Latin 5342

Cote : Latin 5342
Ancienne cote : Colbert 895
Ancienne cote : Regius 3812(4.4)
Ce manuscrit se compose de deux unités codicologiques : I (f. 1-159) et II (f. 160-167).

Parchemin.
167 ff., précédés et suivis par trois gardes en papier et deux gardes en parchemin moderne.
Foliotation moderne en chiffres arabes à l’encre noire dans la marge supérieure externe du recto. Marques d’assemblage dans la marge inférieure externe de la première page de chaque cahier et sur les feuillets isolés 126 et 127, signés n. 1-23 (époque Colbert).

Reliure du XVIIe siècle sur ais de carton en maroquin rouge aux armes de Colbert ; plats décorés par un triple filet doré en encadrement ; dos à six nerfs au chiffre de Colbert ; titre au dos en lettres dorées, « Vitae Sanctorum ». Tranches jaspées de rouge. Contre-gardes en papier ; gardes en papier (I-III et III’-V’) et en parchemin (IV-V et I’-II’).
Aux f. 1r et 167v estampille de la « Bibliotheca Regia » identique au modèle Josserand-Bruno n° 5 (avant 1735).
Ce document est rédigé en latin.
Bibliothèque nationale de France. Département des Manuscrits

Historique de la conservation

Selon Jean Dufour, la première unité codicologique a été produite à l'abbaye de Saint-Pierre de Moissac et montre des rapprochements paléographiques avec d’autres manuscrits moissagais ; la foliotation, datable du XIIIe siècle, est commune à d’autres manuscrits de cette abbaye (Latin 4212, 5304 et 17002), ce qui prouve le passage de ce manuscrit à la bibliothèque de Moissac. Cette foliotation ancienne, en commençant au f. 1 de CXXX, témoigne de la perte des premiers 129 feuillets du manuscrits d’origine ; cette même foliotation, étant continue entre le f. 107 et 108, nous indique que la lacune d’un feuillet à cet endroit s’est vérifiée avant le XIIIe siècle et très probablement au cours du XIe siècle, à juger de l’écriture qui a apposé la note « hinc deest » au f. 107v ; en revanche, le bifeuillet externe au cahier 9 (f. 65-70) a été perdu à une date successive à la foliotation ancienne. Cette partie est recensée dans l’inventaire de Moissac du XVIIe siècle (cf. Dufour, La composition).
La seconde unité codicologique est d’origine indéterminée ; il convient d’observer la rareté de l’office de la translation de saint Benoît copié aux f. 165v-167r, dont aucune correspondance a été repérée à ce jour (cf. la notice d’Amédée Gastoué à ce propos : « F. 165v-167, Translation de saint Benoît : antiennes préparées pour recevoir la notation musicale ; un certain nombre ont été grattées ; traces de notation neumatique sur ‘Cordis amore credulus’ (166) »).
Les deux parties ont été reliées ensemble probablement au moment de leur acquisition par Jean-Baptiste Colbert (1619-1683) (cf. la cote ancienne au f. 1r, « Cod. Colb. 895 » et les marques d’assemblage, d’une même main »). Le volume entra dans la Bibliothèque du roi en 1732, avec d’autres manuscrits colbertins (cf. la cote ancienne au f. 1r, « Regius 3812 4.4 »).

Bibliographie

1890
Catalogus codicum hagiographicorum latinorum antiquiorum saeculo XVI qui asservantur in Bibliotheca nationali Parisiensi, Bruxelles-Paris, 1890, II, p. 268.

1979
François DOLBEAU, « Anciens possesseurs des manuscrits hagiographiques latins conservés à la Bibliothèque nationale de Paris », dans Revue d'histoire des textes, 9, 1979, p. 183-238, p. 203 et n. 2 : provenance Moissac.

1981
Jean DUFOUR, « La composition de la bibliothèque de Moissac à la lumière d’un inventaire du XVIIe siècle nouvellement découvert », dans Scriptorium, 35/2, 1981, p. 175-226, cité p. 185, 198, 208.

1982
Jean DUFOUR, « Manuscrits de Moissac antérieurs au milieu du XIIe siècle et nouvellement identifiés. Description codicologique et paléographique », dans Scriptorium, 36, 1982, p. 147-173, recensé p. 168-171.

1994
Clavis scriptorum latinorum medii aevi. Auctores Galliae 735-987. T. I. Indices, éd. Marie-Hélène JULLIEN — Françoise PERELMAN, Turnhout : Brepols, 1994 (CC. Continuatio Mediaevalis, Clavis des auteurs latins du Moyen Age), recensé p. 108.

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Laura Albiero (mars 2018) dans le cadre de « France-Angleterre, 700-1200 : manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de France et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky ».

Documents de substitution

Microfilm en noir et blanc. Cote de consultation en salle de lecture : MF 19163. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : R 47108

Documents de substitution

Ce document possède une version numérisée.

Numérisation effectuée à partir d'un document de substitution.

Documents de substitution

Ce document possède une version numérisée.

Numérisation effectuée à partir d'un document original

Ce manuscrit a été numérisé dans le cadre de « France-Angleterre, 700-1200 : manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de France et de la British Library, un programme de la Fondation Polonsky ».