italien 1704

Cote : italien 1704
Carte marine de la mer Méditerranée et de la mer Noire.
XVe s.

Italie ?
Ecriture italienne. Carte en couleurs.
Parchemin, 1 f. , cou à droite, languette. La carte est pliée en trois.
520 x 990 mm. Au dos de la carte, rapiècements en bas à droite avec du parchemin récupéré (lettre, écriture moderne). Quelques trous, en particulier sur le bord gauche (traces d'agrafes ou de fixation sur un support)
Carte détachée autrefois montée sur onglet dans une demi-reliure parchemin naturel (atelier BnF XIXe s.), titre sur étiquette de papier au dos :"PORTULAN DE LA MEDITERRANEE".
Estampille de la Bibliothèque nationale avec les lettres "RF", utilisée à partir de 1870 (Josserand-Bruno n° 290-291n° 39).
Manuscrit en italien
Bibliothèque nationale de France. Département des manuscrits

Documents de substitution

Ce document possède une version numérisée.

Numérisation effectuée à partir d'un document original

Historique de la conservation

La carte a été donnée à la Bibliothèque nationale le 2 décembre 1879 par M. Chassaing; cf. BnF, département des Manuscrits, registre des dons 1848-1895, n° 1896 : « Portulan de la Méditerranée, en Catalan, in fol., sur vélin, XVe s. »

Informations sur les modalités d’entrée

don n° 1896

Présentation du contenu

Carte marine de la mer Méditerranée et de la mer Noire, anonyme.
Mention d'une main italienne au verso de la carte :"Poczdite (?)".

Description de la carte.
Espace représenté : Mer Méditerranée et mer Noire. Côte occidentale de l’Europe et de l’Afrique de frixafuslanda à tafran. Angleterre, Écosse, Irlande.
Construction : Le tracé des côtes est encadré par les lignes de construction laissant de grandes marges en haut et en bas.
Orientation : comme toujours sur les cartes marines, les toponymes inscrits perpendiculairement à la côte se lisent en tournant la carte et aucune orientation n’est privilégiée. Échelles le long du cadre de la carte, en alternance rouges et vertes. Les graduations sont représentées par des ronds rouges et des points noirs. Deux en haut et deux en bas, chacune de six divisions. Une division = 11 mm.
Lignes de vents : deux système à seize centres secondaires, tangents au niveau du golfe de Tarente. A l’est, diam= 410 mm, centre en Asie mineure. A l’ouest, diamètre = 420 mm, centre au sud du Golfe du Lion. Les huit vents principaux sont en noir, les huit demi-vents en vert pâle, les seize quarts de vents en rouge, partant des centres secondaires. Les lignes de couleur ont été sans doute tracées après les toponymes.
Les cercles préparatoires, le tracé préparatoire des côtes et les pointes de compas ne sont pas visibles.Tracé des côtes à l’encre noire, simplifié : trait ou arc de cercle d’un point à un autre, accentuant les accidents géographiques.
Les mers sont laissées en blanc, les terres sont recouvertes d’un lavis jaune pâle. Pas de nom de région Aucun signe à l’intérieur des terres.
Les îles sont colorées en teintes plates (violet, vert, rouge).
Bancs de sables figurés par des points rouges. Croix et points noirs pour les récifs.L’écriture est fine ; les hampes des lettres sont particulièrement hautes.
Noms de pays : Ingleterra, Scocia, en minuscules rouges. Les toponymes sont inscrits perpendiculairement à la côte, sauf exception, et à l’encre noire ou rouge. Les noms des îles sont inscrits en sens inverse dans la mer (ex. côte atlantique). Seules les embouchures des fleuves sont indiquées. Deltas du Dniepr et du Nil en violet, delta du Rhône en vert.
Une seule vignette pour Venise (venexia), représentant des façades de part et d’autre d’un canal. L'Angleterre est séparée de l'Écosse par un "nœud".

Bibliographie

Catalogues : DEULIN 1942, p. 22. PFLEDERER 2009, p. 41.

Texte et cartes: DEULIN (M.G.), 1936, p. 26- 28. CAMPBELL (T.), 1986, p. 30 et 1987, p. 414, n. 319. PUJADES C11 et p. 195, 254/490.

Documents de substitution

Ce document possède une version numérisée.

Microfilm en couleur. Cote de consultation en salle de lecture : MFC 1040. Cote de la matrice (pour commander une reproduction) : ICR 2289

Informations sur le traitement

Notice rédigée par Emmanuelle Vagnon et Marie-Pierre Laffitte (août 2004).