Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 2430-2549

Grec 2497

Cote : Grec 2497  Réserver
Ancienne cote : Clément 3213
Ancienne cote : Dupuy 1650
Ancienne cote : Rigault 1510
Ancienne cote : Mediceus Math 33 (quintae)
Recueil de textes astronomiques : Jean Philopon, Traité de l’astrolabe ; Proclus, Hypotypose ; Théon d’Alexandrie, Petit Commentaire aux Tables faciles de Ptolémée ; Textes anonymes et tables chronologiques et astronomiques.
début du XIVè siècle.
Ce document est rédigé en grec.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
.
170 x 240 mm.
I-V + (1-166) + I-V.

ECRITURE
Plusieurs copistes, tous anonymes, ont laissé leur main dans ce manuscrit. Toutes les mains sont d’assez petit module. Elles se différencient également par des couleurs d’encre très variées, allant du noir au roux.
La mise en page est globalement unitaire, mais le nombre de lignes par page peut varier, influant sur la densité d’écriture. Surface moyenne d’écriture : 120 x 175 mm. Marge supérieure : 25 mm. Marge extérieure : 30 mm. Marge inférieure : 35 mm. Marge intérieure : 20 mm. Environ 24/34 lignes par page.

DECORATION
Pas de décoration particulière dans ce codex. Quelques titres sont rubriqués, quelques initiales également. On ne trouve pas même de décor géométrique minimal. Les figures sont tracées à l’encre noire, une partie des tableaux est tracée en rouge et remplie en noir.
Au bas du premier folio, l’emblème d’Andreas Coner, un cône noir dans un cercle dont le fond est jaune (Mercati p. 132-133).

MATIERE
Il s’agit principalement de papier oriental, non filigrané. On trouve cependant le filigrane de la lettre A (dans la pliure des ff 12-13 par exemple), semblable aux modèles 7924 et 7925 du répertoire de Briquet, attestés au début du XIVè siècle.

FOLIOTATION
Foliotation à l’encre noire dans le coin supérieur droit. On trouve dans le coin inférieur droit les traces d’une pagination.

CAHIERS
Ce codex est composé principalement de quaternions réguliers, sauf le dernier cahier (ff. 161-166) qui est un ternion. cela fait un total de 21 cahiers. Deux anomalies sont à noter seulement : le f. 71 est suivi d’un talon, le quaternion est donc amputé de son dernier folio. En revanche, le f. 153 a été ajouté comme deuxième folio du vingtième quaternion (ff. 152-160), et son talon se situe entre les ff. 159 et 160.

SIGNATURES
Les cahiers sont signés par le copiste, en général deux fois, à l’aide des lettres grecques. Les signatures de début comme de fin de cahier se situent dans l’angle inférieur intérieur, sur le premier recto et le dernier verso respectivement.

REGLURE
Réglure à pointe sèche du type Leroy-Sautel 00D1. On ne distingue pas de lignes rectrices, il semble que l’on ait tracé seulement les lignes de justification. Les tables en revanches ont été tracées d’abord à pointe sèche, puis repassées à l’encre. Les traces de piqûres sont encore souvent visibles.

RELIURE
Reliure vénitienne sur ais de carton, en cuir sombre (originellement vert olive ?). Les tranches sont bleues.
Le décor des plats est assez sobre, et fait de cadres rectangulaires en filets triples. Au centre, un fer oblong à arabesques, comme un médaillon. Il est encadré par une frise d’arabesques semblables. Dans les coins extérieurs, un petit fer représentant une feuille, que l’on retrouve dans les coins correspondants dans le cadre central, autour du médaillon.
Le dos reproduit, entre les nerfs, les bandes en arabesques du cadre des plats.
Traces de quatre fermoirs à simple lacet.
Sur le plat supérieur, une étiquette indique le contenu : Io. Alex. De usu astrolabi / Procli Thorica / (The)on Alex. In tabulas ‘quae ad’ manuales.

ESTAMPILLES
ff. 1r et 166v, estampille du XVIIè siècle, modèle Josserand-Bruno n. 1.

Historique de la conservation

Le manuscrit a été acquis à Venise en 1508 comme en témoigne la note inscrite en haut du f. 1r, par Andreas Coner (Andrea Coneri 1508 Venteiis). Ce prêtre allemand du diocèse de Bamberg est presque inconnu, mais on sait de lui qu’il a acquis au moins deux autres manuscrits à Venise cette même année, les Paris. gr. 2364 et Vat. Ottob. Lat. 1850. Ces trois manuscrits contiennent des textes mathématiques importants, le dernier étant la copie autographe de Guillaume de Moerbeke, contenant sa propre traduction latine d’Archimède. Andreas Coner semble avoir été présent à Rome lors du sac de 1527, mais ne serait mort qu’après avoir trouvé refuge à Ostie à la fin de cette même année.
Sa bibliothèque, dont l’inventaire est conservé aux archives de la ville de Rome (vol. 414, Reg. Iac. Apocellus, c. 148, reproduit par Ashby pp. 75 sqq.), contenait un grand nombre de manuscrits et d’imprimés, dont on ignore en grande partie ce qu’ils sont devenus. Ce manuscrit, qui ne figure pas dans l’inventaire, fut acquis ensuite par le Cardinal Ridolfi(Mercati p.140), comme en témoigne le pinax de la main de Matteo Devaris sur le contre-plat supérieur, ainsi que la cote N 33 caractéristique.
Après la mort du cardinal, le manuscrit passe à Pietro Strozzi, qui le fait venir en France, et de là à Catherine de Médicis.
Après la mort de la Reine en 1589, sa bibliothèque est finalement intégrée en 1594 à celle du roi. Alors que tous les volumes reçoivent une reliure aux armes d'Henri IV, celle-ci est une rare exception à avoir été conservée.

Présentation du contenu

ff. 1r-11v : Jean Philopon, Traité de l’Astrolabe, éd. Cl. Jarry, Traité de L’astrolabe, CUF Paris 2015. Ἰωάννου Ἀλεξανδρέως περὶ τῆς τοῦ ἀστρολάβου χρήσεως καὶ τί τῶν ἐν αὐτῷ καταγεγραμμένων ἕκαστον σημαίνει. Pinax, puis inc. Τὴν ἐν τῷ ἀστρολάβῳ… Expl. διέστηκεν ἐπὶ θάτερα au milieu du f. 11r. Suivent les articles additifs 1 et 3.

ff. 11v-40v : Proclus, Hypotypose, éd. C. Manitius, Procli Diadochi hypotyposis astronomicarum positionum, Leipzig Teubner, 1909 (repr. 1974). Inc. Πλάτων μὲν ὁ μέγας…, Expl. τὸ μέτρον τῶν ἐν αὐτοῖς (milieu du f. 40v), suivie d’une scholie anonyme, Ἑρμηνεία τοῦ ἐξαναλόγου. Un lecteur moderne a écrit au crayon, au début du texte : Procli Hypotyposis astronomicarum positionum.

ff. 41r-65v : Théon d’Alexandrie, Petit commentaire aux Tables faciles de Ptolémée, éd. A. Tihon, Le 'petit commentaire' de Théon d'Alexandrie aux tables faciles de Ptolémée, in Studi e Testi 282, Biblioteca Apostolica Vaticana, 1978. Θέωνος Ἀλεξανδρέως εἰς τοὺς προχείρους κανόνας. Inc. Ἡ μὲν λογικωτέρα ἔφοδος…, Expl. ὅπερ ἐπὶ τὰ αὐτὰ τυγχάνωσιν. Le même lecteur a ajouté au crayon ; hucusque Theon Alexandrinus.

ff. 66r-67r : texte anonyme sur les heures équinoxiales, Texte 1 dans le répertoire des textes anonymes de A. Tihon en annexe à l’édition du Commentaire de Théon (cf. supra).

ff. 67v : table donnant les épactes et les bissextiles de 1292 à 1339. F. 68r : vacat.

ff. 68v-70v : calcul de l’éclipse solaire du 16 juin 364, sous le titre Χειρουργία τῆς ἡλιακῆς ἐκλείψεως ἥτις ἐγένετο καθ’ ὅν χρόνον ὑπερδειγμάτιζε τοὺς προχείρους κανόνας ὁ Θέων, voir A. Tihon, « le calcul de l’éclipse de soleil du 16 juin 364 p. C. et le Petit Commentaire de Théon », Bulletin de l’institut Historique Belge de Rome 46-47, 1976-77, p. 35-79.

ff. 70v-71v : texte anonyme, Texte 27 dans le répertoire des textes anonymes de A. Tihon en annexe à l’édition du Commentaire de Théon (cf. supra).

ff. 72r-76v : tables chronologiques diverses, dont un tableau des rois de Nabonassar à Alexandre (74r) et de Philippe à Phocas (74v-75). Cf Tihon p. 107. ff. 77r-79v : vacat.

ff. 80r-166v : tables chronologiques et astronomiques, avec quelques textes. Il s’agit des Texte 68 (ff. 104r-105r), Texte 58 (f. 109 r-v), Texte 53 avec une scholie datée de 1316 (f. 166r-v) dans le répertoire des textes anonymes de A. Tihon en annexe à l’édition du Commentaire de Théon (cf. supra). ). ff. 80r-85v extrait du Livre 8 de la Géographie de Ptolémée, connu sous le titre Ἔκθεσις τῶν πινάκων τῆς οἰκουμένης.

Bibliographie


Ashby Th., Sixthteenth-century drawings of roman buildings attributed to Andreas Coner, d. 1527 ?, Londres 1904.
Brams J et Vanhamel W. éd, Guillaume de Moerbeke, recueil d’études à l’occasion du 700è anniversaire de sa mort (1286), Leuven University Press 1989, pp. 113 sqq.
Jarry C., « Sur une recension du Traité de l'Astrolabe de Jean Philopon à l'époque des Paléologues », Revue d'histoire des textes, 4, 2009, p. 31-78.
Mercati G., Note per la storia di alcune biblioteche romane nei secoli XVI-XIX, in Studi e Testi, Biblioteca Apostolica Vaticana, Rome, 1952, pp. 131-146.


Notice d'H. Omont issue de l'Inventaire sommaire des manuscrits grecs de la Bibliothèque nationale (1888) :

Grec 2497 – Joannis Alexandrini liber de usu astrolabii (1) ; - Procli hypotyposis astronomicarum positionum (11v) ; - Theonis Alexandrinui commentarius in Ptolemaei expeditos canones (41) ; - Anonymi collectanea astronomica : Ἀνακαιὸν εἰδέναι ὅτι... (66) ; - Ptolemaei canones expediti (72).

XIII-XIVè s. Papier oriental. 166 feuillets. (Medic.-Reg. 3213.) Petit format.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Anne Weddigen, mai 2016.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 30005. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 31100.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple