Département des Arts du spectacle > État des fonds

Département des Arts du spectacle - État des fonds

Biographie ou histoire

Peter Brook (1925-....), metteur en scène, adaptateur, directeur de théâtre.
Peter Brook est né à Londres en 1925, de parents d'origine russe. Il met en scène son premier spectacle alors qu'il est encore étudiant à Oxford, puis des opéras à Covent Garden. Devenu pour un temps codirecteur de la Royal Shakespeare Company, il monte la quasi-totalité des œuvres de Shakespeare, en Angleterre, puis dans le monde entier.
Invité par A.-M. Julllien et Claude Planson dans le cadre du Théâtre des Nations, il fait redécouvrir Shakespeare en France dans des mises en scène originales, loin des représentations académiques. C'est d'abord Titus Andronicus en 1957. Vivien Leigh et Laurence Olivier en sont les principaux interprètes. Suivront Le Roi Lear en 1963, puis à l'initiative de Jean-Louis Barrault Tout est bien qui finit bien en 1968, Le songe d'une nuit d'été en 1972.
Sa carrière française avait débuté avec la mise en scène de La chatte sur un toit brûlant de Tennessee Williams en 1956, au Théâtre Antoine, qui avait reçu un accueil plutôt hostile. Au Théâtre Antoine, il montait encore Vu du pont, d'Arthur Miller en 1958, puis Le balcon, de Jean Genet au Théâtre du Gymnase en 1960. Cette pièce, précédée d'un parfum de scandale avait été assez mal accueillie par le public. Dans ce même théâtre, il avait créé en 1963 La danse du sergent Musgrave de John Arden, avec Laurent Terzieff dans le rôle-titre.
En 1970, Peter Brook décide de s'installer définitivement à Paris. Il crée, avec Micheline Rozan, le Centre international de recherche théâtrale (CIRT), où il accueille acteurs, auteurs et musiciens d'origines diverses. Exercices physiques, improvisation, travail sur le son, sont les voies explorées dans la recherche de nouvelles formes de théâtre. Les créations, en 1971, au Festival de Chiraz-Persépolis, d'Orghast et, en 1972, de Kaspar, inspiré du personnage de Gaspar Hauser, en banlieue parisienne, concrétisent ce travail de recherche.
En 1974, il fonde, toujours avec Micheline Rozan, le Centre international de créations théâtrales (CICT), qui accueille des ateliers de recherche animés par des comédiens de la troupe ou par des metteurs en scène extérieurs, tandis que le CICT édite les œuvres qui y sont représentées. La même année, Peter Brook s'installe au théâtre des Bouffes-du-Nord. Pour l'inauguration, dans le cadre du Festival d'automne à Paris, Peter Brook présente Timon d'Athènes, de Shakespeare, et l'adaptation, sous le titre Les Iks, de l'ouvrage de l'ethnologue Collin Turnbull : The Mountain People, prétexte à un travail expérimental d'acteur. Dans les années qui suivent, il fait alterner sans relâche créations théâtrales, chants, danses. Invité au Festival d'Avignon en 1985, il y présente une adaptation, par Jean-Claude Carrière, de la vaste épopée indienne du Mahabharata, un spectacle-fleuve qui fera le tour du monde.

Informations sur les modalités d’entrée

Don de Micheline Rozan et Peter Brook, 1990. Numéro d'entrée : D.9005/30.

Présentation du contenu

Le fonds se compose de programmes, d'affiches, de coupures de presse. Il concerne les activités de Peter Brook (1970-1989), les spectacles mis en scène au théâtre des Bouffes-du-Nord (1974-1989).

Documents en relation

Voir aussi : la cote WNA-16.

Informations sur le traitement

Un inventaire complet de ce fonds est disponible en ligne.

Conditions d'accès

Ce fonds est conservé dans les magasins d'un site distant. Un délai de 48 à 72 heures est donc nécessaire pour obtenir la communication des documents qui le constituent. Un document demandé jusqu'à 17 h 45 est disponible le surlendemain à 10 h (pour les demandes effectuées du vendredi 17 h 45 au lundi 10 h, compter 1 jour de plus).

Inventaire en ligne :