Latin 6067

Cote : Latin 6067
Ancienne cote : Colbert 2351
Ancienne cote :  Regius 10269(3)
Guillaume Caoursin, Gestorum Rhodie obsidionis commentarii, Oratio de morte magni Turci, De casu regis Zizimi
XVe siècle (vers 1483)
Manuscrit en latin
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits
Paris . 51 miniatures à pleine page (ff. 3v., 8, 9v., 14, 15v., 18, 19v., 22v., 24v., 26, 28v., 30v., 32, 33v., 37v., 39, 40v., 48v., 50v., 55v., 58, 59v., 62v., 64v., 66v., 68., 70v., 77v., 79, 80v., 82, 83v., 85, 87, 89, 101v., 108v., 120v., 129, 136, 138, 144, 149, 156v., 161, 169, 175, 178v., 186v., 193, 217), 2 lettres historiées avec bordures contenant des armes (ff. 1v. et 111), une lettre ornée avec bordures (f. 87v.), une lettre ornée à l'encre (f. 1). Décoration attribuée au Maître du Cardinal de Bourbon
Parchemin, A-B + 227 ff. (foliotés de 1 à 225), 275 x 195 mm (just. 125 x 75 mm).
31 cahiers + 1 f. volant : 1 cahier de 2 ff. (A-B), ou 2 ff. (A présente porte un onglet qui peut être un ancien montage ou une restauration, le fond de cahier ayant été endommagé) ; 8 cahiers de 8 ff. (1-64) ; 1 cahier de 9 ff. (65-73 ; le talon du f. 68 est fixé au verso du f. 70) ; 1 cahier de 8 ff. (74-81) ; 1 cahier de 5 ff. (82-86 ; le talon du f. 86 est fixé au recto du f. 82) ; 8 cahiers de 8 ff. (87-150) ; 1 cahier de 6 ff. (151-156) ; 4 cahiers de 8 ff. (157-188) ; 1 cahier de 4 ff. (189-192) ; 4 cahiers de 8 ff. (193-224) ; 1 f. volant fixé au verso du f. 224 (225) ; 1 cahier de 2 ff. (226-227).
Pas de réclame ni de signature.
Foliotation 19e siècle à l'encre noire.
Réglure à l'encre rouge.
Reliure de velours vert sur ais de bois, fin du 16e ou début du 17e siècle ; traces de boulons aux angles et de deux fermoirs en bordure de goutière ; tranches dorées ; dos restauré, 20 e siècle. Les ais de bois sont peut-être d'origine.
Estampille de la bibliothèque royale, avant 1735 (modèle Josserand-Bruno, n° 5).

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original

Documents de substitution

Microfilm en couleur : miniatures seules. Cote de consultation en salle de lecture : MFC 670. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : ICR 42

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 16765. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 17504

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution

Documents de substitution

Fac similé : El Sitio de Rodas : [Bibliothèque nationale de France, Ms. Lat. 6067], [Madrid] : Club bibliófilo Versol, 2006.
4- FAC SIM- 1115 (1-2)

Historique de la conservation

Pierre d'Aubusson , grand maître de l'ordre des Hospitaliers de Jérusalem (1423-1503, grand maître à partir de 1476), dédicataire (armes de l'auteur au f. 111 : d'argent à la fasce de gueules chargée d'une étoile d'argent, accompagné de trois merlettes de sable ; armes du dédicataire en divers endroits et notament au f. 1v. : écartelé aux 1 et 4 de gueules à une croix d'argent, aux 2 et 3 d'or à une croix ancrée de gueules).
Le manuscrit était à la fin du 16e siècle entre les mains d'un membre de la famille Pot, originaire du Berry (armes rajoutées au f. 1 : d'or à la fasce d'azur, ceint du collier du Saint-Esprit). C'est d'ailleurs très probablement ce propriétaire qui a fait refaire l'actuelle reliure du volume. Plusieurs membres de la famille Pot ont occupé la charge de maître de cérémonie de l'ordre entre la fin du XVI e et la première moitié du XVII e siècle.
Jean Pot épousa en 1470 Souveraine de Blanchefort , parente de Guy de Blanchefort , grand maître de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem de 1512 à 1513, neveu de Pierre d'Aubusson. Ces liens de parenté permettent d'expliquer le passage du manuscrit dans la famille Pot.
Le volume est ensuite passé chez Achille III de Harlay (1639-1712), puis chezJean-Baptiste Colbert (1619-1683) ; entré à la Bibliothèque royale en 1732 avec les manuscrits de celui-ci ; ancien fonds royal.

Présentation du contenu

On possède pour ce manuscrit, un rare document, découvert par J.-B. de Vaivre et L. Vissière à la Bibliothèque Vaticane, détaillant l'ensemble du programme iconographique, à destination du scribe et de l'enlumineur.

Le manuscrit n'a pu être réalisé avant 1483 puisqu'il contient l'histoire du siège de Rhodes de 1480, mais aussi d'autres textes dont l'histoire de Djem , alias Zizim, qui fut envoyé en France fin 1482.

Les vues de Rhodes que contiennent manuscrit sont à mettre en relation avec un panneau représentant le Siège de Rhodes , conservé à Epernay . Commandé comme ex voto par Antoine d'Aubusson et Louis XI pour Notre-Dame de Paris au début des années 1480, le tableau ne fut jamais installé. Il réapparut au XIX e siècle dans la collection d' Avesnes , au château d' Hermonville (Marne, cant. Fismes) ; il fut cédé au négociant et amateur d'art Claude Chandon de Briailles qui l'offrit au musée d'Epernay en 1916. Ce tableau, tout comme le manuscrit de Caoursin, ont eu pour support graphique, lors de leur création, des dessins diffusés par l'Ordre de Saint-Jean dans un but de propagande.

Bibliographie

Catalogues :
Catalogus codicum manuscriptorum Bibliothecae regiae, pars tertia, tomus quartus, Parisiis, 1744, p. 200.

Editions et textes :
N. Vatin, Sultan Djem. Un prince ottoman dans l'Europe du XVe siècle d'après deux sources contemporaines : Vâki'ât-i Sultân Cem, Oeuvres de Guillaume Caoursin, Ankara, 1997, p. 257-258.
Tous les deables d'enfer : relations du siege de Rhodes par les Ottomans en 148, édité par J.-B. de Vaivre et L. Vissière, Genève, 2014.

Enluminure :
C. Couderc, Album de portraits, d'après les collections du département des Manuscrits, Paris, 1908, pl. 98.
L'enluminure en France au temps de Jean Fouquet, cat. exp., Chantilly, 26 mars-22 juin 2003, Paris, 2003, p. 73.
I. Delaunay, "Oeuvres et commanditaires d'un artiste de la fin du Moyen Âge, le Maître du cardinal de Bourbon, alias Guérard Louf", dans La Commande artistique en France au XV e siècle. Artistes et mécènes, de Charles VI à Louis XII , actes du colloque de lausanne, mars 2002, à paraître.
S. McKendrick, "Between Flanders and Normandy : Collaboration among miniaturists or a case on influence ?", dans J. Lowden et A. Bovey (dir.), Under the influence. The concept of influence and the study of illuminated manuscripts, Turnhout, 2007, p. 140.
J.-B. de Vaivre et L. Vissière, ""Car je vueil que soit ung chef d'euvre". Instructions de Guillaume Caoursin pour réaliser le manuscrit enluminé de ses oeuvres (vers 1483)", Art de l'enluminure, mais 2012, n° 40, p. 60-87.

Contexte :
J.-B. de Vaivre, "La maison de Guillaume Caoursin à Rhodes", Archivum heraldicum, 2008-2, p. 224-230.
E. Hamon, "Un présent royal indésirable : l'ex-voto de la victoire de Rhodes en 1480 à Notre-Dame de Paris", Bulletin monumental, t. 167-4, 2009, p. 331-336.
L. Vissière, "Note sur l'inscription latine du tableau du siège de Rhodes, conservé à Epernay", Bulletin monumental, t. 167-4, 2009, p. 337-338.
J.-B. de Vaivre, "Autour du grand siège de 1480. Description de Rhodes à la fin du XV e siècle", Société de l'histoire et du patrimoine de l'ordre de Malte, n° 22, 2009, p. 36-117.
J.-B. de Vaivre, "Guillaume Caoursin, ses origines douaisiennes et son portrait", Archivum heraldicum, 2009-II, p. 193-201.

Expositions :
L. Delisle et H. Martin, Les Primitifs français à la Bibliothèque nationale, Paris, 1904, n°155.
Exposition de portraits peints et dessinés du XIII e au XV e siècle , cat. exp., Paris, BN, avril-juin 1907, Paris, 1907, n° 64.
G. Sievernich et H. Budde (dir.), Europa und der Orient, 800-1900, cat. exp., Berlin, Martin-Gropius-Ban, 1989, Berlin, 1989, n° 7/14.
R. Recht (dir.), Les bâtisseurs de cathédrales gothiques, cat. exp., Strasbourg, Ancienne douane, 3 septembre-26 novembre 1989, Stransbroug, 1989, n° A 9.
F. Avril et N. Reynaud, Les manuscrits à peintures en France, 1440-1520, cat. exp., Paris, BN, 16 octobre 1993-16 janvier 1994, Paris, 1993, n° 149 (notice de F. Avril).
Le compagnonnage, chemin de l'excellence, cat. exop., Paris, Musée national des arts et traditions populaires, 16 novembre 1995-6 mai 1996, Paris, 1995, n° 110.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Maxence Hermant (août 2011, mise à jour en février 2016)