Département des Manuscrits > Grec > Ancien fonds grec > Grec 2430-2549

Grec 2472

Cote : Grec 2472  Réserver
Ancienne cote : Regius 3230,3
Ancienne cote : Colbert 3595
Ancienne cote : Dupuy 290
Ancienne cote : Rosanbo 375
Ancienne cote : Cote XXVIII
Recueil de traités astronomiques et mathématiques (Théodose de Tripoli, Autolycos de Pitane, Euclide, Aristarque de Samos, Hypsiclès, Proclus).
XIVè siècle.
Ce document est rédigé en grec.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

150 x 230 mm.
I-V + (1-197) + I-IV..

ECRITURE
Ce volume a été composé par un assez grand nombre de copistes anonymes (on compte au moins 11 changements de main au cours du volume). La mise en page cependant reste assez unitaire : la largeur de la surface écrite varie entre 90 et 100 mm, et sa hauteur entre 140 et 165, pour un nombre de lignes par page qui varie très peu, entre 28 et 33.
Outre des scholies anciennes copiées par le copiste du texte, on trouve également dans la marge de nombreuses indications de lecteurs postérieurs, des notes en latin et des références à une édition.

DECORATION
Il y a très peu de décoration. Au ff. 1r et 49 r, le titre du traité est surmonté d’une bande rubriquée à décor géométrique, assez simple. Les figures géométriques dans les marges ne comportent pas de rubrication.

MATIERE
Papier filigrané du XIVè siècle, à grosses vergeures. On relève deux filigranes :
Le premier, en forme de pince (ou de clefs ? le f. 69 semble présenter une variante), n’est pas répertorié chez Mosin- Traljic. C’est le filigrane principal qu’on retrouve des ff. 1 à 188. Le second filigrane n’apparaît que deux fois (à cheval sur les ff. 192-195 et 196-197) : il s’agit de deux cercles reliés par une ligne, surmontés à une extrémité d’une barre horizontale formant une croix avec la ligne ; ce filigrane s’apparente aux modèles 2010 à 2096, mais semble de dimensions nettement supérieures. Ce type de filigrane se retrouve tout au long du XIVè siècle, mais les types les plus proches semblent se concentrer dans les décennies 1330 à 1360.

FOLIOTATION
Foliotation à l’encre noire, dans le coin supérieur droit de la page. Les notes en haut du f. 97r, précisant le contenu du texte qui suit, est de la main de Nicolas Le Fèvre, et date donc du tournant des XVIè-XVIIè siècles. La foliotation est antérieure à la perte du cahier, donc antérieure au XVIIè siècle.

CAHIERS
Ce codex est composé principalement de quaternions. Les ff. 1-144 constituent 17 quaternions réguliers. On notera cependant, sur cette section : l’absence de f. 27 (erreur de foliotation), des numéros doubles : 48 et 48a, 56 et 56a, la disparition d’un quaternion entier (les ff. 88-95 manquent), et un f. 96 isolé. Les ff. 145-154 sont un quinion, suivi d’un ternion (ff. 155-160). Le volume se termine ensuite par une nouvelle série de quatre quaternions, dont le premier est amputé de son dernier folio (ff. 161-191). Le dernier cahier (ff. 192-197), mutilé, comporte 6 folios, qui ont été largement restaurés pour les deux derniers, si bien qu’on ignore s’ils constituaient un ternion ou un quaternion.

SIGNATURES
Tous les cahiers sont soigneusement signés au milieu de la marge inférieure du premier folio. Dans le dernier cahier, les pages ont été amputées d’une bande au bas de chaque page, ce qui a fait disparaître la signature. Au f. 192 l’un des annotateurs l’a restituée à la même place que les autres.
Pas de réclames de fin de cahier.
On remarque également, dans le coin inférieur intérieur de chaque premier folio de cahier, une numérotation des cahiers au crayon, presque prise dans la reliure. Il s’agit sans doute de l’ordre des cahiers marqué lors de la reliure au XIXè siècle. Le f. 80 porte la marque 11, et le f. 97 la marque 12, puisque le cahier intermédiaire avait déjà disparu depuis longtemps.

REGLURE
La réglure à pointe sèche n’a laissé aucune marque. Il s’agissait vraisemblablement d’un type Leroy-Sautel 00D1.

RELIURE
Les plats sont couverts de veau raciné sur ais de carton, et décorés d’une frise de palmettes dorées le long d’un filet simple. Le dos de cuir rouge est marqué au chiffre de Louis Philippe, et porte le titre AUTOLYCOS en capitales dorées.

ESTAMPILLES
ff. 1r et 196v : grande estampille du premier quart du XVIIIè siècle, modèle Josserand-Bruno n.5.

Historique de la conservation

La présence d’une cote biffée en chiffres romains permet de lier ce manuscrit à une collection constituée au tout début du XVIIè siècle (Weddigen 2016). La mention au f. 97v qu’il s’agit du traité Sur les jours et les nuits de Théodose, amputé de son début, semble être de la main de Nicolas Le Fèvre. Nous savons que Nicolas Le Fèvre a légué toute sa bibliothèque à son ami Jacques-Auguste de Thou en 1612 (Delisle I, 470).
En 1612 au plus tard, ce codex appartient à J.-A. de Thou, dont on trouve l’ex libris au bas du f. 1r. En 1612, il apparaît dans le catalogue Rosanbo sous le numéro 375. Il est ensuite répertorié par Dupuy sous le n. 290 dans son Catalogus manuscriptarum bibliothecae illustrissimi viri Jacobi Augusti Thuani de 1617 [cote Dupuy 653].
La bibliothèque de Thou est restée dans la possession de la famille jusqu’à la mort de Jacques-Auguste de Thou fils en 1677. Deux ans plus tard, la bibliothèque est divisée, et tandis que les imprimés sont vendus à Jean-Jacques Charron, président de Ménars, la collection de manuscrits est achetée par Colbert par l’intermédiaire de Baluze.
Le manuscrit fut acquis par la bibliothèque royale avec l'ensemble de la bibliothèque de Colbert en 1732.

Présentation du contenu

ff. 1-43v : Théodose de Tripoli, Sphériques, éd. J.L. Heiberg, Theodosius Tripolites. Sphaerica in Abhandlungen der Gesellschaft der Wissenschaften zu Göttingen, Philol.-hist. Kl. N.F. 19.3. Berlin, Weidmann, 1927. Voir également l'édition de Cl. Czinczenheim, Edition, traduction et commentaire des Sphériques de Théodose, Thèse de doctorat sous la direction de J. Jouanna, Presses universitaires du septentrion, 2000.
Inc. Σφαῖρά ἐστι σχῆμα στερεὸν…, Expl. ἡ ΘΚ τῆς ΖΕ μείζων ἐστὶν ἢ ὁμοία.

ff. 43v– 48v : Autolycos de Pitane , La Sphère en mouvement, éd. G. Aujac, J.-P. Brunet et J.-P. Nadal, La Sphère en mouvement. Levers et couchers héliaques. Testimonia, CUF Paris 1979. Αυτολύκου περὶ κινουμένης σφαίρας Inc. Ὁμαλῶς λέγεται φέρεσθαι σημεῖα…, Expl. τῶν αβγʹ γδβʹ κύκλων / Τέλος τοῦ Αυτολύκου περὶ κινουμένης σφαίρας.

ff. 49r-63v : Euclide, Optica (recension Theonis), éd. J.L. Heiberg, Euclidis opera omnia, vol. 7, Leipzig Teubner, 1895. ἀπρότων Εὐκλείδου ὀπτικά. Inc. Ἀποδεικνὺς τὰ κατὰ τὴν ὄψιν... Expl. ὁμοίως γὰρ δείξομεν τὰ συμβαίνοντα καθάπερ καὶ ἐν τοῖς κύκλοις / τέλος ἤληφος τὰ πρότων ὀπτικῶν Εὐκλείδου.

ff. 64r-86v : Euclide, Phenaomena (recensio b), éd. H. Menge, Euclidis opera omnia, vol. 8, Leipzig Teubner, 1916. Εὐκλείδου φαινόμενα, inc. Ἐπειδὴ ὁρᾶται τὰ ἀπλανῆ ἄστρα…, Expl. ἡ τυχοῦσα τῆς τυχούσης + scholie : inc : καθολου δὲ ὑποκεῖσθαι...expl. τοῦ ἐκ γῆ ὁμοτατοῦς.

ff. 87r-87v : Théodose de Tipoli, Habitationes, éd. R. Fecht, Theodosii de habitationibus liber, de diebus et noctibus libri duo, in Abhandlungen der Gesellschaft der Wissenschaften zu Göttingen, Philol.-hist. Kl. N.F. 19.4. Berlin, Weidmann, 1927. Θεοδοσίου περὶ οἰκήσεων. Inc. Τοῖς ὑπὸ τὸν βόρειον πόλον οἰκοῦσιν... expl. ὀρθὸς ἵσταταί ποτε. Ἔστω γὰρ οἴκησις πρὸς τῷ Ε… (avec des scholies dans les marges extérieures et inférieures).

f.96r-128v : Théodose de Tipoli, Sur les Jours et les Nuits, éd. R. Fecht, Theodosii de habitationibus liber, de diebus et noctibus libri duo, in Abhandlungen der Gesellschaft der Wissenschaften zu Göttingen, Philol.-hist. Kl. N.F. 19.4. Berlin, Weidmann, 1927. Le début manque, et le premier folio conservé ne porte que des fragments :
f. 96r haut : fr. p. 58 lignes 31-34 (Fecht), très corrompu. F. 96r milieu : fr. anonyme (astronomie), inc. ἕστωσες γὰρ οἱ ἐφαπτόμενοι κύκλοι... πρὸσ γὰρ τοὺς αὐτοὺς πόλους εἰσι. F. 96r bas : inc. p. 60 l.11 (Fecht) τοῦ ἡλίου πορευομένου ἀπὸ τροπῶν θερινῶν… Expl. f. 96v διὰ δὲ τῶν τοῦ ΑΕΒ πόλων καὶ τῆς Ε… (= p. 60. L. 41 Fecht). La note en latin au bas du f. 96v Deest hic quaternio continens reliqua lib. Περὶ οἰκέσεως et initium lib. I. περὶ ἡμερῶν καὶ νυκτῶν est donc fautive, puisque le texte Sur les Jours et les Nuits commence au f. 96r.
f. 97r-128v : suite du texte, inc. p. 62 Fecht συναφῆς μέγιστος κύκλος…, Expl. οὐδέποτε ἄρα ἔσται <πάντα> κατὰ τὰ αὐτά.

ff. 128v-142r : Aristarque de Samos, Sur les grandeurs et les distances du Soleil et de la Lune, éd. T. Heath, Aristarchus of Samos, the ancient Copernicus, Oxford Clarendon Press, 1913 (repr. 1966). Αριστάρχου περὶ μεγεθῶν καὶ ἀποστημάτων Ἡλίου καὶ Σελήνης. inc. αʹ. Τὴν σελήνην παρὰ τοῦ ἡλίου… Expl. δὲ ἢ ὃν Μκα͵στ πρὸς ͵στωνθ / Αριστάρχου περὶ μεγεθῶν καὶ ἀποστημάτων Ἡλίου καὶ Σελήνης / τέλος.

ff. 142r-159r : Autolycus, Levers et couchers Héliaques, éd. G. Aujac, J.-P. Brunet et J.-P. Nadal, La Sphère en mouvement. Levers et couchers héliaques. Testimonia, CUF Paris 1979. Αυτολύκου περὶ ἐπιτολῶν καὶ δύσεων πρῶτον, Inc. Τῶν ἀπλανῶν ἄστρων…, Expl. καὶ ἔστι μείζων δύο ζῳδίων.

ff. 159r-161v : Hypsiclès, Anaphoricus, éd. V. de Falco et M. Krause, Hypsikles. Die Aufgangszeiten der Gestirne in Abhandlungen der Akademie der Wissenschaften in Göttingen, Philol.-hist. Kl. ser. 3, no. 62. Göttingen 1966. Inc. Ἐὰν ὦσιν ὁσοιδηποτοῦν… expl. ἐφ’ ὅσῳ χρόνῳ ἀναφέρονται.

162r-194r : Euclide, Data, éd. H. Menge, Euclidis opera omnia vol. 6, Teubner Leipzig 1896. Eὐκλείδου δεδομένα, expl. τουτέστι τὸ ὑπὸ ΑΒΖ, τουτέστι τὸ ὑπὸ ΑΒΓ (demonstrationes alterae, section 18).

194v-196v : fragments géométriques de Proclus, avec figures. Inc. ἐπὶ τῆς δοθείσης εὐθείας..., expl. ἐλλάτων δὲ ἡ ΑΒ βάσις ἑκατέρης. Le f. 96v devait être au début, puisqu’il porte le titre τοῦ Πρόκλου.

Bibliographie


Delisle L. V., Le cabinet des manuscrits de la bibliothèque impériale, 1878, [réimpr. Olms Verlag 1978].
Delisle L. V., "Les manuscrits de Colbert", Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 7e année, 1863, pp. 296-304.
Weddigen A., "Un lot de 24 manuscrits de la collection J.-A. de Thou", à paraître.


Notice d'H. Omont issue de l'Inventaire sommaire des manuscrits grecs de la Bibliothèque nationale (1888) :

Grec 2472. Theodosii sphaerocorum libri III., cum scholiis (1) ; - Autolyci liber de sphaera quae movetur (43v) ; - Euclidis optica, cum scholiss (49) ; - eiusdem phaenomena, cum scholiis, fine mutila (64) ; - Theodosii de noctibuset diebus libri II, initio mutili (97) ; - Aristarchi liber de magnitudinibus et distantiis solis et luane (128v) ; - Autolyci de ortu et occasu siderum inerrantium libri II. (142) – Hypsiclis anaphoricus (159) ; - Euclidis data, cum scholiis, fine mutila (162) ; - Procli fragmentum (196v).

XIVè siècle. Papier. 197 feuillets (Mazarin.-reg. 3895) Petit format.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Anne Weddigen, Mars 2016.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 30001. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 28946.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Accéder au manuscrit numérisé
vignette simple