Département des Arts du spectacle > État des fonds

Département des Arts du spectacle - État des fonds

1963-1989
4 mètres linéaires
Fonds produit par : Robin, Jean (1918-....)

Biographie ou histoire

Jean Robin (1918-....), directeur de festivals et de théâtres.
Jean Robin fut l'administrateur et le directeur de tournées du ballet des Champs-Élysées de 1945 à 1951, puis le directeur artistique du théâtre des Champs-Élysées de 1954 à 1967. Parallèlement, il cré en 1959 le Festival d'art dramatique français de Londres. Il fut également le créateur et le directeur général du festival "Mai de Versailles" (de 1961 à 1977). Il créa le Festival international de danse de Paris en 1963, et le dirigea jusqu'en 1989. Il fut secrétaire-général de l'Orchestre de Paris de 1967 à 1976, directeur de la Gaîté-Lyrique de 1967 à 1973. En 1975, il fut nommé vice-président du Centre international de la danse, ainsi que membre du Comité exécutif du Conseil international de la danse à l'UNESCO. La même année, il créait le Printemps musical de l'Île-de-France. En 1978, il créait le Festival de l'ïle-de-France ainsi que l'Automne musical de Fontainebleau, et prenait la présidence du Comité français de la danse et du Festival national de danse. Il fut nommé vice-président de la Fédération nationale des variétés, de la danse et du cirque en 1982. En 1984 fut créé le Concours international de danse de Paris, dans le cadre du Festival international de danse de Paris.
On peut attribuer au FIDP le mérite d'avoir, à une époque où la danse contemporaine d'outre-mer n'était que très partiellement connue et où les tentatives locales restaient limitées, introduit en France ou fait connaître des compagnies créatives, innovantes, voire avant-gardistes (Merce Cunningham en 1966, Françoise et Dominique Dupuy en 1968, Alvin Ailey en 1970), mais aussi d'avoir permis un "rattrapage" en invitant par exemple Martha Graham et ses danseurs en 1976, plusieurs dizaines d'années après un premier passage à Paris qui n'avait guère rencontré que l'incompréhension du public français. Jean Robin fait figure de pionnier pour avoir instauré un rendez-vous annuel de véritable ampleur internationale, dédié à la danse sous toutes ses formes, dont l'exemple sera repris et amplifié au cours des décennies suivantes. En tant qu'interlocuteur privilégié des compagnies, Jean Robin a eu le mérite de viser toujours à une programmation de qualité, tout en permettant à de jeunes compagnies de se faire connaître au milieu des grands noms de la danse de la seconde moitié du XXe siècle.

Informations sur les modalités d’entrée

Don de Jean Robin, 1989.

Présentation du contenu

Le fonds a été divisé en deux sections : l'une, cotée COL-69, est consacrée exclusivement au Festival international de danse de Paris ; l'autre, cotée COL-69bis, porte sur l'ensemble des autres activités de Jean Robin.Il se compose d'affiches, de coupures de presse, de correspondance, de dossiers de presse, de programmes, de photographies, de documents administratifs. La composition du fonds varie sensiblement selon les années : la documentation administrative est tantôt très complète, permettant de suivre avec précision l'organisation d'une saison du festival, tantôt inexistante avec en contrepartie une documentation abondante sur les compagnies. En ce qui concerne les dernières années du FIDP, on assiste à un amaigrissement considérable des documents relatifs à l'organisation administrative comme de ceux liés aux compagnies participantes. En revanche, pour ces années (1985, 1987, 1989), le fonds est constitué en majorité de témoignages des contacts pris avec des compagnies alors peu connues et dont la plupart ne furent pas sélectionnées pour participer au forum de la danse. On dispose ainsi d'un grand nombre de dossiers de presse, de photographies ou encore d'extraits de correspondance qui révèlent la tournure nouvelle que les dirigeants du FIDP ont essayé de prendre pour donner un nouveau souffle au festival en privilégiant le forum de danse contemporaine.

Classement

Les documents de la section COL-69 sont classés chronologiquement et, pour chaque année du festival, apparaissent plusieurs rubriques : sous l'intitulé "Administration du festival", on trouve par exemple des documents concernant les relations avec des organes de presse (correspondance, textes des communiqués de presse, organisation des déjeuners de presse...) ou l'organisation des soirées de gala avec listes et cartons d'invitation, mais aussi la correspondance préparatoire concernant l'organisation du festival dans son ensemble : correspondance avec des ministères ou des ambassades, avec des spectateurs ou encore avec les théâtres dans lesquels auront lieu les représentations du festival (le théâtre des Champs-Élysées accueille l'intégralité des compagnies les premières années, puis les lieux se diversifient avec le théâtre de la Cité internationale dès 1971, puis le théâtre de la Ville, le théâtre du Châtelet, etc.). Souvent, cette rubrique administrative inclut également des documents classés sous l'intitulé "Aspects financiers" qui peuvent être des lettres de demande de subventions, des budgets prévisionnels, des documents comptables issus des réunions du comité financier du festival, des factures, les bordereaux des recettes des représentations... La seconde rubrique rassemble tout ce qui est lié au déroulement du festival et non plus à sa préparation, avec tout d'abord les documents concernant l'ensemble du festival (programme, publicités parues dans la presse, articles de presse, liste des membres du jury, palmarès) et ensuite les archives liées à chacune des compagnies ayant participé au festival, classées dans l'ordre de leur passage. Pour chaque compagnie, on a précisé dans l'inventaire le contenu du programme donné au FIDP, incluant souvent plusieurs chorégraphies, avec les noms des chorégraphes, des compositeurs et, lorsque c'était possible, les noms des créateurs des décors, costumes et éclairages. Les noms des interprètes apparaissent également lorsque ceux-ci semblent avoir suscité un intérêt soutenu au sein de la presse.

Informations sur le traitement

Seuls les documents relatifs à l'activité de Jean Robin comme directeur du FDIP ont été traités et inventoriés à ce jour. Ils sont cotés COL-69 et un inventaire en est disponible en ligne. Les documents se rapportant aux autres activités de Jean Robin, cotés COL-69, sont encore en attente d'inventoriage.

Documents en relation

Voir aussi : fonds du Festival international de danse - direction Cyril Lafaurie, COL-298.

Conditions d'accès

La section cotée COL-69 de ce fonds est conservée dans les magasins d'un site distant. Un délai de 48 à 72 heures est donc nécessaire pour obtenir la communication des documents qui le constituent. Un document demandé jusqu'à 17 h 45 est disponible le surlendemain à 10 h (pour les demandes effectuées du vendredi 17 h 45 au lundi 10 h, compter 1 jour de plus).
Les documents cotés COL-69bis sont conservés sur le site de Richelieu mais ne sont pas encore catalogués ; toute demande portant sur ces documents non inventoriés est donc à adresser par courriel à l'adresse arts-spectacle [at] bnf.fr. Un délai d'au moins quinze jours est à prévoir.

Inventaire en ligne :