Supplément turc 242

Cote : Supplément turc 242
مطالع السعادة و ينابع السيادةMetaliʿü'l-saadet ve yenabiʿü-l-siyadetSeyyid Mohammed ibn Emir Hasan el-Suʿudî
1582
Très beau neskhi persan, vocalisé, de l'année 990 de l'hégire [1582], écrit dans des encadrements en or. 143 feuillets.31 × 20,5 centimètres. Reliure turque, en cuir rouge estampé et doré.
Manuscrit en turc
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits

Documents de substitution

Numérisation effectuée à partir d'un document original

Présentation du contenu

Ni le titre, ni le nom de l'auteur ne sont indiqués dans la préface de ce livre ; le titre ne se lit qu'en tête de son texte ; le nom de Seyyid Mohammed ibn Emir Hasan ne se trouve qu'à la fin du second traité qui est contenu dans le manuscrit (folio 124 verso), et tout à la fin du volume. Le Mataliʿ el-sáʿadet ou Metaliʿü'l-saadet a été traduit d'un original écrit en langue arabe, sur le désir du sultan Murad Han III (982-1003 de l'hégire = 1574-1595) [folio 7 recto], dont on trouve un beau portrait au folio 8 verso. Il commence par la description astrologique des douze signes du zodiaque ; on y trouve (folios 32-33) un tableau représentant les situations des hommes classées d'après l'influence des planètes qui les déterminent et les conjonctions des planètes dans les signes du zodiaque (folio 33 verso) ; des tables astronomiques et astrologiques (folio 38 recto) ; un tableau (folio 65 verso) indiquant le caractère des femmes d'après leurs avantages physiques ; un اختلاج نامه, sous forme de tableau (folio 66 recto) ; un تعبير نامه, ou clef des songes, également disposé sous la forme d'un tableau (folio 66 verso) ; les phases de la lune (folio 69 recto) ; les cercles qui servent au jeu de divination connu sous le nom de غالب و مغلوب (folios 70-71) ; la figure du monde réparti autour de la Kaʿba (folio 74 verso) ; une image fantaisiste du tombeau de Mahomet (folio 75 recto) ; une série de peintures (folio 75 verso), copiées sur les illustrations d'un ʿAǧaïb el-makhloukat persan, après laquelle vient le قرعۀ جعفریّه, ou traité de divination d'après des trinômes de lettres de l'alphabet arabe, en prose et en vers, attribué à l'imam alide Ğaʿfer el-Sadik, avec le moyen de s'en servir (folio 92 recto). Cet opuscule est écrit en prose et en vers ; il n'y a aucun doute qu'il ne soit dû au même auteur que le Mataliʿ el-saʿadet ; on trouve à sa suite un traité de divination فال (folio 125 recto) par les figures de la géomancie, les formules de cette science magique étant attribuées aux divers prophètes, par le même auteur ; un jeu d'attrape par demandes et réponses (folio 134 verso). La date de la composition du traité sur les sorts avec ses appendices est indiquée par deux chronogrammes (folios 140 verso, 141 recto), qui donnent tous les deux la date de l'année 990 de l'hégire (1582). Les premières pages de ce manuscrit (folios 2-4) contiennent une table des matières détaillée, quoique incomplète ; il a été copié pour Fatma Sultane, fille de Sultan Murad III (folio 5 recto) ; il est illustré de très belles peintures, d'une qualité très supérieure à celles que l'on trouve d'ordinaire dans les livres turcs. Elles sont manifestement l'œuvre d'un artiste célèbre, nommé ʿOsman.

Historique de la conservation

D'après une note de la main de Langlès, il a été rapporté du Caire par Monge, qui le déposa à la Bibliothèque au nom du général Bonaparte.

Bibliographie

Revue des bibliothèques, 1898, p. 10-14.

Informations sur le traitement

Notice encodée par Sara Yontan d'après Edgar Blochet, Catalogue des manuscrits turcs. Paris : Bibliothèque nationale, 1932-1933.

Faʾl name

Metaliʿü'l-saadet ve yenabiʿü-l-siyadet

Seyyid Mohammed b. Emir Hasan el-Suudî