Département des Arts du spectacle - État des fonds

Polieri, Jacques (1928-2011). Fonds, COL-252
1956-2011
9 mètres linéaires
Fonds produit par : Polieri, Jacques (1928-2011)

Biographie ou histoire

Jacques Polieri (1928-2011), acteur, metteur en scène et scénographe.
Né à Toulouse, Jacques Polieri s'installe à Paris en 1949 et réalise ses premières mises en scène pour le Centre culturel de Royaumont (Marivaux, Claudel). Sa carrière prend un tournant décisif au cours de la décennie suivante, où il met en scène des auteurs de l'avant-garde de l'époque tels qu'Eugène Ionesco (Le salon de l'automobile, Théâtre de la Huchette, 1953), Isidore Isou (La marche des jongleurs, Théâtre de poche, 1954), Jean Tardieu (La sonate et les trois messieurs, Théâtre de la Huchette, 1955), ainsi que les "3 auteurs nouveaux" présentés au Théâtre de l'Alliance française en mai 1960 : Jean-Pierre Faye (Le centre), Fernando Arrabal (Orchestration théâtrale), Jean Thibaudeau (Comédie intrigante). Fondateur avec Le Corbusier du Festival de l'art d'avant-garde, qui se tient à Marseille en 1956, puis à Nantes en 1958 et Paris en 1960, il n'hésite pas à croiser les modes d'expression artistique en intégrant dans ses mises en scène des oeuvres de Arp, Brancusi, Klee, Mirò, Pevsner... et plus tard Kandinsky (Sonorité jaune, 1976). Il crée également le Centre expérimental du spectacle en 1960.
Les innovations de Polieri en matière de mise en scène se fondent en partie sur les expérimentations pionnières de divers créateurs de la première moitié du XXe siècle, qu'il s'attache à recenser et à illustrer, textes et images à l'appui, dans un important ouvrage intitulé 50 ans de recherches dans le spectacle, paru en 1958. Elles consistent à repousser les limites traditionnelles du champ scénique au moyen de praticables, de plans inclinés, de jeux de lumière savamment étudiés permettant de démultiplier le champ de vision du spectateur. Elles vont de pair avec la réflexion approfondie qu'il mène simultanément sur les nécessaires transformations à apporter à l'espace scénique, et de là, à l'architecture du bâtiment qui l'abrite. Cette réflexion se concrétise par plusieurs réalisations majeures, dont la célèbre salle annulaire mobile de la maison de la culture de Grenoble, conçue avec la collaboration d'André Wogensky en 1968, et le théâtre du mouvement total réalisé lors de l'exposition universelle d'Osaka en 1970.
Passionné par les nouvelles technologies, Polieri est également pionnier dans l'usage de la vidéo électronique à des fins de mise en scène. La vidéo-projection géante réalisée pour la reprise de son ballet Gamme de 7 à la salle du Rond-Point des Champs-Élysées en 1967 est ainsi la première image électronique conçue pour un spectacle. Les expériences de vidéo-transmission réalisées à l'occasion des Jeux olympiques de Munich en 1972 (Rue des Loisirs), et plus tard, les "jeux de communication" mettant en réseau des acteurs de différents points du monde, s'inscrivent dans la même veine, tout en l'enrichissant des apports de l'innovation technologique.

Informations sur les modalités d’entrée

Don de Jacques Polieri, 1970 (maquettes en volume uniquement).
Complément, 2002 (maquettes en volume uniquement).
Complément donné par Jacques Poliéri, 2011 (archives). Numéro d'entrée : DON-ASP-2011-27.
Complément donné par Camille Atlan (épouse de Jacques Poliéri), 2012. Numéro d'entrée : DON-ASP-2012-05.

Présentation du contenu

Le fonds se compose de documentation, manuscrits, tapuscrits, dessins, documentation technique, correspondance, photographies, coupures de presse, affiches, maquettes, ressources audiovisuelles (bandes son). Il concerne les mises en scène de Polieri, mais contient aussi de la documentation sur d'autres metteurs en scène contemporains, réunie pour des publications ; on y trouve également des dossiers sur les différentes éditions du Festival d'art d'avant-garde.

Documents en relation

À la Bibliothèque nationale de France sont conservés :

  • des recueils de coupures de presse sur Jacques Polieri et ses spectacles dans les collections d'actualités ainsi que dans le fonds Eugène Ionesco (département des Arts du spectacle) ;
  • des recueils de coupures de presse sur les éditions 1956 et 1957 du Festival d'art d'avant-garde (département des Arts du spectacle) ;
  • des maquettes de Georges Annenkov pour les mises en scène des pièces d'Eugène Ionesco (Le maître, Le salon de l'automobile, La jeune fille à marier) entre 1953 et 1956 (département des Arts du spectacle) ;
  • l'enregistrement sonore de l'entretien avec Jacques Polieri réalisé par Jacques Chancel dans l'émission Radioscopie du 31 mars 1976 (département de l'Audiovisuel).

Bibliographie

    Écrits de Jacques Polieri :
  • 50 ans de recherches dans le spectacle. Numéro spécial de la revue Aujourd'hui : art et architecture, 1958
  • Scénographie nouvelle. Numéro spécial de la revue Aujourd'hui : art et architecture, 1963
  • Scénographie, sémiographie. Paris : Denoël, Gonthier, 1971
  • Jeux de communication : recherches, éléments théoriques. Paris : Denoël, Gonthier, 1981
  • Scénographie : théâtre, cinéma, télévision. Paris : J.-M. Place, 1990
    Ouvrages et sites consacrés à Jacques Polieri :
  • Corvin, Michel. Polieri, une passion visionnaire. Paris : A. Biro, 1998
  • Polieri : créateur d'une scénographie moderne [catalogue de l'exposition organisée par la Bibliothèque nationale de France du 11 juin au 25 août 2002]. Paris : Bibliothèque nationale de France, 2002
  • Autour de Jacques Polieri, Scénographie et technologie [colloque organisé par la Bibliothèque nationale de France le 21 juin 2002] ; textes réunis par Michel Corvin et Franck Ancel. Paris : Bibliothèque nationale de France, 2004
  • Corvin, Michel. Festivals de l'Art d'avant-garde, 1956-1960. Paris : Somogy, 2004
  • Corvin, Michel ; Ancel, Franck. Polieri sur internet. Paris : Biro et Cohen, 2011
  • Site consacré à Jacques Polieri

Informations sur le traitement

Un inventaire encore seulement partiel de ce fonds est disponible en ligne.

Conditions d'accès

Ce fonds est conservé dans les magasins d'un site distant. Un délai de 48 à 72 heures est donc nécessaire pour obtenir la communication des documents qui le constituent. Un document demandé jusqu'à 17 h 45 est disponible le surlendemain à 10 h (pour les demandes effectuées du vendredi 17 h 45 au lundi 10 h, compter 1 jour de plus).
Les demandes portant sur les sections encore non inventoriées de ce fonds sont à adresser par courriel à l'adresse arts-spectacle [at] bnf.fr. Un délai d'au moins quinze jours est à prévoir.

Inventaire en ligne :