Département des Manuscrits > Grec > Coislin > Coislin 1-310 > Coislin 156-208.1

Coislin 173

Cote : Coislin 173  Réserver
Ancienne cote : 199
recueil de textes scientifiques (Synésios, Ptolémée, Porphyre, Nicomaque de Gérasa, pseudo-Domninus de Larissa*, Ocellus Lucanus, Bacchius l'ancien, Annonymes de Bellermann, Mésomède de Crète, Manuel Bryenne, Théon d'Alexandrie)
première moitié du XIVè siècle
Ce document est rédigé en grec.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Constantinople ?
220 x 295 mm.
I-II + (1-31) + (32-147) + (148-222) + (223-262) + (263-312) + I-II

ECRITURE
Il s’agit d’un recueil composé de divers textes attribuables à plusieurs mains :
ff. 1-31 : main élégante et calligraphique, qui soigne une mise en page très particulière : l’espace interlinéaire est élargi, et les marges sont conséquentes, pour inscrire un véritable commentaire en scholie (max. 15 lignes par page, pour une surface écrite de 160x205 mm (Scholies comprises) ; marge supérieure : 43 mm ; marge extérieure : 41 mm ; marge inférieure : 47 mm ; marge intérieure : 19 mm). Cette main se retrouve dans le Paris. Coisl. 172 (ff. 41r-268r) et dans le Paris. gr. 2450.
ff. 32-147 : Deux textes de Ptolémée, de la même main. Celle-ci penche davantage vers la droite, et paraît plus fluide. La mise en page est plus classique (22 lignes par page, pour une surface écrite de 127x175 mm ; marge supérieure : 45 mm ; marge extérieure : 70 mm ; marge inférieure : 75 mm ; marge intérieure : 25 mm).
ff. 148-175 : début du commentaire de Porphyre. Plusieurs copistes se relaient (30-35 lignes par page, pour une surface écrite moyenne de 150x210 mm ; marge supérieure : 35 mm ; marge extérieure : 55 mm ; marge inférieure : 50 mm ; marge intérieure : 15 mm).
ff. 176-222 : 3 copistes se sont partagé le travail sur cette partie qui rassemble divers textes. Le copiste principal, dont on connaît le prénom seulement, Jean (Mondrain 2008, pp. 183-188), a un trait de plume assez épais, comme si celle-ci n’était pas biseautée ; son écriture est assez peu ligaturée, et a un aspect plus raide. Il prend la suite du copiste précédent pour copier la fin du commentaire de Porphyre, relayé par deux autres mains aux ff. 196-197 (41 lignes par page, pour une surface écrite de 165x210 mm ; marge supérieure : 25 mm ; marge extérieure : 40 mm ; marge inférieure : 60 mm ; marge intérieure : 15 mm) et 198-205 (32 lignes par page, pour une surface écrite de 150x210 mm ; marge supérieure : 40 mm ; marge extérieure : 53 mm ; marge inférieure : 45 mm ; marge intérieure : 17 mm). Le copiste Jean reprend dès lors la main pour les divers textes qui composent le reste de cette partie (32 lignes par page, pour une surface écrite de 156x215 mm ; marge supérieure : 35 mm ; marge extérieure : 42 mm ; marge inférieure : 45 mm ; marge intérieure : 22 mm).
ff. 223-262 : plusieurs mains, dans l’ensemble plus petites, assez ligaturées et abrégées, qui copient le texte de Manuel Bryenne (en moyenne 37 lignes par page, pour une surface écrite de 162x233 mm ; marge supérieure : 22 mm ; marge extérieure : 43 mm ; marge inférieure : 40 mm ; marge intérieure : 18 mm).
ff. 263-312 : cette dernière main copie entièrement le commentaire de Théon d’Alexandrie. C’est une écriture agitée qui fait ressortir les traits obliques penchés à gauche (32 lignes par page, pour une surface écrite de 140x210 mm ; marge supérieure : 25 mm ; marge extérieure : 55 mm ; marge inférieure : 60 mm ; marge intérieure : 25 mm).

DECORATION
Pas de décoration particulière. Les titres des traités sont rubriqués, quelques initiales rubriquées sont ornées d’une arabesque. Beaucoup de scholies interlinéaires et marginales écrites à l'encre rouge.
Les figures et diagrammes sont tracés à l’encre noire, et utilisent généralement les deux encres, noire et rouge, dans leurs légendes. Certains diagrammes sont incomplets.

MATIERE
Papier assez épais et rugueux. On trouve au moins une dizaine de filigranes, tous attestés dans le premier XIVè siècle. Pour le détail exhaustif, voir R. Burri p. 333-334.

FOLIOTATION
Foliotation moderne à l’encre noire, dans le coin supérieur droit du texte.

CAHIERS
Le volume se compose principalement de quaternions, dont certains sont mutilés. Les ff. 144-147 sont suivis d’un talon, et forment un binion, qui a été déplacé lors de la reliure. Le talon visible après le f. 147 est sans doute une trace de ce réarrangement. Les ff. 172-175 forment la moitié d’un quaternion, dont la seconde a été découpée (les 4 talons sont visibles). Le f. 222 est ajouté au quaternion que forment les ff. 214-221. Les trois derniers folios enfin sont ajoutés, sans doute récupérés, le f. 312 ayant été collé sur un talon.

SIGNATURES
Le système de signature n’est pas unifié, et a déterminé les groupements proposés plus haut. Elles forment des ensembles, et chaque nouveau comptage nous permet de définir des unités codicologiques. Pour la première unité, qui contient le traité de Synésios, aucune signature n’est visible. Les deux traités de Ptolémée sont signés à chaque cahier, en début et en fin de cahier. A partir du f. 148 (c’est-à-dire, du commentaire de Porphyre), les signatures ne sont plus visibles, mais le f. 176, où un autre copiste prend le relais, porte la double signature ε et α. Si ce cahier est effectivement le « premier » de cette main, il est le « cinquième » pour le commentaire de Porphyre. A partir du cahier suivant (f.184), les signatures continuent l’ordre logique du commentaire. Avec le traité de Nicomaque au f. 206 commence une nouvelle série de signatures pour deux cahiers : c’est une unité composite du point de vue du contenu. Le traité de Manuel Bryenne forme un ensemble cohérent dont les signatures vont de α à ε (ff. 223-262), de même que le commentaire de Théon est signé de α à ζ.
Les numérotations modernes des cahiers, correctes et inscrites au crayon dans le coin inférieur gauche, sont antérieures à la dernière reliure, comme le prouve l’inversion des cahiers notés 17 et 18.

REGLURE
ff. 1-31 : pas de réglure visible, mais mise en page spécifique, qui prévoit un large interligne pour le texte, au centre, et un apparat de scholies très encadrées.
ff. 32-147 : réglure à pointe sèche, type Leroy-Sautel 20D1.
ff. 148-312 : réglure à peine visible à la pointe sèche, type Leroy-Sautel 00D1.

RELIURE
Veau raciné sur ais de carton, décors doré à roulette, cadre à entrelacs géométrique alternant des trèfles et des pics. Dos de cuir rouge aux armes de Louis XVIII.
Sur la tranche supérieure Πτ(ο)λ(έ)μα(ι)ο(ς).

ESTAMPILLES
ff. 1r et 311r : Cachet révolutionnaire, utilisé entre 1792 et la fin du consulat. Modèle Josserand-Bruno n. 17 .
Au recto de la première garde, en haut à gauche, le tampon 'ATELIER RELIURE 1992'.

Conditions d'accès

En raison de son état de conservation, la consultation de ce document est soumise à autorisation, sur demande motivée.

Historique de la conservation

Le manuscrit porte au f. 1, un ex libris de la Grande Lavra, sur le mont Athos : βιβλίον (βιλοῖον scriptum) τῆς σεβασμίας μεγάλης Λάβρας τοῦ ὁσίου καὶ θεοφόρου πατρὸς ἡμῶν Ἀθαναςίου τοῦ ἐν τῷ Ἄθῳ. Comme le souligne A. Tihon, on ne peut pas déterminer si cette note de possession concerne l’ensemble du manuscrit, tel qu’il se présente, ou seulement une partie. On sait par ailleurs que la manuscrit a au moins en bonne partie appartenu à Nicéphore Grégoras, dont on retrouve la main dans diverses scholies marginales au moins jusqu’au f. 143v. Ce manuscrit a servi de modèle au Paris. Coisl. 172.
On ignore quand ce manuscrit est arrivé sur le mont Athos. Il semble qu’il s’y soit déjà trouvé en 1444, où il fut consulté par Cyriaque d’Ancône lors de son voyage en Propontide et en Egée du nord (Bodnar-Mitchell pp. 54 et 68, n. 128, cité par Burri p. 347).
Ce manuscrit a été identifié par Devreesse comme faisant partie d’un lot de volumes achetés à Chypre en 1646 par le père Athanase pour le compte du Chancelier Séguier. C’est sans doute sa main que l’on retrouve sur une note collée au recto de la deuxième garde supérieure. A la mort du chancelier en 1672, la bibliothèque est prisée et inventorié, ce que rappelle la côte CLXXXXIX inscrite deux fois sous la note d’Athanase, accompagné de la mention « prisé ».
C’est l’arrière-petit-fils du chancelier Séguier, le cardinal de Metz Henri-Charles de Coislin, qui hérite de la bibliothèque. Notre volume y reste jusqu’à la cession complète de cette bibliothèque à l’abbaye de Saint-Germain des Prés en 1731. Saisie lors de la révolution, elle est incorporée à la bibliothèque nationale, où notre volume reçoit l’estampille révolutionnaire.

Présentation du contenu

ff.1r-29v : Synésius de Cyrène, Traité des songes, éd. J. Lamoureux et N. Aujoulat, Synésios de Cyrène, Opuscule I, Paris 2004.
ff. 1-2 : Le traité est précédé d’un commentaire, sans doute de Nicéphore Grégoras, Inc. Προοιμιον εἰς τὴν ἐξήγησιν τοῦ περὶ ἐνυπνίων λόγου, expl. τῶν δ’ἡμεῖς αἴτιοι. ff. 3-29 : Συνεσίου περὶ ἐνυπτίου, εἰ δέ εἰσιν ὕπνιοι προφῆται... expl. κατὰ θεόν τι πιστεύηται.

ff. 31v-111v : Claude Ptolémée, Harmoniques, éd. I. Düring, Die Harmonielehre des Klaudios Ptolemaios, Göteborgs Högskolas Arsskrift 36, Göteborg, 1930.ff.
ff. 30v-31r : Avertissement à propos du livre III des Harmoniques de Ptolémée, disant qu’il a été complété (par Grégoras ? nom gratté).
31r-59v : Pinax du Livre 1, puis Livre I, Κλαυδίου Πτολεμαίου ἁρμονικῶν τῶν εἰς τρία τὸ πρῶτον, expl. ὅτι τοὺς ἡγουμένους δύο λόγους ἔχει τονιαίους. ff. 60r-85r (86v-87r : vacat) : pinax du Livre II, puis Livre II, Κλαυδίου Πτολεμαίου ἁρμονικῶν δεύτερον, expl. f. 86r τῆς ἐξαρχῆς ἐπὶ τὰς ἰσοτονίας ἀποκαταστάσεως + diagramme. ff. 87v-111v : Pinax du Livre III, puis Livre III, Κλαυδίου Πτολεμαίου ἁρμονικῶν τῶν εἰς τρία τὸ τρίτον, expl. f. 80v τοὺς δ’ Ἄρεος πρὸς ἥλιον καὶ Δία, πάντας ἐπισφαλεῖς + 3 pages de figures et tableaux.

ff.112r-143v : Claude Ptolémée, Géographie, éd. A. Stückelberger, Ptolemaios : Handbuch der Geographie, Bâle 2006-2009.
ff.112r-137v : Livre I, titre Κλαυδίου Πτολεμαίου ξεωγραφικῆς ὑφηγήσεως, inc. τίνι δι;φόρει γεωγραφία χωρογραφίας expl. πρὸς αὐτὸν ὃν τὰ κ πρὸς θ(+ scholie). ff.138r-139v : Livre II, prologue, τὰ μὲν οὖν καθόλου expl. κατὰ μέρος ἐκθέσεως ἐντεῦθεν (+ pinax du livre II + liste de villes avec leur latitude). ff.140r-145r : Livre VII, 5-7, ὑπογραφὴ κεφαλαιώδης τοῦ τῆς οἰκουμένης πίνακος, expl. ἀκολούθως ταῖς τῶν παλαιοτέρων ἱστορίαις. ff.145r-147 : Pinax du livre VIII puis Livre VIII 1, ὅσα μὲν ἐχρῆν εἰς τὴν γεωγραφικήν, expl. ἀρκτέον τῆς λοιπῆς προθέσεως ἐντεῦθεν (f.147v vacat).

ff.148r-205 : Porphyre, Commentaire aux Harmoniques de Ptolémée, éd. I. Düring, Porphyrios, Kommentar zur Harmonielehre des Ptolemaios, Göteborg, Elanders, 1932.
ff. 148r-197v : Comm. au livre I, Πορφυρίου εἰς τὰ ἁρμονικὰ πτολεμαίου ὑπόμνημα, expl. ἅτε δὴ ἔγγιστα ὢν τῆς ἰσότητος. ff. 198r-205v : Comm. au livre II, Κλαυδίου Πτολεμαίου ἁρμονικῆς δεύτερον, expl. ἐτερότητα τοῦ ἤθους ποιεῖν (+ diagramme).

ff. 206r-211v : Nicomaque de Gérasa, Harmonicum enchiridion, éd. K. Jan, Musici scriptores Graeci, Leipzig, Teubner, 1895 (repr. Hildesheim, Olms, 1962), pp. 236-265. Pinax du livre I, puis livre I, Νικομάχου γερασσηνοῦ πυθαγιρικοῦ ἁρμονικῆς ἐγχειρίδιον ὑπαγορευθὲν ἐξ ὑπογύου κατὰ τὸ παλαιόν βιβλίον, expl. μετὰ τῆς πρώτης ἀφορμῆς.

ff. 211v-212v : Ps-Domninus de Larissa, How to remove a ratio from a ratio, éd. P. Riedlberger, Domninus of Larissa : Enchiridion and Spurious Works, Mathematica graeca antiqua 2, Pisa ; Roma, 2013. Titre (fautif) Δομνίου φιλοσόφου Λαρισσαίου ἐγχειρίδιον εἰσαγωγικιὸν ἀριθμητικῆς.Titre correct Πῶς ἐστὶν λόγον ἐκ λόγου ἀφελεῖν, expl. τὴν τοῦ συνθέτου πηλικότητα.

ff.212v-216v : Ocellus Lucanus, De universi natura, éd. R. Harder, "Ocellus Lucanus" in Neue philologische Untersuchungen vol. 1. Berlin, 1926, pp. 11-25 : τάδε συνέγραψεν ὥκελλος, expl. ἀποτελοῦντα τὰ γεννώμενα.

ff.217r-220v : Bacchius, Introductio artis musicae, éd. L. Zanoncelli, La Manualistica Musicale Greca, Milano, Guerini Studio, 1990, pp. 252-284. Inc. εἱσαγογὴ Βακχείου τοῦ γέροντος, expl. οἷον <ν>ῶτον πίτυος στέφανον.

ff. 220v-222r : Anonyme (dit de Bellermann), éd D. Najock, Drei anonyme griechische Traktate über die Musik (Eine kommentierte Neuausgabe des Bellermannschen Anonymus), Göttinger Musikwissenschaftliche Arbeiten, vol. 2, 1972 : Inc. τῇ μουσικῇ τεχνῇ πάσαν τὴν δογματοπιίαν... expl. χρῶνται δὲ τῇ αἰθήσει κριτερίῳ ἄλλῳ οὕτως.

f. 222v : Mésomède de Crète, Hymnes, éd. E. Pöhlmann et M. West, Documents of Ancient Greek Music, Oxford University Press, 2001. Hymnes à Calliope, au Soleil et à Némésis, avec une notation musicale partielle.

ff. 223r-262v : Manuel Bryenne, Harmonica, Livres I-II, éd. G.H. Jonker, The Harmonics of Manuel Bryennius, Groningen, Wolters-Noordhoff, 1970.
ff. 223r-231v : Livre I, Μανουὴλ Βρυεννίου ἁρμονική βίβλιον πρῶτον, expl. καὶ τὰ τούτοις ὅμοια / τέλος τοῦ πρώτου βιβλίου. ff. 231r-252r : Livre II, βίβλιον δεύτερον, expl. συστήματος ὑποδείγματι δείκνυται (pas de titre de fin). ff. 252r-262vv : Livre III, βίβλιον τρίτον, expl. ὡς οἷοντε ἄρα γε ἦν ἡμῖν ἐξεθέμεθα (pas de titre de fin).

ff. 263r-311r : Théon d’Alexandrie, Grand commentaire aux tables faciles de Ptolémée, éd. J. Mogenet et A. Tihon, Le grand commentaire de Théon d'Alexandrie aux tables faciles de Ptolémée, Città del Vaticano, Biblioteca Apostolica Vaticana, 1985-1991 : Inc. Θέωνος Ἀλεξανδρέως προοίμιον / τὴν λογικὴν ἔφοδον... expl. πρὸς τῇ κατὰ ἀπόγειον (…). f. 312v : figure de construction géométrique.

Bibliographie


2017
Renate BURRI, "Ayer MS 743 : New light on a greek manuscript of Ptolemy's geography in Chicago", tiré à part de Manuscripta, n°60,2 (2016), pp.165-187.
MSS [PER MANU (2016-60,2) ; P-121 (2016-60,2)


Bodnar E. W. et Mitchell Ch., Cyriacus of Ancona's Journeys in the Propontis and the Northern Aegean, 1444-1445, Philadelphia 1976
Burri R., Die ‘Geographie’ des Ptolemaios im Spiegel der griechischen Handschriften, De Gruyter, 2013
Mondrain B., De Gregorio G., « La lecture et la copie de textes scientifiques à Byzance pendant l'époque Paléologue », La produzione scritta tecnica e scientifica nel medioevo: libro e documento tra scuole e professioni, Studi e ricerche 5, Spoleto, Fondazione Centro italiano di studi sull’Alto Medioevo, 2012, p. 607-632.
Mondrain B., "Les écritures dans les manuscrits byzantins du XIVè siècle", Rivista di tudi Bizantini e Neoellenici, Rome, 2008.
Mondrain B., Jacquart D., « Traces et mémoires de la lecture des textes : les 'marginalia' dans les manuscrits scientifiques byzantins », Scientia in margine. Etudes sur les 'marginalia' dans les manuscrits scientifiques du Moyen Âge à la Renaissance, Hautes études médiévales et modernes 88, Genève, Droz, 2005, p. 1-25.
B. Mondrain, « Maxime Planude, Nicéphore Grégoras et Ptolémée », Palaeoslavica10, 2002, p. 312-322.

Notice de R. Devreesse issue du Catalogue des Manuscrits grecs. II : Le Fonds Coislin, Paris : Imprimerie nationale, 1945 :
Coislin 173 (anc. 198 bis). XVe siècle, papier, mm. 298 x 220, ff. 312, 22 lignes. Diverses parties d'ouvrages scientifiques.I. (ff. 3-29v) SYNESIUS, de insomniis (M. 66, 1281-1320) avec le commentaire de <NICEPHORE GREGORAS> (ff. 1 ss. = M. 149, 521-642 ; cf. R. Guilland, Essai sur Nicéphore Grégoras, Paris, 1926, p. 208-216).II. PTOLEMEE. 1Harmonica : (ff. 31v-59v) livre 1 ; — (ff. 60-86) livre 2 ; — (ff. 87v-111v) livre 3. L'ouvrage est accompagné de quelques scholies marginales et interlinéaires (éd. Düring ; cf. Coislin 172) ; ff. 30v-31, scholion Ταὐτόν τι συνέϐη (Düring, p. LXXXII) ; f. 31v scholion Οἱ παλαιοὶ (Düring, p. XCIX) et citation de Diodore (Düring, p. XCIX-C) ; f. 32, note touchant l'édition des Harm. par Nicéphore Grégoras (Düring, p. LXXX-LXXXI). 2Geographia, comme dans le Vat. gr. 163, ff. 168 ss. : (ff. 112-137v) livre 1 ; — (ff. 138-139v) livre 2, ch. 1 ; — (ff. 140-145) ὑπογραφὴ κεφαλαιώδης (= livre 7, 5) ; — (ff. 145-147) livre 8, 1-2 ἀρκτέον τῆς λοιπῆς προθέσεως ἐντεῦθεν.III. PORPHYRE, in Ptolomaei harmonica (éd. Wallis, Opp. Mathemat., III, Oxford, 1699, p. 189-355) : (ff. 148-197v) livre 1 ; — (ff. 198-205v) livre 2.IV. 1(ff. 206-211v) NICOMAQUE DE GERASA, harmonices enchiridion (éd. C. Janus, Musici scriptores graeci, Leipzig, 1895, p. 236-265). 2(ff. 211v-212v) DOMNIUS DE LARISSA, introduction à l'arithmétique (Δ. φιλοσόφου Λαρισσαίου ἐγχειρίδιον εἰσαγωγικὸν ἀριθμητικῆς ms. ; inc. Ὅταν ἐπιταττώμεθα λόγον ἀφελεῖν ἐκ λόγου, des. ποιεῖ τὴν τοῦ συνθέτου πηλικότητα ; cf. Marcianus 318). 3(ff. 212v-216v) OCELLUS LUCANUS, de universi natura (éd. R. Harder, dans les Neue philologische Untersuchungen de W. Jaeger, I, 1926, p. 11-25). 4(ff. 217-220v) BACCHIUS GERON, isagogè musicale (éd. C. Janus, Musici Scriptt., p. 292-316). 5(ff. 220v-222) <BACCHIUS ou DENYS, isagogè musicale> (éd. Bellermann, Anonymi scriptio de musica, Berlin, 1841, p. 101-108) ; suivent (f. 222v) les hymnes à Calliopée, au soleil et à Némésis (Janus, p. 460-473).V. MANUEL BRYENNIOS, <introductio> harmonica (éd. Wallis, p. 359-508) : (ff. 223-231v) livre 1 ; — (ff. 231v-252) livre 2 ; — (ff. 252-262v) livre 3.VI. THEON D'ALEXANDRIE, <in promptos Ptolomaei canones> d'après un exemplaire défectueux (note f. 263 : δεῖται πολλῆς καὶ παντοίας διορθώσεως) : (f. 263) proœmium (inc. Τὴν λογικὴν ἔφοδον τῆς τῶν προχείρων κανόνων, des. πραγματείαν τινὰ τοιαύτην εἰς ἡμᾶς διεληλυθέναι) ; — (ff. 263-279v) tome 1 (inc. Πρὸ τῆς πραγματίας τῆς τῶν ἀστέρων κινήσεως) ; — (ff. 279v-290v) tome 2 ; — (ff. 290v-304v) tome 3 ; — (ff. 304v-311) tome 4 ; des. mut. πρὸς τῇ κατὰ τὸ ἀπόγειον. Un passage du tome 1 a été édité par Mommsen (Chron. min., III, p. 372-373 = f. 268r.v).Plusieurs parties distinguées par une numérotation propre : a ff. 1-31 ; b ff. 32-111 et c ff. 112-147, qui semblent de la même main ; d ff. 148-175 dus à plusieurs copistes ; e ff. 176-197 et g ff. 206-222 dus à la même main ; f ff. 198-205 ; h ff. 223-262 ; i ff. 263-312.Bandeaux, titres, initiales, scholies marginales et gloses interlinéaires le plus souvent à l'encre rouge. F. 312v ébauche d'un diagramme. — Le manuscrit appartenait jadis à la Grande Lavra (f. 1). Sur la tranche supérieure Πτ(ο)λ(έ)μα(ι)ο(ς).Reliure veau raciné ; dos cuir rouge au chiffre de Louis XVIII.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Anne Lapasset. février 2015.

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 10332. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 16509.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Voir le document numérisé
vignette simple

Dépouillement bibliographique

Ce dépouillement bibliographique est réalisé de façon systématique à partir des publications acquises par le département des Manuscrits. Il est issu de chargements périodiques (dernier chargement : février 2021).

2017

Vasiliki TSAMAKDA, A companion to Byzantine illustrated manuscripts, Leiden : Brill, 2017, cité p. 68. — 8-IMPR-12964.

2019

Agostino PARAVICINI BAGLIANI (dir.), Les miscellanées scientifiques au Moyen Âge, Firenze : Edizioni del Galluzzo, 2019 (Micrologus XXVII, 2019), cité p. XV, 236-45. — P-213.