Département des Manuscrits > Italien > Italien 751-1000

italien 917

Cote : italien 917  Réserver
Ancienne cote : Regius 7728
Ancienne cote : Dupuy II 1116
Ancienne cote : Rigault II 1325
Secreto dei secreti ; Liber de Pomo ; Livre des Proverbes .
Fin du XIII e siècle (1275).
Manuscrit rédigé en italien .
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Ce manuscrit a été copié en Italie .
Ecriture textualis. Texte copié sur deux colonnes.
F. 1 : initiale historiée (bleu, rouge, rose), avec décor végétal, représentant le traducteur "Filippo" (Philippe de Tripoli) tenant le livre.
F. 2v : initiale historiée (bleu, rouge, rose) représentant un laïc lisant.
F. 3v : initiale historiée (bleu, rouge, rose) représentant Aristote et un roi tenant un livre, décor végétal avec une cigogne.
F. 37 : initiale historiée (bleu, rouge, rose, or) représentant quatre personnages encapuchonnés discutant autour d'un livre, décor végétal.
F. 26v : peinture (vert, rouge, or, bleu) représentant un roi (Alexandre) en majesté écoutant un philosophe (Aristote) qui tient un livre, entourés par huit cercles contenant des préceptes moraux avec décor végétal, accompagné de la légende : "del cerchio et del exemplo de iusticia".
F. 13, f. 41v : initiales peintes (or, bleu, rose, rouge) avec décor végétal, à feuillages.
Initiales filigranées à l'encre rouge et à l'encre bleue. Rubriques à l'encre rouge ; pieds de mouche en alternance rouges et bleus ; lettres rehaussées de rouge.
F. 4 : notes marginales. F. 24, f. 40 : notes d'une écriture cursive.
Ce manuscrit est composé de 7 cahiers de 8 feuillets chacun : f. 1-8 ; f. 9-16 ; f. 17-24 ; f. 25-32 ; f. 33-40 ; f. 41-48 ; f. 49-56. Réclame à l'encre noire, encadrée, au centre inférieur du verso du dernier feuillet de chaque cahier.
F. I : feuillet d'ancien parchemin accolé à la dernière garde de papier supérieure, au verso se trouve un fragment d'acte notarié, en latin et en partie gratté.
Onglets de deux feuillets de papier encadrant le cinquième (f. 33-40) et le sixième cahier (f. 41-48).
F. 48 : trace d'une restauration ancienne du parchemin, avec rajout de décoration, figure à l'encre rouge, (f. 48v) et réécriture du texte sur la partie restaurée, sans doute peu de temps après la copie.
Parchemin.56 feuillets précédés de trois gardes papier et d'une garde parchemin (réemploi d'un parchemin compris dans l'ancienne reliure?) et suivis de trois gardes papier.235 × 165 mm.
Réglure à la mine de plomb.
Reliure de maroquin rouge aux armes et chiffre royaux de la fin du XVII e ou du début du XVIII e siècle. Titre doré au dos : « SECRE DI ARIST ».
Estampille de la Bibliothèque du roi (avant 1735) sur le modèle Josserand-Bruno, type 7.

Documents de substitution

Il existe une version numérisée de ce document.

Numérisation effectuée à partir d'un document original.

Voir le document numérisé
vignette simple

Historique de la conservation

Ce manuscrit a appartenu à Pietro de Guevara (f. 56v : mention du XV e siècle, « gran senescarco »), grand sénéchal du royaume de Naples. A sa mort, il a fait partie de la bilbiothèque des rois Aragonais de Naples (f. Iv : mention du XV e siècle : « Ytalian »). Il est saisi par Charles VIII en 1495 et apporté au château d'Amboise, puis transféré à la Librairie royale de Blois . Ce manuscrit est mentionné dans l'inventaire du transfert de Blois à Fontainebleau en 1544 : "Ung autre livre en parchemyn à la main intitullé secreta secretorum Aristotellis, couvert de cuir noir" (Omont n° 1688) et dans le catalogue de la Bibliothèque du roi à Paris à la fin du XVI e siècle : "Les secrets des secretz d’Aristote, remply de plusieurs belles questions, recepte et remedes" (Omont n° 2705).

Présentation du contenu

Garde de parchemin supérieure verso : titre du XVI e siècle, « Italien Le secret des secretz d’Aristote remply de plusieurs belles questions, recette et remede ».
F. 1 : titre du XV e siècle, « secreta secretorum aristotelis ».
F 1 : "Cominciasi lo preloglo de Filippo lequale translato questo libro de arabico in latino". La traduction de l'arabe en latin réalisée par Philippe de Tripoli est datée du second quart du XIII e siècle (après 1227).
F. 2r-2va : table des matières.
F. 2v : "Del pro[lo]go d'uno doctore in laude Aristogle. Dio omnipotente, guardi lo re nostro..."
F. 3rb-3va : prologue de Giovanni le traducteur du texte du latin en italien : "Del prolago de Giovanni, lo quale translato questo libro. Giovanni, lo quale translato questo libro, filio de Patricio..." .
F. 56v : titre du XV e siècle « Secretorum aristotelis in vulgare ».

F. 3v-37 : Secreto dei secreti : "Cominciasi el libro secreto dei secreti de regimine regum loquale lo principe dei filosofi sommo Aristotile compose a petitione del grande imperadore Alexandro desciepolo suo. O filio gloriosissimo ...-... Finisce el libro d'Aristotile de regimento dei Re."
Le Secret des Secrets se présente comme une longue lettre écrite par Aristote à l'empereur Alexandre après sa victoire sur Darius dans laquelle le philosophe donne les conseils nécessaire pour bien diriger un empire. Apocryphe, ce texte fut considéré comme authentique jusqu'à la Renaissance. Traduit du grec en arabe au VIII e siècle, ce texte est le résultat de nombreuses révisions juqu'au XI e siècle qui en font un traité encyclopédique. Jean de Séville fait une traduction latine au XII e siècle de la version abrégée.

F. 37-41v : Liber de Pomo : "Cominciasi el libro d'Aristotile de Pomo. Pare in quel tempo uno savio ...-... perfecto como tu se. Finisce el libro de Aristotle de Pomo".
Cette oeuvre, présentée comme écrite par Aristote, est un apocryphe, traduit de l’arabe en hébreu puis de l’hébreu en latin, en Sicile, vers 1255 (la traduction latine est traditionnellement attribuée au roi Manfred), puis en italien et en catalan. C'est un bref dialogue mettant en scène Aristote mourant.

F. 41v-56v : Livre des Proverbes : "Parole de Salomone, filuolo di David, re de Isdrahel, amprendare sapiençia e disciplina a intendar parole di prudencia e recevare amaestramento de doctrina, justicia, giudicio ...-... a la boca sua avarebbe emposta mano. Echi fortemente preme le poppe ad attare el lacte spreme bytiro, e chi fortemente mogue tra sange, e chi promove l'ire produce discordie".

Fichier Avril

Consulter la fiche numérisée (manuscrits d'origine italienne, VIIIe-XVe siècles : Italien 917)

Le fichier Avril a été constitué entre 1968 et les années 1990 par François Avril, conservateur au département des Manuscrits, à partir d’un examen systématique des manuscrits des fonds latin, français (et partiellement N.A.F.) et italiens, dans la perspective de l’élaboration d’un catalogue scientifique des manuscrits enluminés de la BnF. Cette documentation de travail est tenue à jour et complétée jusqu'en 2003.

Bibliographie

Marsand (Antonio), I Manoscritti italiani della Regia Biblioteca parigina descritti ed illustrati , Paris 1835-1838, n° 73, p. 75.
Mazzatinti (Giuseppe), Inventario dei manoscritti italiani delle biblioteche di Francia , t. I, Manoscritti italiani della Biblioteca nazionale di Parigi , Rome, 1886, p. 166.
De Marinis (Tammaro), La biblioteca napoletana dei re d'Aragona, , suppl. I, Vérone, 1959, p. 192.
Avril (François), Gousset (Marie-Thérèse), Manuscrits enluminés d'origine italienne , t. II, Paris, 1984, n° 153 bis, p. 126-127 et pl. LXXXII.
Rousseau (Marie) (éd.), The apple or Aristotle's death : De pomo sive de morte Aristotilis , Marquette University Press, 1968.
Zinelli (Fabio), "Ancora un monumento dell’antico Aretino e sulla tradizione italiana del Secretum secretorum", Becherucci (Isabella), Giusti (Simone), Tovelli (Natascia), (éd.), Per Domenico De Robertis, Studi offerti dagli allievi fiorentini , Florence : Le lettere, 2000, p. 509-561 (notamment p. 554).
Williams (Steven J.), The secret of secrets. The scholarly career of a pseudo-Aristotelian texte in the latin Middle Ages , Ann Arbor, 2003.
Ryan (William Francis), Schmitt (Charles B.), Pseudo-Aristotle, the secret of secrets. Sources and influences , Londres , 1982.
Grinaschi (Mario), "La diffusion du Secretum secretorum dans l'Europe occidentale", Archives d'histoire doctrinale et littéraire du Moyen Age , 47, 1980, p. 7-70
Williams (Steven J.), « The vernacular tradition of the pseudo-Aristotelian Secret of Secrets in the Middle Ages: translations, manuscripts, readers », Bray (Nadia) et Sturlese (Loris) (éd.), Filosofia in volgare nel Medioevo , Louvain-la-Neuve, 2003, p. 451-482.
Nardi (Bruno), Mazzantini (Paolo), Il canto di Manfredi e il Liber de pomo sive de morte Aristotilis , Rome, 1964.
Riera i Sans (Jaume) (éd.), La mort d’Aristòtil. Versió quatre-centista del « Liber de pomo » , Barcelone, 1981.
Heusch (Carlos), « La version catalane du Liber de pomo seu de morte Aristotelis », Atalaya , 3, 1992, p. 139-153.

1984
François AVRIL et Marie-Thérès GOUSSET, Manuscrits enluminés d'origine italienne. II. XIIIe siècle , Paris : Bibliothèque nationale, 1984, N°153 bis, p. 126-127

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 11885. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 50601.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Blaise Dufal en avril 2012.