Département des Arts du spectacle - État des fonds

Ionesco, Eugène (1909-1994). Fonds, COL-166
1909-1994
24,3 mètres linéaires
Fonds produit par : Ionesco, Eugène (1909-1994)

Biographie ou histoire

Eugène Ionesco (1909-1994), auteur dramatique.
Né à Slatina (Roumanie) le 26 mars 1909 d'un père roumain et d'une mère française, Eugène Ionesco passe son enfance à Paris, où ses parents se sont installés peu de temps après sa naissance, puis à La Chapelle-Anthenaise, village de Mayenne, après le retour de son père en Roumanie. Il apprend ainsi le français avant le roumain, qui ne sera jamais pour lui qu'une deuxième langue.
En 1922, Eugène Ionesco quitte la France avec sa mère et sa sœur pour aller s'établir à Bucarest, où il achève sa scolarité et entreprend une licence de français. Il publie un premier article dans une revue littéraire en 1930 et écrit également des poèmes. Son recueil d'essais critiques intitulé Nu ("non" en roumain), publié en 1934, est salué par un prix de la Fondation royale Carol Ier, malgré le scandale qu'il suscite alors dans les milieux littéraires roumains. Il se marie en 1936 avec Rodica Burileanu, dont il aura une fille, Marie-France.
En 1939, Eugène Ionesco retourne à Paris où il entame une thèse sur le thème du péché et de la mort dans la poésie française depuis Baudelaire. Affecté aux services culturels de la légation royale de Roumanie à Vichy, il s'installe définitivement en France en mai 1942.
C'est en 1948 qu'Eugène Ionesco commence à écrire La Cantatrice chauve, une "anti-pièce" qui sera bientôt considérée comme l'un des symboles du théâtre d'avant-garde. Mise en scène par Nicolas Bataille, l'oeuvre est créée au Théâtre des Noctambules à Paris le 11 mai 1950. Suivront, jusqu'en 1980, plus d'une trentaine de pièces, parmi lesquelles : La Leçon (1951), Les Chaises (1952), Victimes du devoir (1953), Jacques ou la Soumission (1955), Rhinocéros (1959), Le Roi se meurt (1962). Après des débuts difficiles, Ionesco s'impose peu à peu comme un auteur de premier plan, proposant un genre d'expression dramatique d'un type nouveau où il ne s'agit pas tant de délivrer un message social ou politique que d'offrir "un témoignage personnel, affectif, de son angoisse et de l'angoisse des autres, ou, ce qui est rare, de son bonheur", ou encore d'exprimer "ses sentiments, tragiques ou comiques, sur la vie". Il défendra lui-même ses conceptions dans de nombreux articles, entretiens et conférences, où il s'oppose en particulier aux tenants des conceptions de Brecht, dont Roland Barthes et Bernard Dort sont alors les principaux représentants, mais aussi à Jean-Jacques Gautier, critique dramatique du Figaro. Ces écrits sont en grande partie rassemblés dans le recueil Notes et contre-notes, paru en 1962.
Les années 1970 marquent un tournant dans sa carrière. Si Eugène Ionesco, élu à l'Académie française le 22 janvier 1970, écrit encore quelques pièces dont un Macbett en 1972, son intérêt se porte désormais davantage vers d'autres genres littéraires (récits autobiographiques, contes pour enfants), et surtout la peinture, qu'il pratique dans son atelier de Saint-Gall en Suisse ; il écrit également le scénario d'un téléfilm, La Vase (1971), dont il joue lui-même le rôle principal, et le livret de l'opéra Maximilien Kolbe de Dominique Probst, qui sera créé à Rimini en 1988. Il reste enfin, jusqu'à sa mort survenue à Paris le 28 mars 1994, un écrivain engagé, apportant en particulier son soutien aux défenseurs des droits de l'homme dans les pays soumis à la dictature, particulièrement en Roumanie.

Informations sur les modalités d’entrée

Don de Marie-France Ionesco (fille d'Eugène Ionesco), 2008. Numéro d'inventaire : DDD-ASP-2008-54.
Complété par l'acquisition d'un ensemble d'agendas et de répertoires manuscrits à la vente De Baecque, 2011. Numéro d'inventaire : ACQ-ASP-11-01.

Présentation du contenu

Le fonds contient de très nombreux manuscrits de pièces et d'écrits divers dont certains inédits ; textes de conférences, écrits critiques sur le théâtre, la peinture, la politique ; photographies, programmes et dossiers de coupures de presse sur les représentations de l'oeuvre de Ionesco en France et à l'étranger. Le fonds contient en outre de la correspondance, des dessins, des documents audiovisuels, couvrant les différents aspects de la vie et la carrière d'Eugène Ionesco.

Documents séparés

Les imprimés (monographies, périodiques, brochures) et les travaux universitaires consacrés à l'oeuvre d'Eugène Ionesco susceptibles d'être trouvés dans le fonds sont intégrés dans les collections d'imprimés du département des Arts du spectacle et signalés dans le Catalogue général de la BnF avec indication de leur provenance.

Documents en relation

Au sein du département des Arts du spectacle, de très nombreux documents concernant les représentations des pièces d'Eugène Ionesco se trouvent dans les fonds d'archives et séries documentaires de théâtres (Huchette...) ou de metteurs en scène (Jean-Louis Barrault, Jean-Marie Serrault...) ayant travaillé avec le dramaturge. Les archives de la Compagnie Renaud-Barrault (4-COL-178), en particulier, sont une source incontournable pour étudier la mise en scène des pièces Rhinocéros et Le Piéton de l'air (correspondance entre Jean-Louis Barrault et Eugène Ionesco, conduites de scène, cahiers de régie, maquettes, costumes, etc.).
Le département conserve également deux manuscrits d'Eugène Ionesco, Les grandes chaleurs et Théâtre et anti théâtre, respectivement sous les cotes My-341 et My-355.
Des lettres d'Eugène Ionesco se trouvent parmi les ensembles de correspondance conservés au département des Manuscrits (NAF) ainsi qu'à la bibliothèque de l'Arsenal.

Bibliographie

  • Dictionnaire Eugène Ionesco, sous la direction de Jeanyves Guérin. Paris : H. Champion, 2012.
  • Ionesco : [exposition, Paris, Bibliothèque nationale de France, site François-Mitterrand, Galerie François Ier, du 6 octobre 2009 au 3 janvier 2010], sous la direction de Noëlle Giret. Paris : Bibliothèque nationale de France, Gallimard, 2009.
  • Ionesco (Marie-France). Portrait de l'écrivain dans le siècle : Eugène Ionesco, 1909-1994. Paris : Gallimard, 2004.

Informations sur le traitement

Il n'existe pas encore d'inventaire détaillé pour ce fonds.

Conditions d'accès

Ce fonds n'étant pas inventorié, toute demande de communication est à adresser par courriel à l'adresse arts-spectacle [at] bnf.fr. Un délai d'au moins quinze jours est à prévoir.
Toute demande de communication est soumise à l'accord des ayants-droit.