Coislin 283

Cote : Coislin 283
XIe siècle
Parchemin.ff. I (papier add.). 332 († 242a), 30 lignes.mm. 290 × 215.Reliure veau raciné ; dos cuir rouge au chiffre de Charles X.Manuscrit soigné, dû au moine Grégoire (f. 332v). Il comprenait à l'origine quarante-cinq cahiers marqués au début et à la fin ; font aujourd'hui défaut le premier feuillet du premier cahier, deux feuillets après 10v, un feuillet et un cahier (γ') après 12v, un après 13v, un après 17v, quatre après 84v, deux après 89v, deux après 95v, cinq vraisemblablement après 229v. Quelques suppléments dans les marges (cf. ff. 52. 88. 327. 331v) ; notes en grec moderne ff. Iv. 45. 54. 283. 295.
Manuscrit en grec
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits

Présentation du contenu

Florilège ascétique composé d'un millier d'articles de provenances diverses, à peine séparés les uns des autres. Cinq parties principales semblent devoir être distinguées.

1 (ff. 1-64v) extraits de JEAN MOSCHUS dans une curieuse tradition du texte ; le début (ff. 1-19) se retrouve échelonné à travers l'édition de Migne (inc. mut. ὄντως σοι, κῦρι ἀϐϐᾶ= ch. 5 : M. 87, 3, 2857 A 3 ; des. σῶον αὐτὸ ἀποδίδωσιν = ch. 195 : M. 3080 D 5) ; la suite (ff. 19-64), par contre, a été reconnue éparpillée dans plusieurs recueils d'Apophtegmes depuis la collection de Paul de l'Évergétis jusqu'aux récentes publications de Bousset, Clugnet, Nau, Nissen ; au milieu (ff. 38v-40) vie de sainte Marine (éd. Clugnet, Paris, 1905, p. 52-54 ; d'après notre manuscrit) ; quelques récits semblent inédits.

2 (ff. 64v-194) histoires anonymes des solitaires égyptiens ou recueil de propos ascétiques ; elles correspondent de façon générale à celles qu'on lit dans les Coislin 126 et 232 ; les ff. 116v-194 se rapprochent nettement de la collection du Berol. Phill. 1624 (cf. Bousset, Apophtegmata Patrum, n°s 166b2-237a) ; bon nombre de propos renfermés dans les ff. 82v-114 se retrouvent dans la version latine des « Vitae Patrum », livres V et VI. Quelques inédits sont insérés de place en place.

3 récits édifiants concernant. 1(ff. 194-196) Épiphane de Chypre (inc. Éγένετο ποτέ τις νεανίας, des. διάϐολος διψᾶ τὴν τῶν ἀνθρώπων ἀπώλειαν) ; 2(ff. 196-204) Malchus le captif, διήγησις μοναχοῦ τινὸς περὶ τοῦ ἀϐϐᾶ Μάλχου τοῦ αἰχμαλώτου ms. (éd. Van den Ven, BHG. 1015 ; notre ms. est proche de B). — Ils sont suivis de courts ouvrages ascétiques : 3(ff. 204-213v) S. NIL, de octo spiritibus malitiae (M. 79, 1145-1164 ; le dernier chapitre est beaucoup plus long dans notre ms.) ; 4(ff. 213v-219) παραγγελεία τοῦ ἀϐϐᾶ Ἀμμωνᾶ τοῦ ἀναχωρητοῦ (éd. Nau, Patr. Or. XI, 1915, p. 458-471 : Exhortations d'Ammonas ; cf. Coislin 123, ff. 190-192v, sous le nom d'Isaïe) ; 5(ff. 219-226) λόγοι τοῦ ἀϐϐᾶ Μωϋσέως τοῦ ἐν Σκήτη πρὸς τὸν ἀϐϐὰ Ποιμένα προτραπέντος παρ' αὐτοῦ γράψαι (inc. Πρῶτον μὲν ἀσπάζομαι τὴν σωτηρίαν, des. τῶν τηρούντων τὰς ἐντολὰς τοῦ Θεοῦ, ὅτι αὐτῷ πρέπει κτλ. ; cf. Coislin 123, ff. 135v-141v) ; suivent (ff. 226-237) d'autres conseils et propos de Moyse que l'on retrouve ailleurs sous le nom d'Isaie, de même que les précédents ; 6(ff. 237-239) τοῦ ἀϐϐᾶ Μακαρίου περὶ ἀδελφῶν οἰκῆσαι μελλόντων μετ' ἀλλήλων (inc. Ἐὰν ἔλθῃς οἰκῆσαι μετὰ ἀδελφῶν, des. προκοπή ἐστιν τῆς νεωτερίας, ὅτι τῷ Θεῷ κτλ. ; le même texte sous le nom d'Isaie dans Coislin 123, ff. 102-104v).

4 double série d'Apophthegmes « alphabétiques » : a(ff. 239-272, cf. M. 65 ; bff. 295-329v, cf. Vitae Patrum V et VI) augmentés de quelques autres récits édifiants ; entre les deux on lit une suite de φοϐερά, les premiers assez courts (ff. 269-272), les autres, beaucoup plus longs ; mentionnons (ff. 272-275) le PSEUDO-MACAIRE, de exitu statuque animarum (M. 34, 385-392), (ff. 275-277) un épisode de la vie de saint Grégoire le Grand (BHG. 721), (ff. 284-291v) la légende de Théophile (éd. Jubinal, Œuvres complètes de Rutebeuf, t. II, 1839, p. 332-342, d'après notre ms.), (ff. 291v-295) la vie de saint Andronic et de sainte Athanasie [par DANIEL DE SCÉTÉ] (éd. Clugnet, Rev. Or. chrét., 1900, p. 375-380, d'après notre ms.). L'ensemble commence (f. 239) Γέρων τις ἀναχωρητὴς εἶχεν αὐτοῦ διακονητὴν (Hist. des solitaires égyptiens, éd. Nau, Rev. Or. chrét., 1909, p. 377, n° 293), il finit brusquement par les mots διὰ τί οὐκ ἤλθατε| (M. 65, 100 Β 13).

5 (ff. 330-332v) autre φοϐερὸν : l'ermite désobéissant trompé par les démons et sauvé par son higoumène (inc. Mut. πυκτεύοντα μετὰ λογισμῶν ἀκαθάρτων, des. καὶ πάσαις ταῖς κατὰ Θεὸν ἀρεταῖς, ὅπως θεαρέστως πολιτευσάμενοι κτλ.) ; Jean Climaque est cité au début.

AMMONAS • exhortations

Andronic et Athanasie (vie des saints)

Apophtegmata Patrum • fragments et extraits

Athanasie (vie des ss. A. et Andronic)

DANIEL DE SCÉTÉ • vie des saints Andronic et Athanasie

ÉPIPHANE DE CHYPRE (?) • récit concernant Épiphane

GRÉGOIRE LE GRAND • vie

Grégoire moine

JEAN MOSCHUS • pratum spirituale

MACAIRE D'ALEXANDRIE* • sermo de exitu animae

MACAIRE L'ÉGYPTIEN ou M. l'ABBE • περὶ ἀδελφῶν οἰκῆσαι μελλόντων μετ' ἀλλήλων

MACAIRE L'ÉGYPTIEN ou M. l'ABBE • de exitu statuque animarum*

Malchus le captif (vie de)

Marine • vie

MOYSE • anachorète, propos ascétiques

NIL (s.) • de octo spiritibus malitiae

φοϐερά

Théophile (légende de)