Latin 9436

Cote : Latin 9436
Ancienne cote : Supplément latin 666
Missel de Saint-Denis.
XI e siècle (milieu).
Saint-Vaast d'Arras.

Décoration composée de peintures en pleine page (15v: Christ en majesté, 16r: Crucifixion, 71v: martyre de saint Etienne, 106v: communion de saint Denis), en demi-page (129r: Vierge et deux anges), d'encadrements ornés pour les pages d'incipit (13v, 14r, 15r), de lettres historiée (127v: Christ en majesté) et ornées (13v, 14r, 15r, 16r, 18v, 20r, 24r, 30r, 40v, 43v, 45r, 47v, 50v, 55r, 55v, 56v, 59v, 61v, 71v, 89r, 90r, 103v, 106r, 107r, 108v, 110v, 112r, 114v, 118v, 121r, 133r), ainsi que de bouts de ligne ornés (17r, 17v).
Fonds pourprés, emploi abondant de l'or.
Le style du décor ornemental des initiales et des encadrements est proche de celui des manuscrits exécutés à Saint-Vaast d'Arras au milieu du XI e siècle: les entrelacs, les motifs tressés, les rinceaux et les feuillages charnus aux formes variées résultent d’un syncrétisme entre la tradition carolingienne franco-saxonne et le style insulaire de la fin du X e siècle.
Les peintures en pleine page se démarquent en revanche des productions arrageoises de l’époque par leur style hautement pictural, leurs coloris somptueux et leur iconographie élaborée. Les rehauts de blanc sur les visages, les chevelures noires, le flottement des figures au sein d’un espace indéfini, les lignes atmosphériques ondulantes et le hiératisme de la figure du Christ (f. 15v) renvoient à des modèles ottoniens (en particulier des manuscrits d’Echternach), peut-être introduits à Saint-Vaast avec la venue du réformateur lotharingien Richard de Saint-Vanne en 1008.

Parchemin.
165 ff.
310 × 220 mm.

Reliure maroquin rouge sur ais de bois, formée d'éléments hétérogènes : au plat sup., plaque d'orfèvrerie représentant une Crucifixion sur fond de feuille d’or gravé, repoussé, filigrané et orné de pierres précieuses et de perles remontant du XI e s. (partie centrale et reliefs d’or) et du XIII e s. (bordure extérieure). Deux figurines d’ivoire de morse représentant la Vierge et saint Jean encadrent une croix d’or, dont le Christ d’ivoire a disparu. Le graphisme et l’élégance des proportions permettent de situer l’exécution de ces figurines vers 870-875 et de les attribuer à un artiste de l’école palatine influencé par le style de Liuthard. Le plat inférieur est occupé par une plaque de cuivre doré, gravé et ciselé, insérée dans un cadre d’argent estampé et contenant la figure de saint Jean l’Évangéliste. Cette plaque d’origine française, du premier tiers du XVe siècle, provient de la reliure des Évangiles de Saint-Denis ( BnF, N.A.L. 305 ). Traces de fermoirs, dos orné du clou de Saint-Denis, tranches marbrées rouges et bleues ; cf. Goupil et Laffitte, Reliures précieuses , pl. 29 et 30.
Estampille à l'encre noire « BIBL S DION IN FRANCIA » (2). Estampille de la Bibliothèque nationale type Josserand-Bruno n°17 (1792-1804).
Ce document est rédigé en latin.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Historique de la conservation

Ce Missel a été commandé à l’ abbaye de Saint-Vaast d’Arras pour être adapté à l’usage liturgique dionysien. Il provient du Trésor de l' abbaye de Saint-Denis (figurant dans l'inventaire de 1505), remis à la Bibliothèque nationale le 30 septembre 1791 (cf. B.n.F., département des Manuscrits, Archives Ancien Régime 66, registre des acquisitions du département des Manuscrits 1760-1792, f. 266 « S. Denis. Ms. sur velin contenant des liturgies, avec des notes » ; cf. L. Delisle, Cab. des mss. , II, 3).

Présentation du contenu

Le contenu de ce missel illustre l'évolution du sacramentaire aux Xe-XIe siècles : on n'y trouve pas encore les lectures bibliques, mais des prières sont mélangées aux oraisons et aux préfaces pour la plupart des messes.
Kyrie, Gloria, Credo, Sanctus, Agnus (ff. 1v-3); Calendrier de Saint-Denis (ff. 3v-5r); Ordo missae (ff. 5r-12r); Préface (ff. 13v-15r); Canon (ff. 16r-17v); Messes du temporal et du sanctoral (ff. 18r-71r); Sanctoral (ff. 71r-116r); Commun des saints (ff. 116r-120r); Messes diverses (ff. 134r-165v).
Pour le détail du contenu, voir Victor Leroquais, Sacramentaires, I, 142-143.
Le sanctoral accorde une place exceptionnelle à saint Vaast, le patron de l'abbaye où le ms. a été copié et dont le nom est inscrit en lettres d’or, mais ce Missel a été adapté à l'usage liturgique dyonisien, comme en témoignent, au calendrier, dans le sanctoral et dans les messes, les nombreuses fêtes liées à Saint-Denis (24 février: dédicace de l'église Saint-Denis; mention des saints Denis, Rustique et Eleuthère dans les litanies, f. 48v, présence dans le sanctoral de leur translation (f. 83), de leur vigile et de leur passion (f. 105v, 106r), messe commémorant ces saints (f. 131v)...).Notation neumatique française passim pour les prières.

Bibliographie

1881
B. N. Département des Manuscrits... Notice des objets exposés , Paris, 1881, n° 261.

1924
Victor Leroquais, Les Sacramentaires et missels des bibliothèques publiques de France , Paris, 1924, I, 142-144.

1950
Michel HUGLO, « La mélodie grecque du Gloria in excelsis et son utilisation dans le Gloria XIV », dans Michel HUGLO, Les anciens répertoires de plain-chant. Aldershot : Ashgate, Variorum, 2005, [ XVI, p. 30-40 ], p. 33.

1956
=Sigrid SCHULTEN, « Die Buchmalerei des 11. Jahrhunderts im Kloster Saint Vaast in Arras », dans Münchner Jahrbuch der bildenden Kunst , 7, 1956, p. 49-90, cité p. 66-70 et notice n°17 du catalogue.

1966
Michel HUGLO, « Les chants de la Missa greca de Saint-Denis », dans Michel HUGLO, Les anciens répertoires de plain-chant. Ashgate, Variorum, 2005, [ XVIII, p. 74-83 ] , cité p. 74.

1971
J. O. BRAGANCA, « A apologia Suscipe confessionem meam », dans Didaskalia , 1, 1971, p. 319-334, cité p. 329.

1985
Donatella NEBBIAI-DALLA-GUARDA, La bibliothèque de l'abbaye de Saint-Denis en France : du IX e au XVIII e siècle , Paris : Éd. du Centre national de la recherche scientifique, 1985, p. 219.

1987
Denis ESCUDIER, « La notation musicale de Saint-Vaast d'Arras : étude d'une particularité graphique », dans Musicologie médiévale : notations et séquences . Actes de la table ronde du CNRS à l'IRHT (Orléans, 6-7 septembre 1982). Etudes rassemblées par M. Huglo, Paris : H. Champion, 1987, p. 107-120, cité à titre de comparaison p. 112 + planche VII.

1991
Valérie GOUPIL et Marie-Pierre LAFFITTE, Reliures précieuses , Paris : Herscher, 1991, reliure reproduite aux pl. 29-30.

1993
E.B. GARRISON, Studies in the History of Medieval Italian Painting , Vol. I, London : The Pindar Press, 1953 (réed. 1993), cité pour étude comparative d'initiales p. 184.

1995
Edward FOLEY, « The Treasury of Saint-Denis according to the inventory of 1234 (Paris, Bibliothèque Mazarine 526) », dans Revue Bénédictine, 105, 1995, p. 155-166, cité p. 193.

1996
Claudia HÖHL, Ottonische Buchmalerei in Prüm , Frankfurt am Main : Peter Lang, 1996, p. 344.

1996
Nicholas ORCHARD, « The medieval Masses in honour of St-Apollinaris of Ravenna », dans Revue Bénédictine, 106, 1996, p. 172-184, cité p. 176 parmi les sources ; éd. partielle (synopsis de la messe).

1997
Paul SAENGER, Space between Words. The Origins of Silent Reading , Stanford : Stanford University Press, 1997, cité p. 407.

1999
Marie-Noël COLETTE, « La table du graduel palimpseste de Turin (Xe s). De l'organisation des messes du commun dans les liturgies latines », dans Revue Mabillon , 71, 1999, p. 37-66, cité p. 53 parmi les mss utilisés.

2000
Ugo FACCHINI, San Pier Damiani : l'eucologia e le preghiere. Contributo dell'eucologia medievale, Roma : Ed. liturgiche, 2000, cité p. 369, 502.

2001
Jean-François COTTIER, Anima mea : prières privées et textes de dévotion du Moyen Age latin , Turnhout : Brepols, 2001, cité pp. 102 (note 16), 103, 241.

2002
Jean-François GOUDESENNE, Les offices historiques ou historiae composés pour les fêtes des saints dans la province écclésiastique de Reims (775-1030) , Turnhout : Brepols, 2002, cité p. 101, 127.

2003
Daniel SAULNIER, « Présence d'une tradition orale française parallèle à celle de Metz et Saint-Gall », dans Etudes grégoriennes, 31, 2003, p. 5-23 [voir recension 4866 dans Medioevo latino , 25, 2004].
Mariano DELL'OMO, « Il più antico Libellus Precum in scrittura beneventana (cod. cas. 575, già Misc. T.XLV). Un testimone di rapporti tra Nonantola e Montecassino nel secolo IX », dans Revue bénédictine , 113, 2003, p. 235-284 [voir recension 6712 dans Medioevo latino , 26, 2005].
Emma C. HORNBY, « The Transmission of the Proper Chant for St Gregory : The Eight-Mode Tract Beatus vir », dans Plainsong and Medieval Music, 12, 2003, p. 97-127 [voir recension 6221 dans Medioevo latino , 28, 2007].

2004
Jean-François GOUDESENNE, « La propagande aéropagitique dans la musique de l'office de Saint-Denis (IXe-XIe s) », dans Hagiographica, 11, 2004, p. 81-112, cité p. 95.
Arno BORST, Der Streit um den karolingischen Kalender , Hannover : Hahnsche Buchhandlung, 2004 (MGH, Studien und Texte, 36), cité p. XXIV.

2005
Michel HUGLO, « A propos du Requiem de Du Caurroy », dans Michel HUGLO, Chant grégorien et musique médiévale , Aldershot : Ashgate Variorum, 2005 [XX, p. 201-206], cité p. 203 (note n° 2).
A. PUTATURO DONATI MURANO, « La miniatura in Europa », dans La miniatura in Italia. T. 1 : Dal tardoantico al Trecento con riferimenti al Medio Oriente e all'Occidente europeo , a cura di A. Putaturo Donati Murano — A. Perriccioli Saggese, Napoli : Edizioni scientifiche italiane, 2005, p. 83-89, cité p. 85.
R. ALCOY I PEDROS, « Les illustrations recyclées du psautier anglo-catalan de Paris ; du douxième siècle anglais à l'italianisme pictural de Ferrer Bassa », dans Manuscripts in Transition. Recycling Manuscripts, Texts and Images, éd. B. Dekeyzer — J. Van der Stock, Leuven : Peeters, 2005, p. 81-92, cité p. 91, note 49.
The sacramentary of Ratoldus, Paris, Bibliothèque Nationale de France, lat. 12052, éd. N. Orchard, Woodbridge : Henry Bradshaw Society, 2005, cité p. XXXI.
La France romane au temps des premiers Capétiens (987-1152), Paris Musée du Louvre, 10 mars-6 juin 2005, Paris : Musée du Louvre/ Hazan, 2005, notice n° 265 + bibliographie et reproductions (f. 15v et reliure).

2006
François BOESPFLUG, « Le bleu, couleur liturgique ou signal politique ? Autour des ornements du Christ et de ses martyrs dans Communion et martyre de saint Denis », dans La création artistique en France autour de 1400. Actes du colloque international, École du Louvre 7 et 8 juillet 2004, Musée des Beaux-Arts de Dijon — Université de Bourgogne 9 et 10 juillet 2004, éd. É. TABURET-DELAHAYE, Paris : École du Louvre, 2006, p. 135-149, cité à titre d'exemple p. 146 (note n° 16).
Diane J. REILLY, The Art of Reform in Elenventh-Century Flanders ; Gerard of Cambrai, Richard of Saint-Vanne and the Saint-Vaast Bible , Leiden-Boston : Brill, 2006 [voir Scriptorium, LXI/1, 2007, bulletin codicologique n° 274].

2007
Gesichte der Buchkultur. Band 4/1-2 : Romanik, dir. Andreas FINGERNAGEL, Graz : Akademische Druck- u. Verlagsanstalt, 2007, cité p. 111 + fig. n° 24 [Band 2].
Trésors carolingiens. Livres manuscrits de Charlemagne à Charles le Chauve, éd. Marie-Pierre Laffitte et alii, Paris : Bibliothèque nationale de France, 2007, cité p. 47, 144.

2012
Marie-Noël Colette, Actes du Colloque de Royaumont : Manuscrits notés en neumes en Occident, dans Études grégoriennes, 39, 2012.

2013
Tobias FRESE, Aktual- und Realpräsenz : Das eucharistische Christusbild von der Spätantike bis ins Mittelalter , Berlin : Gebr. Mann Verlag, 2013, cité p. 141-165, ill. 16.

2016
François BOUGARD, « L'hostie, le monde, le signe de Dieu », dans Orbis disciplinae - Hommages en l'honneur de Patrick Gautier Dalché, Turnhout : Brepols, 2016, p. 31-62, cité p. 47.
Cédric GIRAUD, Dominique POIREL, La rigueur et la passion. Mélanges en l'honneur de Pascale Bourgain, Turnhout : Brepols, 2016.
Brigitte Miriam BEDOS-REZAK, Jeffrey F. HAMBURGER, Sign and Design. Script as image in cross-cultural perspective (300-1600 CE), Washington : Dumbarton Oaks Research Library and Collection, 2016.

Bibliographie

Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée Consulter la fiche bibliographique numérisée

Informations sur le traitement

Notice enrichie par Charlotte Denoël (juillet 2017).

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 279. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 104663

Notices et reproductions des enluminures et de la reliure sur la base Mandragore .

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original

Autres données descriptives

Mécénat : Ce manuscrit a été numérisé dans le cadre de « France-Angleterre, 700-1200 : manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de France et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky ».