Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 2430-2549

Grec 2494

Cote : Grec 2494  Réserver
Ancienne cote : Clément 3211
Ancienne cote : Dupuy 919
Ancienne cote : Rigault 865
Recueil de textes scientifiques et magiques, contenant également Ps-Aristote De Mundo et des Fables d'Esope.
milieu du XVè siècle (1446 ?)
Ce document est rédigé en grec.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits


140 x 204 mm.
I-III + (1-66) + (67-83) + (84-139) + (140-181) + (182-203) + (204-260) + I-III.

ECRITURE
Pinax premier recto de garde, de la main de Palaeocappa. Lettre A date de catalogage de la bibliothèque de Fontainebleau. 2è recto de garde : index latin de Sevin, qui traduit fidèlement l’index de Palaeocappa.
Multiples copistes et mains différentes, datées du XVè siècle pour les principales. Quelques mains ultérieures ont ajouté du texte sur des pages restées blanches. Cette multiplicité de mains, de formats et de mises en pages reflète le caractère composite du codex, qui présente en l’état la réunion de multiples unités codicologiques, et dont l’assemblage a varié entre les reliures successives.

DECORATION
Manuscrit très peu orné. Les titres, quand ils sont indiqués, sont souvent rubriqués, ainsi que les scholies marginales et les figures mathématiques. Certains titres sont surmontés de quelques lignes ornementales tracées à la règle.

MATIERE
Le codex est composé de divers papiers filigranés du XVè siècle, dont le filigrane est pris dans le pli des cahiers en raison du pliage in-4°. Filigrane le plus représenté : Ciseaux, semblables au modèle Piccard n° 823 (Vol. , section 3) attesté en 1471. Au début du manuscrit (relevé des ff. 35 et 38) on trouve une licorne, très proche du modèle Piccard n° 1692 (vol. 10, section 3), attesté en 1445 à Görz.
Trois autres filigranes apparaissent encore de manière exceptionnelle : aux ff. 25 et 32, une fleur ou un fruit difficile à identifier Au ff. 70-71, enclume à deux pieds surmontée d’une croix, dont le modèle le plus proche du répertoire en ligne de Piccard (DE5580-Clm18398) indique qu’il appartient aux XIVè-XVè siècles. Enfin, dans la dernière partie du codex, on trouve une balance aux plateaux triangulaires, d’un modèle non répertorié chez Briquet ou Piccard.
De nombreux fonds de cahiers ont été restaurés lors de la dernière reliure, rendant l’identification précise de certains filigranes difficile. De plus, la restauration des ff. 103 et 118 (moitié inférieure de la page) a sans doute été effectuée en même temps que la reliure actuelle.

FOLIOTATION
Foliotation à l’encre noire dans le coin supérieur droit. L’écriture est très proche, sinon identique aux signatures les plus récentes marquées pour préparer la reliure. La foliotation, continue avec une seule erreur (deux folios notés 102, transformés en f. 102 et 102bis), est tout juste postérieure à la reliure actuelle (1546-1547).

CAHIERS
Codex composé principalement de quaternions, et majoritairement de cahiers réguliers, dont certains sont le fruit de recompositions.
ff. 1-66 : 8 quaternions réguliers.
ff. 67-83 : 2 quaternions + 1 f. (Aristote).
ff. 84-139 : 1 senion.
ff. 140-181 : 5 quaternions réguliers + 1 f.
ff. 182-203 : 2 quaternions + 1 ternion.
ff. 204-260 : groupe très hétérogène : 1 quaternion, 3 ternions + 1f., 1 binion, 1 quaternion, 1 senion + 1F après restauration (originellement 1F +2 ternions d’après les signature), un ternion.

SIGNATURES
Plusieurs systèmes de signatures se trouvent tout au long du codex. Ils correspondent chacun à soit à différentes unités codicologiques, soit à différents états de composition du volume. La signature la plus ancienne semble qui numérote chaque cahier au premier recto et au dernier verso dans l’angle inférieur intérieur. Elle utilise simplement les cardinaux grecs. Au f. 1, elle commence à la lettre Δ, indiquant que trois cahiers ont été détachés au début. Un cahier a été oublié (ff. 98-102bis). Le système s’interrompt au f. 127v (Θ) pour reprendre avec K au f. 204r. Le dernier cahier ne porte plus aucune signature.
A ce système se surimpose un deuxième, des ff. 1 à 97 : chaque cahier est marqué, au premier recto et au dernier folio, juste à côté de l’ancienne signature (et parfois par-dessus), d’une lettre grecque. Celle-ci est ornée de quelques traits, et surtout adopte une numérotation continue d’une signature à l’autre. Le premier cahier est ainsi noté α – β, le suivant γ – δ, etc…à partir du huitième cahier, le système est perturbé, et cela coïncide avec le début du traité d’Aristote. A la première signature (f. 57r) ιε succède une signature de fin de cahier illisible (f. 66v), la suivante (f. 67r) manque, mais surtout, on trouve ensuite la signature ιστ, comme si deux cahiers n’en faisaient plus qu’un seul. Les marques suivantes ont été rognées à la reliure. A partir du f. 84 (onzième cahier), le système reprend des signatures identiques en début et fin de cahier, commençant à ιη. On peut supposer que le dixième cahier (ff. 75-83) était noté ιζ.
Des ff. 140 à 181, un autre système de signatures recommence à α, et marque de la même lettre le premier recto et le dernier verso de chaque cahier. Les ff. 182-203 ne portent aucune signature.
Enfin, le coin inférieur extérieur porte une marque de signature composée d’une lettre latine suivie d’un chiffre arabe, de 1 à 8 pour chaque folio d’un quaternion. Il s’agit du marquage préparatoire à la reliure, qu’on trouve dans un certain nombre de manuscrits reliés à l’atelier de Fontainebleau. L’interversion des cahiers 6 et 7 est une erreur du relieur.
Ces signatures permettent de distinguer différentes unités codicologiques. Le codex se composait à date la plus ancienne que nous puissions retracer des ff. 1-97 et 204-254 (ou 260 ?) à la suite, auxquels il faut ajouter trois cahiers initiaux désormais perdus. Dans un deuxième temps, après perte ou séparation des cahiers initiaux, on entreprend de renuméroter les folios en commençant à α. Cela se fait sans doute avant adjonction d’un groupe de cahiers (ff. 98-203), qui forment plusieurs unités codicologiques distinctes. Tous ces changements sont antérieurs à 1546-1547, date de la reliure actuelle.
On notera l’interpolation des ff. 122-123, qui n’est pas visible dans les systèmes de signatures. Elle s’est sans doute produite à date plus ancienne.

REGLURE
Réglure presque toujours invisible, à la pointe sèche, sans doute type Leroy-Sautel 001.

RELIURE
Reliure à la grecque issue des ateliers de Fontainebleau. La couvrure est de maroquin olive sur ais de bois rainurés. Les plats portent les marques de 4 fermoirs, boulons et sabots. Le décor présente une alternance de fers dorés et argentés, avec une inversion des couleurs entre le plat supérieur et le plat inférieur. Sur le plat supérieur, au-dessus du médaillon central aux armes de François 1er et de sa salamandre, le titre en majuscules dorées: ΚΛΕΟΜΗΔΟΥΣ ΚΑΙ ΑΛΛΑ ΑΛΛΩΝ Α. Les types de fers et le style du décor sont comparables au Paris. grec 1250 (modèle n. 37 Laffitte, p. 90). Cela permet de dater la reliure des années 1546-47 (Laffitte pp. 87 sqq.)
Tranchefile deux couleurs : bleu et naturel. Tranches dorées ciselées sans éléments armoriés.
Dos : semis de fleurs de lys dorées et du chiffre F à couronne, argenté. Le haut et le bas portent un quadrillage à froid.

ESTAMPILLES
ff. 1r et 260v : estampille du XVIIè siècle, modèle Josserand-Bruno n. 1.

Historique de la conservation

Nous ne pouvons remonter l’histoire de ce manuscrit au-delà du XVIè siècle, où il est référencé dans le catalogue de manuscrits de Fontainebleau établi par Ange Vergèce en 1550, sous le numéro 331. La notice de Vergèce fait état de la reliure de cuir rouge, et indique une liste partielle du contenu du codex. C’est à la main de Palaeocappa que l’on doit le pinax initial, ainsi que quelques titres ajoutés. Tout ce que nous pouvons tirer de cette notice et de la reliure du codex, c’est qu’il est entré à la bibliothèque de Fontainebleau sous le règne de François Ier, donc avant 1547.
Il a servi d’antigraphe partiel, en ce qui concerne le lexique botanique du moins, au Cod. Cambr. Univ. Dd.5.30 (Jackson p. 32), copié entre 1622 et 1645 (puisqu’il référence le Paris. gr. 2494 d’après la cote de Nicolas Rigault).

Présentation du contenu

ff. 1r-58r : Cléomède, Du mouvement circulaire des corps célestes, éd. R. Todd, Cleomedis Caelestia (Μετέωρα), Leipzig, Teubner, 1990. Titre Κλεομήδους κυκλικῆς θεωρίας μετεώρων τῶν δύο, πρῶτον περὶ κόσμου βιβλίον πρῶτον. Inc. Τοῦ κόσμου πολλαχῶς λεγομένου…, Expl. … πολλὰ δὲ τῶν εἰρημένων ἐκ τῶν Ποσειδωνίου εἴληπται / Titre de fin : τέλος τοῦ Κλεομήδου κυκλικῆς θεωρίας μετέωρον δεύτερον.
A la suite d’une interversion de cahiers, les ff. 49-56 doivent être lus avant les ff. 41-48. Au f. 43v, un passage de la page suivante est repris, mais rubriqué. On trouve quelques scholies rubriquées insérées dans le texte au bas d’une page, ou bien dans les marges. Le f. 58r se termine par une scholie ajoutée à l’encre noire comme si elle appartenait au texte.

ff. 58v-61r : Méthode de divination tirée des évangiles, révélée par un ange au prophète Chalel (ou Chaleth). Inc. Ταύτη ἡ μέθοδος ἀπεκαλίφθει τῷ προφήτῃ Χαὴλ (Χαλὴθ ss.)…

ff. 60r-66r : collection de fragments astronomiques et géographiques.
f. 60r-61r : περὶ τῆς οὐράνου καὶ τῆς γῆς κατασκευῆς, Expl. …ἴσα ἰσακις ἔχει τὴν ἀποχὴν ἀπὸ τῆς γῆς.
f. 61r : Περὶ μιλείων, σταδίων, ὀργίων, σπιθαμῶν καὶ δακτίλων, Expl …δάκτηλοι ΙΒ’.
f. 61v : Περῖ τῶν δώδεκα ὄρων τῆς γῆς, expl. …ἐξ αὐτοῦ ἀλμηροῦται ἡ μεγάλη θάλασσα τῶν λατίνων
f. 62r : Περὶ ἀντιπόδων τῶν ὑποκάτω τῆς γῆς ἀνθρώπων καὶ τῶν λοιπῶν ζῴων, chapitre final (p. 186, l. 21 à p. 183 l. 3) de l’astrologus anonymus anni 379, De conjunctionibus et defluxionibus lunae (e cod. Angel. 29, fol. 145v + Paris. gr. 2419, fol. 142v), éd. F. Cumont, Codices Parisini [Catalogus Codicum Astrologorum Graecorum 8.1.] Bruxelles, Lamertin, 1929, pp. 182-187.
f. 62r-62v : Περὶ σεισμοῦ τῆς γῆς, expl. …εἰς πάσαν τὴν γὴν, ἐσείσθη ἄπασα.
f. 62v-63r : Περὶ τῶν τεσσάρων θαλασσῶν, expl. …σύστασις τῶν ὑδάτων εἰσὶ καὶ λύμναι.
f. 63r : Περὶ τοῦ ὠκεάνου ποτάμου, Expl. …μαδιοῦνται καλοῦνται καὶ ταῦτα μὲν οὓτως.
f. 63r-63v : Περὶ τῶν θερμῶν ὑδάτων, Expl. …ἔχουσικαὶ τὸ ὓδωρ θερμὸν· καὶ οὓτως ἐστὶν ἡ ἀλήθεια.
f. 63v-64r : Méthode pour trouver la date de pâques. Inc. Ἆυται αἱ ἡμέραι εἰσιν..., Expl. …ἐμπρισμοὶ ἐφνήδιοι καὶ γέροντες τελευτοσί.
f. 64r-64v : Σημείωσις τῶν ἀποτελουμένων ἐκ τῆς πρώτης βροντῆς, Geoponica I, 10, éd. H. Beckh, Geoponica, Leipzig: Teubner, 1895. Expl. …καὶ θάνατον ἀνδρὸς δυνατοῦ.
f. 64v-66r : ἐπὶ (ἀνα)τολαὶ καὶ δύσις φανέρων ἀστέρων, Expl. …καὶ τὸ ὀππίον ὁμοίως βαλλόμενον εἰς τὸν οἶνον κοιλίας ἴστησιν.

f. 66v : calcul de date et de conversion entre divers systèmes : en années de Constantin, en années depuis la naissance d’Adam, etc… Inc. Ἰστέον δὲ ὄτι... Expl. …ἀπὸ τοῦ Ἀδὰμ ἐ τῆς χὄ γεννήσεως, ἔτη ͵εφδ ἀπὸ δὲ ταυτ ε νῦν ὅπερ ἐστὶν ἔτους ͵στ \\ ν ͵αυμ στ. La dernière date se traduit 1446.

ff. 67r-83v : Pseudo-Aristote, Sur l’Univers, éd. W. L. Lorimer, De Mundo, Paris, Les Belles Lettres, 1933. Titre Ἀριστοτέλους περὶ κόσμου, Inc. πολλάκις μὲν ἔμοιγε θεῖόν τι..., Expl. …εὐδαίμων ἐξ ἀρχῆς εὐθὺς μέτοχος εἴη / titre de fin τέλος τῆς περὶ τοῦ κόσμου κυκλικῆς θεωρίας ἀριστοτέλους.

ff. 84r-95v : Anonymus Heiberg (= Ps-Psellos), fragments de la partie astronomique, transmis sans nom d’auteur (mais une main tardive a ajouté Εὐθυμίου μοναχοῦ ἢ τοῦ Πσελλοῦ sous le titre). Ed. Heiberg J.-L., Anonymi logica et quadrivium cum scholiis, in Det. kgl. danske videnskabernes Selskab., Hist.-Fil. Meddelelser 15, 1, Copenhagen 1928-29 (ce manuscrit, utilisé pour la collation par Heiberg, porte le sigle G). Une première édition partielle est parue en 1532 à Venise chez Sabio par Francesco Contarini, sous le titre Sapientissimi Pselli opus dilucidum in quattuor mathematicas disciplinas, arithmeticam, musicam, geometricam, et astronomiam. Numerirum ricontractior explicatio. Elaboratum musices compendium. Compendium rursus geometrie reationum. Astronomie coactio perspicua, elle est rééditée par Jacques Bogard à Paris en 1545. Cette édition se trouve complétée par A.J.H. Vincent en 1847. La paternité de Psellos pour l’ensemble du traité est contestée par V. Rose (qui attribue ce texte à Gregorius ἐν μονοτρόποις), contestation prouvée par le R.P. M. Jugie en 1936.
Titre : ἄθροισις εὐσύνοπτος ἀστρονομίας. Inc. Σφαῖρά ἐστιν σχῆμα στερεὸν..., Expl. …τῆν ἡγεμονίαν τοῦ λογικοῦ σφαλερῶς παραιτούμεθα / σὺν θεῷ τέλος τῆς ἀστρονομίας.

ff. 96r-96v : fragment médical - exorcisme, περὶ τοῦ ἰατρεύσαι τινα ἀπὸ τῆς δαιμονικῆς ?? βεβλαμμένον. Inc. ὀφείλεις προσκαλέσασθαι πρεσβύτερον... Expl. …καὶ ἀναστήσεται ἀσθενῶν, τῇ βοηθείᾳ τοῦ θεοῦ.

ff. 96v-97v : fragment astronomique. Tables des positions de la lune, et notices d’utilisation de la table.

98r-115v : Esope, Fables, éd. A. Hausrath and H. Hunger, Corpus fabularum Aesopicarum, Leipzig Teubner, vol. 1.1 1970 (2ème édition), vol. 1.2 1959 et E. Chambry, Aesopi fabulae, Paris, Les Belles Lettres, 1925-1926. Ajout d’un titre de la main de Palaeocappa : τινα αἰσόπου. Inc. Fable 3, version 2, l. 11 ] ἐδεήθη (αὐτοῦ) { αὐτῷ} τόπον (αὐτῷ) ἀσφαλῆ…
Sont contenues dans ces folios environ 94 fables : 3 (2), 4 (2), 9, 10, 16, 17, 18, 19, 22, 23, 27, 284, 283, 6*, 286, 63*, 35, 29, 24, 12, 32, 33, 34, 36, 42, 11, 21, 28, 50, ?, 57, 52, 53, 58, 64, 66, 67, 69, 239, 270, 184, 81, 83, 76, 100, 103, 326*, 346*, 285, 115, 116, 117, 120, 226, 116*, 130, 126, 134, 137, 169*, 135, 170aliter*, 268, 222aliter*, 146, 147, 148, 154, 152, 225aliter*, 229*, 170, 318*, 255, 199, 143, 198, 7, 287, 51, 215, ?, 280, 254, 279, 273, ?, 288aliter*, 282, 114, Aphthonius 5, ?. Les numéros marqués d’une étoile sont les Fables en dodécasyllabes, publiées à part par E. Chambry. Pour toutes les autres, le numéro donné est celui de l’édition Teubner.

ff. 116r-118v : Corpus anonyme qui commence à la fin de la section poétique. A partir de la l.6, corpus rhétorique à propos des Progymnasmata d’Aphthonius. La matière semble provenir de Joannes Sardinus, éd. H. Rabe, Ioannis Sardiani commentarium in Aphthonii progymnasmata (Rhetores Graeci 15), Leipzig:Teubner, 1928 et de Joannes Doxapatres, éd. H. Rabe, Prolegomenon Sylloge (Rhetores Graeci 14) Leipzig Teubner, 1931. Inc. Πόδες εἰσὶ τέσσαρες διςύλλαβοι..., Expl. …ὧν ἡμῖν ἡ φροντὶς... (la moitié inférieure du f. 118 est mutilée).

ff. 119r-121r : méthodes de calculs astronomiques, réalisés pour l’année 1436/37.

ff. 121r : Anonyme, Sur les vents. Il s‘agit d’un résumé de la théorie des douze vents, post-aristotélicienne. Titre rubriqué : περὶ ἀνέμων. Sous-titre : περὶ τῶν προσηγοριῶν τῶν ἀνέμων καὶ πόσοι εἰσὶ καὶ πόθν ἕκαστος πνεῖ. Inc. Ἀπὸ τῶν τεσσάρων κλημάτων [sic]…, Expl. …οὕτως ἀπολόγιος ἐν τῷ κοσμολογικῷ διαλέγεται. Les quatre dernières lignes de la page correspondent au premier paragraphe des Astrologica publiés d’après le Matr. Bibl. Nat. 4681 Fol. 163v, éd. K.O. Zuretti, Codices Hispanienses [Catalogus Codicum Astrologorum Graecorum] 11.2. Bruxelles, Lamertin, 1934, p. 174. Inc. Δεῖ γινώσκειν ὅτι τὰ σημεῖα τῶν χειμόνων…, Expl. … ἢ τεσσάρων δεῖ ἐκδέχεσθαι.

ff. 121v + 124r-126v : Jean Damascène, Expositio fidei, éd. P.B. Kotter, Die Schriften des Johannes von Damaskos, vol. 2 [Patristische Texte und Studien 12], De Gruyter, 1973. Inc. Section 21 l. 41 Τῶν δὲ ἑπτὰ πλανητῶν τὰ ὀνόματά…

ff. 122r-123v : 2 folios insérés à tort (une note le signale au bas du f. 121v). Il s’agit de la fin d’une méthode pour le comput de la date de pâques basée sur deux tables, qui sont données aux ff. 122v et 123r. Inc. (κα)νονίῳ διαλαμβανομένη πανσεληνιακὴ ἡμέρα..., Expl. …τὸ παρρησιάζεσθαι παραιτήσωνται. Au f. 123, une méthode pour trouver l’heure du lever de la lune, dont la seconde moitié est biffée et reprise par une autre main dans les marges inférieures des ff. 123v et 124r.

f. 127r-v : Antiochus, Fragments astrologiques comparables à ceux tirés du Cod. Neapol. 19, éd. D. Bassi, F. Cumont, A. Martini, and A. Olivieri, Codices Italici [Catalogus Codicum Astrologorum Graecorum 4], Bruxelles, Lamertin, 1903, pp. 154-155. Titre Περὶ ἐπιτολῆς <τῆς>{καὶ} τοῦ Κυνὸς καὶ <τῆς> προγνώσεως τῶν ἐξ αὐτοῦ συμβαινόντων, sans nom d’auteur. Inc. Ἡ τοῦ Κυνὸς ἐπιτολὴ γίνεται διαφαινούσης… cette version est plus étoffée et développée celle éditée en 1903. S’y ajoute une « autre méthode » qui commence deux lignes avant la fin du f. 127r. Inc. ἑτέρα μέθοδος· ἵσθη ὅτι ἔκαστον ζώδιον..., Expl. … πλὴν ἐν τεκ( ?) λυπιθήσεται.

ff. 128r-139v : Nicéphore Blemmyde, épitomé de physique (extraits), éd. J. Wegelin, « Epitome physica », Patrologie Grecque 142, Paris, 1885 (col. 1005-1320). Titre Νικηφόρου μονάχου τοῦ Βλεμμίδους εἰσαγωγὴ ΚΔ’ ἐπιστίμης ἐκ τοῦ δευτέρου βιβλίου. Le texte commence en effet par le chap. 24, viennent ensuite le chap. 25 (f. 132r), chap. 26 (f. 137r) dont le titre manque et enfin le chap. 31 (f. 138r). D’une certaine manière, ces pages viennent précisément compléter les ff. 161-172 par les chapitres manquants.
f. 139v vacat.

ff. 140r-148r : collection astrologique.
- calendrier météorologique (140r-142r). On lit trois dates dans la marge, postérieures à la copie : 1463-64 (f. 140v), 1469-70 (f. 141r) et 143*(f. 142r – le dernier chiffre est mutilé par la rognure de la page).
- sur la signification astrologique des 7 planètes (142r-142v).
- guide d’interprétation astrologique du caractère d’un individu en fonction de son signe zodiacal (142v-145r).
- Calendrier astronomique qui décompte le nombre de jours séparant des événements astronomiques observables (145r début).
- Calendrier astrologique et de divination (145r-146v) tiré de Iohannes Laurentius Lydus, De ostentis (Ed. C. Wachsmuth, Ioannis Laurentii Lydi liber de ostentis et calendaria Graeca omnia, Leipzig, Teubner, 1897: 3-160) pour le catalogue des présages solaires. Les présages lunaires ont été insérés mois par mois juste avant les solaires. Le début, au milieu du f. 145r, correspond au début de la section 24.
- calendrier des présages à partir des tremblements de terre (146v-148r). Titre : Ἑρμοῦ τοῦ Τρισμεγίστου Περῖ σεισμοῦ. Texte non répertorié dans le Corpus Hermeticum.

148r-172r : Nicéphore Blemmyde, épitomé de physique (extraits), éd. J. Wegelin, « Epitome physica », Patrologie Grecque 142, Paris, 1885 (col. 1005-1320). Le texte n’est pas complet, et dans la portion conservée par le codex, des chapitres manquent (cf ff. 128r-139v). Sont indiqués les commencements des chapitres : f. 148r chap. 12 ; f. 150r chap. 13 ; f. 151v chap. 14 ; f. 153v chap. 18 ; f.155v chap. 19 ; f.157v chap. 20 ; f.158r chap. 22 ; f.160v chap. 23 ; f.161v chap. 27 ; f.165r chap. 28 ; f.168r chap. 29 ; f.170v chap 30. Le f.172r se termine par une figure en forme de roue présentant le disque des constellations du zodiaque et celui des sept planètes.

ff. 172v-177r : Anonymes (Blemmydès ?), chapitres astronomiques sur des questions diverses, parmi lesquelles la taille relative du Soleil, de la Lune et de la Terre, les constellations du zodiaque, la manière de compter les jours, etc… Titre en haut du f. 172v : <π>ερὶ οὐρανοῦ καὶ γῆς, ἡλίου καὶ ἀστέρων. Au milieu f. 173v, ajout à l’encre rouge dans la marge, qui pourrait être une sorte de titre oublié, mais cela correspond exactement au contenu en face duquel il s’insère, mais non à la suite. Au milieu du f. 174, il semble manquer une ligne, à moins qu’il ne s’agisse de la limite entre deux chapitres. Inc. Οὐρανὸς ἐν σχήματι κύβου..., Expl. …τὴν ἡμέραν καὶ νομήζεσθαι καὶ ὀνομάζεσθαι.

ff. 177r-180r : Nicéphore Blemmydès, Commentaire au Psaume 8, verset 4, « commentaire astronomique » Il s’agit d’un extrait de l‘expositio in psalmos, éd. J. Wegelin, « Epitome physica », Patrologie Grecque 142, Paris, 1885 (col. 1357-1362). Titre ἐκ τῆς εἰς ὄγδοον ψαλμὸν ἐξηγήσεως. Inc. οἰπων ὁ προφήτης πρὸς τὸν θεόν..., Expl. f.180r l. 3 ταῦτα μὲν ἐκ τῆς εἰς τὸν ὄγδοον ψαλμὸν ἐξηγήσεως. Un schéma d’éclipse de lune se trouve dans la marge au f. 179v.

ff. 180r-181v : Chapitre astronomiques et astrologiques, sur la hauteur des sphères des planètes, sur constellations du zodiaque, les maisons des planètes et les symboles du zodiaque. Cette collection astronomique prend la suite immédiate du commentaire au Psaume 8 de Blemmydès, comme s’il s’agissait du même texte copié en une seule fois. Inc. ἐπεὶ δὲ περὶ ὑψωμάτων καὶ τὰ ταπεινωμάτων καὶ οἴκων καὶ ἐναντιωμάτων..., Expl. …καὶ χάριν ὁμολογῆσαι ἐν τῷ θεῷ.

f. 181v : calcul pour connaître les épactes du mois. Εἰ θέλεις εὑρεῖν τὰς ἐπακτὰς τῶν μήνων οὕτω ποεῖ. Les deux lignes de la fin sont biffées, et la précédente a été réécrite sur une zone grattée.

ff. 182r-197v : Psellos, Chronologie, éd. G. Redl, « La chronologie appliquée de Michel Psellos », Byzantion 4,1927-1928 Livre I, chap 1-12) et Byzantion 5, 1929 (Livre I chap 13—20 et Livre II chap 21-27). Titre τοῦ σοφοτάτου [sic] Ψελλοῦ περὶ τῆς κινήσεως τοῦ χρόνου, τῶν κύκλων τοῦ ἡλίου καῖ τῆς σελήνης, καὶ τῆς ἐκλείψεως αὐτῶν καὶ τῆς τοῦ Πάσχα εὑρέσεως. Inc. διὰ τί ὁ ἅπας χρόνος νυχθήμερα ἔχει τξε δθ’’. ff. 190v-197v : début du Livre II. Titre βιβλίον β’ περὶ τῆς χρόνου ἐπινεμησεως. Inc. Διὰ τί τῆς κοσμοκτισίας κατὰ τὸν μάρτιον μήνα... Expl. …κατὰ τὸν πάντη ἀκριβῆ λόγον ιθ’ εἰσὶν οἰ τῆς σελήνης κύκλοι καὶ οὐ πλείονες. Suivent deux lignes et demi, d’une autre main, sur le calcul de la date de Pâques. Il est indiqué pour l’année 1437-38.

f. 197v : prière. Inc. Παντοκράτωρ θεέ, αἰώνιε καὶ δύναμεις ἀόραται ἀένων φῶς..., Expl. ...πρὶν λάχης βουλόμενος ἐπεροτεῖσαι [sic]τὸν χρισμόν.

ff. 198r-199v : Nicephore I, Livre des Songes, éd. G. Guidorizzi, Libro dei sogni, Κοινωνία. Collana di Studi e Testi 5, Naples, M. D'Auria, 1980. Titre Νικεφόρου πατριάρχου Κωνσταντ(ιν)οῦ πόλεως ἐνειροκριτικόν..., Inc. A Ἀετὸν εἰδὼν ἄγγελον Θεοῦ νόει..., Expl. Ὠ<ι>ὰ δὲ φαγεῖν ὀφθὰ πρὸς πλοῦτον φέρει.

f. 199v : Calcul sur la vie, le règne et les dates de Constantin le Grand, annoté de scholies postérieures d’une autre main. Inc. Ἐβασίλευσε ὁ ἅγιος καὶ μέγας Κωνστάντινος..., Expl. … συμπέρασμα τοῦ θεματίου τῆς αὐτῆς πόλεως ἐτει [… le texte continue probablement sur la première ligne presque effacée du f. 200r.

f. 200r : fragments dont la première ligne, très effacée, a été repassée par endroits à date ancienne. A partir de la deuxième ligne, on lit 4 lignes de résumé historique : ἡ τῶν Ἀσσυρίων βασιλεία κατελύθη ὑπὸ τῶν Βαβυλωνίων, ἥδε τῶν Βαβυλωνίων ὑπὸ τῶν Περσῶν... Expl. καὶ σωτήρος ἡμῶν, Ἰησοῦ Χριστοῦ τοῦ θεοῦ. Les 8 lignes suivantes sont une liste assez hétéroclite de dieux païens, de noms propres de personnalités et de peuples avec des attributs-définitions. Inc. ὁ Ζεύς ἐφεύρε πλευστικὸν..., Expl. Τυρσινοὶ τειχίζειν πόλεις.
ff. 200v-203v : vacat.

ff. 204r-229r : Anonyme, Calendrier astrologique « d’après les Perses ». Titre de la main de Paléocappa : προγνώστικον ἐκ σημείων ἑκάστου μηνός. Le calendrier commence à Octobre et se termine par Septembre. Il est précédé d’un pinax générique des chapitres que comporte chaque description de mois. Inc. Πίναξ σὺν θεῷ ἁγίῳ τήσδε τῆς βίβλου ἐν κεφαλαίοις κιε᾿. Expl. καὶ ἀνθρώποις νόσος θυνάτιος λίαν ἐν ταύτῳ τῳ χρόνῳ· ὁ δὲ θεὸς εἶδε τὰ ἄδηλα. / τέλος τούτων τῶν Περσικῶν ἐφευρεμάτων.

ff. 229r-231r : Vie de Saint André le Fou, éd. L. Rydén, The Life of St Andrew the Fool, Uppsala (Acta Universitatis Upsaliensis, Studia Byzantina Upsaliensia, 4 1/2), 1995. Titre : ἐκ τῆς βίβλου τοῦ ἐν ἁγίοις πατρασὶ ἡμῶν Ἀνδρέου τοῦ διὰ χρίστον σαλοῦ. La numérotation des chapitres commence à 1, puis passe aussitôt à 92 et se suit jusqu’à 94. Inc. Κεφάλαιον α᾿. Εὐκαιρήσαντός ποτε τοῦ ἁγίου ἐπιφανίου καῖ τοῦ ὁσίου ἀνδραίου..., Expl. …κατὰ τὰς διμοςίους ὁδούς. / ἄπελθε φῦλλα στ’ καὶ εὑρήσεις τὰ λειπὰ κεφάλαια (la suite du texte se trouve effectivement 5 feuillets plus loin, cf f.236v).

ff. 231r-232v : Lexique botanique, éd. A. Delatte, Anecdota Atheniensia et alia. t. II. Textes grecs relatifs à l'histoire des sciences, Bibliothèque de la Faculté de Philosophie et Lettres de l'Université de Liège 88, Liège, Paris, Droz, 1939, pp. 367-372. Titre Ἐκ τοῦ λεξιψοῦ τῶν βοτανῶν κατὰ στοιχεῖον, Inc. Αείζωον τὸ ἀμάραντον, ἀκαλήφη ἡ κνίδη…, Expl. …ὤκιμον τὸ βασιλικόν, ὤχρα γίνεται ἐν κ%υπρῳ ἐκ λίθων κεκαυμένων.

ff. 233r-236v : Kanon pour les Matines orthodoxes, Κανῶν νοητικὸς ἐν ἀκρυβία. ἤχ(ος) πλ(άγιος) τέταρτος.

ff. 236v-242r : Vie de Saint André le Fou, éd. L. Rydén, The Life of St Andrew the Fool, Uppsala (Acta Universitatis Upsaliensis, Studia Byzantina Upsaliensia, 4 1/2), 1995. C’est la suite du f. 231r, comme le souligne la note à l’encre rouge foncé : ζήτησον τὴν ἀρχὴν τῶν κεφαλαίων ὅπισθεν φῦλλα στ’(καὶ β’, ajout d’une autre main, qui confond “feuillets” et “pages”). Commence deux lignes avant le chapitre 95, se termine après le chapitre 108 par un paragraphe de conclusion. Expl. ...ναὶ καὶ εὐχαῖς καὶ δεήσεσι πάντων ὑμῶν εὕρημεν ἔλεος ἐν τῇ ἡμέρᾳ τῆς κρίσεως – ἀμὴν ἀμὴν ἀμὴν.

f. 242r-v : texte sur les 7 merveilles du monde.

f. 242v : table d’équivalences de calendrier, commençant par les mois romains.

ff. 243r-254v : Astrampychos, Oracles, éd. R. Hercher, Astrampsychi oraculorum decades ciii , Programm Gymnasium Joachimsthal, 1863. Au f. 243r, on trouve un schéma de divination accompagné de sa notice d’utilisation : Ἡ μέθοδος τοῦ πάροντος πονήματός ἐστι τοιαύτη. A partir du f. 243v, le texte comporte les tables de recherches d’oracles : titre Ἀρχὴ τῶν κλήρων, Inc. ιβ εἰ πλεύσω ἀκινδύνως…, Expl. à la 103è décade complète (contrairement à l’édition qui ne comporte pas la dernière ligne) : θ οὐ βλέψεις τὴν πατρίδα / ι ἁπαλᾶς τῆς γυναικὸς ἄρτι.

ff. 255r-257v : Meletius, De Natura Hominis, version contaminée par rapport au texte de l’édition, éd. J.A. Cramer, Anecdota Graeca e codd. manuscriptis bibliothecarum Oxoniensium, vol. 3, Oxford University Press, 1836 (repr. Amsterdam : Hakkert, 1963). Le début est mutilé. Inc.]τούτων φύα συνίσταται· ψυχή ἐστι οὐσία σώματος..., Expl. … καὶ εὐχαριστία τῷ συνεργῷ τῶν καλῶν καὶ αἰτίῳ. ἀμήν.

ff.258r : fragment sous le nom de Basile de Césarée (11 lignes). Titre : τοῦ μεγάλου Βασιλείου, ἐκ τοῦ πρὸς εὔβουλονμ πῶς ὁ λόγος καὶ λόγος ἐκ τοῦ πρὸς ἐγεννήθη. Inc. ὥσπερ γὰρ ὁ ἡμέτερος λόγος τὸ ἐσφαλὲς..., Expl. …εἴ τις ἀκούει μὲν τὸν λόγον ἔχει ζωὴν αἰώνιον. Une note latine indique dans la marge « Anast. Inest γ 330 ».

ff. 258r-v : Pseudo-Hippocrate [Galien*], Lettre à Ptolémée Sur la constitution de l’homme, éd. F.Z. Ermerins, Epistula ad Ptolemaeum regem de hominis fabrica, Anecdota medica Graeca, Leiden, Luchtmans, 1840. Le texte est ici attribué à Galien : Titre Τοῦ Γαλήνου προγνωστικὸν περὶ ἀνθρώπου. Inc. Συνέστηκος ὁ κόσμος ἐκ τεσσάρων στοιχείων…, Expl. …ὅθεν οὖν λαμβάνομεν προσθήκεν καὶ ἐφ’ ἡμῶν.

ff. 258v-260r : Pseudo-Hippocrate, Sur le pouls et le tempérament humain, Version B « Composition du corps humain », éd. (partielle) J. Jouanna, « Les quatre humeurs et les quatre tempéraments », REG 118, 2005, pp. 161 sqq. Titre Διάθεσις τοῦ ἀνθρωπείου σώματος. Inc. Τὸ ἀνθρόπινον σῶμα ἐκ τεσσάρων χυμῶν... , Expl. …ἐκείθεν τὸ φλέγμα ἐγηρους.

f. 260r-v : pseudo-Hippocrate, Sur la formation de l’homme, éd. J. Jouanna, « Un traité inédit attribué à Hippocrate 'Sur la formation de l'homme': editio princeps », dans A. Roselli (éd), Ecdotica e ricezione dei testi medici greci. Atti del V Convegno Internazionale, Napoli 1-2 ottobre 2004, Collectanea 24, Napoli, M. D'Auria, 2006, p. 273-319. Titre Περὶ ἀνθρωρίνης κατασκευῆς, Inc. Ὁ ἄνθρωπος θεός ἐστιν ἐπίγειος..., Expl. ἀκοντίζει εἰς τὰ μέλη ὅλου τοῦ σώματος.

Bibliographie


Jackson D., “The Greek Manuscripts of John Moore and Etienne Baluze”, Codices Manuscripti, 54/55, 2006, pp. 29-42.
Jouanna J., « Le pseudo-Jean Damascène, Quid est homo ? », in Les pères de l’église face à la science médicale de leur temps, Boudon-Millot V. et Pouderon B. (éd), Théologie Historique 117, Beauchesne, 2005.
Jouanna J., « Un traité inédit attribué à Hippocrate 'Sur la formation de l'homme': editio princeps », in Ecdotica e ricezione dei testi medici greci. Atti del V Convegno Internazionale, A. Roselli (éd), Napoli 1-2 ottobre 2004, Collectanea 24, Napoli, M. D'Auria, 2006, p. 273-319.
Jugie M. (R.P.), "Michel Psellos", Dictionnaire de Théologie Catholique, 1936, vol. XIII-1, col. 1149-1158.
Lafitte M.-P. et Le Bar F., Reliures royales de la Renaissance, Bibliothèque Nationale de France, 1999.
Moore P., Iter Psellianum, PIMS, Toronto, 2005.
Rose V., "Pseudo-Psellus und Gregorius Monachus", Hermes II, Berlin, 1867.
Taisbak C. M., "The date of Heiberg Anonymus, Anonymi logica et quadrivium", Cahiers du Moyen-Âge Grec et Latin 39, 1981, pp. 97-102.
Todd R. B., “Cleomedes : De Motu Circulari corporum caelestium”, Catalogus Translationum et commentariorum, vol VII, Catholic University of America Press, Washington DC, 1992, pp. 1-12.

Notice d'H. Omont issue de l'Inventaire sommaire des manuscrits grecs de la Bibliothèque nationale (1888) :

Grec 2494- Cleomedis de cotemplatione orbium caelestium libri II. (1) ; - Methodus futura divinandi ex Evangelio, prophetae Chael, vel Chaleth, ab angelo revelata (58v) ; - Anonymi opusculum de caeli et terrae creatione,de XII. Praecipuis terrae montibus, de IV. Maribus, de diebus faustis et infaustis Esdrae revelatis, de siderum ortu et occasu ; accedunt epochae celebriores usque ad annum 1446 (60) ; - Aristotelis liber de mundo (67) ; - Euthymii monachi, vel Michael Pselli, astronomiae synopsis (84) ; - Anonymi methodus ejiciendi daemones : ὀφείλεις προσκαλέσασθαι πρεσβύτερον… (96) ; - Methodus Paschatis inveniendi, a. 1437 (96 et 119) ; - Aesopi fabulae (98) ; - Anonymi progymnasmata : Πόσα προγυμνάσματα ῥητορικῆς ; … (116) ; - Praecepta septem sapientum (118v°) ; - Fragmenta de ventis, planetis, etc… : περὶ τῶν προσγοριῶν… (121) ; - Nicephori Gregorae Paschalion (122v°) ; - Collectanea astronomica et astrologica (123v°) ; - inter qua : Nichephori Blemmydae excerpta de mundo, etc… (128) ; - Hermetis Trismegisti de terrae motu (146v°) ; - Michaelis Pselli opusculum de tempore, sole et luna, sclipsibus et Paschatis inveniendi ratione (182) ; - Nicephori, CP. Patriarchae, oneirocriticon (198) ; - Res gestae Constantini Magni ; successio regnorum ; de inventoribus rerum (199v°) ; - Calendarium astrologicum, secundum Persas, oct.-sept. (204) ; - S. Andreae τοῦ διὰ Χριδτὸν σαλοῦ excerpta de fine mundi (229 et 236v°) ; - Lexicon botanicum (231) ; - Incantationes variae (233) ; - De VII. miraculis mundi (242) ; - Sortes et methodus futura divinandi (243) ; - Anonymi tractatus de hominis fabrica, initio mutilus (255) ; - S. Basilii fragmentum, ex Anastasii Sinaïtae quaestionibus (258) ; - Galenus pronosticon de homine (258).

XV s. Papier. 260 feuillets. (Fontebl.-Reg. 3211.) Petit format.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Anne Weddigen, décembre 2016.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 28481. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 10052.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple