Département des Arts du spectacle > État des fonds

Département des Arts du spectacle - État des fonds

1897-1971
4,76 mètres linéaires
Fonds produit par : Saint-Denis, Michel (1897-1971)

Biographie ou histoire

Michel Saint-Denis (1897-1971), metteur en scène, directeur de théâtre, professeur d'art dramatique, acteur, administrateur de la Compagnie des Quinze.

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, Michel Saint-Denis entre au théâtre du Vieux-Colombier, dirigé par son oncle Jacques Copeau, comme administrateur, mais aussi comme directeur de scène et acteur. En 1920, il suit Jacques Copeau en Bourgogne et participe aux aventures de la compagnie des Copiaus qui sillonne villes et villages de la région. Au cours de cette même période, il collabore avec Jean Vilar à l'écriture de deux pièces : La danse de la ville et des champs et L'araignée et les jeunes gens ou La tragédie imaginaire.
En 1930, il fonde sa propre troupe, la Compagnie des Quinze, qui s'installe au théâtre du Vieux-Colombier, où il met en scène des textes d'André Obey, Jean Variot, Armand Salacrou, Jean Giono... Cette compagnie est dissoute en 1934. Michel Saint-Denis s'installe alors à Londres où il fonde, sur les principes de Copeau, le London Theatre Studio, qui est à la fois une compagnie permanente et une école d'art dramatique. Par son enseignement il acquiert une certaine aura et contribue au renouveau du théâtre anglais. Alec Guiness, Laurence Olivier, Peter Ustinov figureront parmi ses élèves et collaborateurs.
Mobilisé en 1939 dans l'infanterie coloniale, il devient officier de liaison pour le quartier général anglais. En 1940, il est chroniqueur à la section française de la BBC. Sous le pseudonyme de Jacques Duquesne, il anime jusqu'en 1944, une émission quotidienne demeurée célèbre : Les Français parlent aux Français.
Au lendemain de la guerre il poursuit ses activités à la BBC et oeuvre, avec Hugh Hunt et George Devine, à la réorganisation de l'Old Vic Theatre et à la création en son sein d'une école d'art dramatique.
En 1952, il prend la direction du Centre dramatique de l'Est, installé à Colmar, l'un des nouveaux centres dramatiques de la décentralisation. En 1953, ce Centre déménage à Strasbourg, avec son école, seule institution de ce type reconnue par l'État au sein d'un établissement de la décentralisation.
En 1957, il est appelé comme conseiller artistique au Théâtre national du Canada, à Montréal, puis devient codirecteur de la Julliard Drama Division au Lincoln Center de New York. En 1962, il retourne à Londres, où il assure, avec Peter Brook et Peter Hall, la direction de la Royal Shakespeare Compagny.
Il se retire à Londres en 1969 où il décède deux ans plus tard.

Informations sur les modalités d’entrée

Dons de Christine de La Potterie (fille de Michel Saint-Denis) et de Rosine Gautier (belle-fille de Michel Saint-Denis), 1993, 1995, 2001, 2005.

Présentation du contenu

Le fonds se compose de manuscrits, d'ouvrages imprimés, de notes de mises en scène, de plans, de partitions, de photographies, de correspondance, de coupures de presse, de programmes. Il concerne l'activité de Michel Saint-Denis depuis sa collaboration avec son oncle Jacques Copeau à la réouverture du Vieux-Colombier en 1919 jusqu'à la codirection de la Royal Shakespeare company à partir de 1962, ainsi que Jacques Copeau et le théâtre du Vieux-Colombier.

Documents en relation

Un fonds Michel Saint-Denis se trouve également à la British Library.

Informations sur le traitement

Un inventaire complet de ce fonds est disponible en ligne.

Conditions d'accès

Ce fonds est conservé dans les magasins d'un site distant. Un délai de 48 à 72 heures est donc nécessaire pour obtenir la communication des documents qui le constituent. Un document demandé jusqu'à 17 h 45 est disponible le surlendemain à 10 h (pour les demandes effectuées du vendredi 17 h 45 au lundi 10 h, compter 1 jour de plus).

Inventaire en ligne :