Titre ἀπὸ τῶν ἐρωτήσεων τοῦ ἁγιωτάτου πατριάρχου ἀλεξανδρείας κυρίου Μάρκου ἃς ἠρώτησε τὸν ἁγιώτατον πατριάρχον κύριον θεόδωρον τὸν Βαλσαμὸν...

ff. 223r-225r : Jean Chrysostome, De libello repudii, éd. J.-P. Migne, Patrologiae cursus completus (series Graeca) (MPG) 51, Paris 1857-1866, col. 217-226. Dans sa partie finale, le texte diffère de l’édition en proposant une version plus concise et remaniée (épitomé ?).Titre : Γυνὴ δέδεται νόμῳ, ἐφ’ ὅσον χρόνον ζῇ ὁ ἀνὴρ αὐτῆς… Inc. ὁ μακάριος Παῦλος ἐνομοθέτει, καὶ τῶν τοῦ γάμου δικαιωμάτων…, Expl. …εἷς γένοιτο πάντας ἡμᾶς ἐπιτυχεῖν, ᾧ ἡ δόξα κτλ...

ff. 225r-225v : Grégoire, évêque de Méthone, à un protopape de Candie. Titre Γρηγορίου ἐπισκόπου Μεθώνης, ἐπιστολὴ ῥηθεῖσα πρός τινα πρωτοιερέα Χανδιάχου, περῖ τοῦ ἁγίου βαπτίαματος. Inc. Τιμιώτατοι, θεοσεβέστατοι πρωτοπάπες χανδιάκου Κρήτης..., Expl. …ταῦτα προσομιλείτω διὰ μικρῶν καὶ βραχέων λόγων. Cet évêque n’est pas répertorié par les travaux concernant l’évêché de Méthone.

ff. 226r-257r : Athanase d’Alexandrie ( ?), Quaestiones ad Antiochum ducem, éd. J.-P. Migne, Patrologiae cursus completus (series Graeca) (MPG) 28, Paris 1857-1866, pp. 597-700. Il manque la première question, ainsi qu’un large passage au milieu (pp. 600 l.33 à p.684 l.38).
Ff. 226-252v : Titre Τοῦ ἐν ἁγίοις πατρός ἡμῶν Ἀθανασίου τοῦ μεγάλου ἀρχιεπισκόπου Ἀλεξανδρείας ἀπόκρισαι. Inc. (quaest. 2) Πόθεν ἐπιγινώσκει ἄνθρωπος…, Expl. …ἐν εἴδει περιστερᾶς [ἐπ’ αὐτὸν ]κατερχόμενον, ἡ πρέπει δόξα εἰς τοὺς αἰῶνας κτλ.... (page 600 line 33).
Ff. 252v-257r : Titre Τοῦ ἁγίου Ἀθανασίου ἀρχιεπισκόπου Ἀλεξανδρείας Inc. (p. 284 l. 38) Ἐρώτ. [ρλζʹ. Χριστιανῶν τε καὶ Ἰουδαίων Χριστὸν ὁμολογούντων,] τῶν Ἰουδαίων ἀμφιβαλλόντων ὅτι οὔτε ἐστὶν θεὸς ὀ Χριστός..., Expl. καὶ τῷ παναγίῳ καὶ ζωοποιῷ Πνεύματι, νῦν καὶ ἀεὶ κτλ...

ff. 257r-259v : Collection d’extraits sur l’épiphanie. Ces paragraphes sont tirés de : Epiphane de Salamine, Panarion ;Jean Chrysostome ; l’Archimandrite Théodore ; Jean ChrysostomeJean Chrysostome (12 extraits) ; Basile de Césarée ; Jean ChrysostomeJean Chrysostome (2 extraits).

ff. 259v-262v : Nicolas le Grammairien, Typikon, éd. J. Koder, „Das Fastengedicht des Patriarchen Nikolaos III. Grammatikos“, in Jahrbuch der österreichischen Byzantinistik vol. 19 (1970) p. 203-241.

ff. 262v-263v : Sous le nom de (Gennade II) Scholarios, calendrier de fêtes. Titre : ἐκ τοῦ τυπικοῦ τοῦ ἄθονος, περὶ ἕορτῶν τῶν μεγάλων καὶ μικρῶν...

ff. 263v-266r : calendrier astronomique année par année, commençant en 1455-6 et se terminant en 1485-6.

ff. 266r-290r : hymnes et offices, dont une prière de Basile de Césarée (CPG 2931) et une de Jean Damascène (CPG8081)

ff. 283r-296v :Sophronios, Vita Mariae Aegyptiacae, éd. J.-P. Migne, Patrologiae cursus completus (series Graeca) (MPG) 87.3, Paris 1857-1866, col. 3697-3726. Inc. Μυστήριον βασιλέως κρύπτειν καλόν…, Expl. … προσκύνησις [πάντοτε, σὺν τῷ ἀνάρχῳ Πατρί, καὶ τῷ παναγίῳ καὶ ἀγαθῷ καὶ ζωοποιῷ Πνεύματι,] νῦν καὶ ἀεί, καὶ εἰς τοὺς αἰῶνας τῶν αἰώνων. Ἀμήν.

ff. 297r-299v : Théophylacte d’Achrida, Commentaire aux paraboles de Matthieu et Luc, éd. J.-P. Migne, Patrologiae cursus completus (series Graeca) (MPG) 123-126, Paris 1857-1866. Inc. ῥήσεις καὶ ἑρμηνεῖαι τῶν παραβολῶν..., Expl. …οἷον εἰς καιρῷ ἐκείνῳ τῶ πρὸ τῆς γενεᾶς.

ff. 299v-301r : Théophylacte d’Achrida, Commentaire aux Psaumes. Inc. ἑρμηνεῖαι ψαλμῶν ἐκ τοῦ θεοπάτορος Δαουὶδ..., Expl. …εἰ δὲ μὴ δόξης παρεινῆν εὐποροῦντα μὴ ταπεινοῦσθαι.

ff. 301v-328v : collection de citations et de chapitres tirés de Jean Chrysostome.

ff. 328v-345r : Collection ascétique avec de larges extraits mis sous les noms d’Ephrem le Syrien, Basile de CésaréeBasile de Césarée, Barsanuphe de Gaza, Dorothée de Gaza (CPG 7352-7360), Ephrem, Jean DamascèneJean Damascène et Jean Chrysostome.

ff. 345v-356v : Basile de Césarée, Commentaire biblique, éd. J.-P. Migne, Patrologiae cursus completus (series Graeca) (MPG) 29-32, Paris 1857-1866. Titre Τοῦ ἐναγίου πατρὸς ἡμῶν Βασιλείου Ἀρχιεπισκόπου Καισαρείας Καππαδοκίας, ἑρμηνεία εἰσ τὴν θεῖαν μυσταγωγίαν.

ff. 356v-365r : Collection de chapitres acétiques, tirés de Jean Chrysostome et de Basile de CésaréeBasile de Césarée (en alternance).

ff. 365r-385r : Antiochus le Moine, Pandecte de la Sainte Ecriture, CPG 7842-7843. Titre λόγοι παραινετικοὶ τοῦ μακαρίου μοναχοῦ Ἀντιόχου πρὸς μοναχὸν ἀπό τε τοῦ εὐαγγελίου καὶ τῶν γραφῶν περὶ πίστεως.

ff. 385r-390v : Jean Chrysostome, extraits divers.

ff. 390v-392r : Barsanuphe de Gaza, extraits de l’epistulae ad fratrem, et des responsae.

ff. 392r-395v : Théodoret, Quaestions in Ochtateuchum, éd. N. Fernández Marcos and A. Sáenz-Badillos, Theodoreti Cyrensis quaestiones in Octateuchum, Textos y Estudios «Cardenal Cisneros» 17. Madrid, 1979. Inc. Τί δή ποτε τῆς τῶν ἀγγέλων οὐκ ἐμνήσθη δημιουργίας ;

ff. 395v-399r : Anasthase d’Alexandrie, 92 chapitres moraux (Responsa).

ff. 399r-407v : Extraits patristiques : Titre Διδακαλία τῶν τιη’ πατρῶν.

ff. 407v-413r : Anastase le Sinaïte, De diversis modis Salutis et Poenitatis, voir J.-P. Migne, Patrologiae cursus completus (series Graeca) (MPG) 89, Paris 1857-1866. Est annexé un récit pieux qui finit mutilé au bas du f. 413v. D’après pinax, devait suivre un texte de Maxime le Confesseur à partir du f. 413. Le f. 414 est resté vide, mais numéroté, préparé pour ce texte qui ne fut jamais copié.

ff. 415r-417r : Collection d’extraits ascétiques et Hagiographiques.

Bibliographie


Bornert ., Les commentaires byzantins de la divine liturgie du VIIe au XVe siècle, Archives de l'Orient chrétien 9, Paris, Institut français d'études byzantines, 1966.
Canart P., « Un manuscrit byzantin au monogramme d'un Agapètos », Scriptorium, 63, 2009, p. 220-230
Cassin M., Aussedat M., « Le prologue du Commentaire sur les petits prophètes de Théophylacte d'Achrida », Revue des études byzantines, Revue des études byzantines, 68, 2010, p. 61-93.
Catalogus librorum bibliothecae Raphaelis Tricheti du Fresne, Paris, 1662.
Leroy F., L' Homilétique de Proclus de Constantinople. Tradition manuscrite, inédits, études connexes, Studi e testi 247, Città del Vaticano, Biblioteca Apostolica Vaticana, 1967 .
P. Schreiner, Die byzantinischen Kleinchroniken. 2. Teil. Historischer Kommentar, Corpus Fontium Historiae Byzantinae 12.2, Wien, Österreichischen Akademie der Wissenschaften, 1977.
Stefec R., « Weitere Beispiele kretischer Schnittdekoration », Codices Manuscripti & Impressi, 89/90, 2013, p. 39-54.



Notice d'H. Omont issue de l'Inventaire sommaire des manuscrits grecs de la Bibliothèque nationale (1888) :

Grec 2500. Nicephori Blemmidae methodus Paschatis inveniendi (1) ; - praemittuntur methodus Paschatis inveniendi per digitos (Av°) ; - et tabula computi (H) ; - S. Joannis Chrysostomi methodus Paschatis inveniendi (2) ; - Theodori Prodromi opusculum de spiritubus (3) ; - Psalmi Davidis, cum Theodori Prodromi scholiis (4v) ; - Preces et hymni varii (180v) ; Ammonae monachi, S. Joannis Chrysostomi , etc. capita ascetica (200v) ; - S. Joannis Nesteutae, CP. patriarchae, fragmentum de sacra liturgia (206v) ; - SS. Joannis Chrysostomi, Nicephori, CP. patriarchae, et Basilii excerpta de monachis (208v) ; - S. Ephraemi sermo (211) ; - Miraculum beatae Mariae de Judeo baptizato (213v) ; - Capita moralia varia et excerpta ex SS. Maximo, Athanasio, Joanne Climaco, Maximo, Joanne Chysostomo (215) ; - Joannis Plusiadeni epistola de caritate (218v) ; - S. Nili epistola (220v) ; - Marci Alexandrini ad Theodorum Balsamonem quaestio de nuptiis (222v) ; - S. Joannis Chrysostomi fragmentum (223) ; - Gregorii, Methonensis episcopi, epistola de sacro baptismale (225) ; - S. Anthanasii quaestiones et responsiones (226 et 232) ; - SS. Epiphanii, Joannis Chrysostomi, Theodori, episcopi et arhimandritae S. Georgii Σικεῶν, Basilii, Joannis Climaci, Epiphanii excerpta varia (237 et 301v) ; - Nicolai, Hierosolymit. patriarchae, typicon de jejuniis Montis-Atho de opere et jejunio monachorum (262v) ; - Cantica hymni et officia ecclesiastica (266) ; - inter quae preces SS. Basilii, Joannis Chrysostomi, Ephraemi, Joannis Damasceni, Metaphrastae (283) ; - Sophronii, CP. patriarchae, oratio de S. Maria Aegyptiaca (290) ; - Theophylacti, Bulgariae archiepiscopi, explicatio parabolarum in Matthei et Lucae evangeliis occurrentium (297) ; - ejusdem explicatio Psalmi : Quare fremuerunt gentes (299v) ; - Collectio capitum variorum ex operibus S. Joannis Chrysostomi, cap. LXXX (319v) ; - SS. Ephraemi, Dorotheis abbatis, Joannis Damasceni excerpta ascetica (328v) ; - S. Basilii, expositio sacrae liturgiae (345v) ; - Capia ascetica varia : Τίνος ἕνεκεν ὁ Κάϊν... (356v) ; - Antiochi monachi capita ascetica XXXIII (365) ; - Capita varia LXXVIII e S. Joannis Chrysostomi operibus excerpta (385) ; - Barsanuphii ascetica responsiones (390v) ; - Theodoreti excerpta (392) ; - S. Athanasii capita moralia XCVI (395v) ; - SS. CCCXVIII PP. didascalia (399) ; - Joannis Cassiani excerpta (400v) ; - Anastasii Sinaïtae sermo de paenitentia (407v) ; - Excerpta varia ascetica (413).

XVè siècle, copié par Georges Agapet. Papier. 418 feuillets (Trichet Dufresne.-Reg. 3210). Petit format.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Anne Weddigen, Janvier 2017.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 28482. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 3211.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple