Fonds Seyrig, Delphine (théâtre, cinéma, télévision)

Cote : COL-73
Fonds Delphine Seyrig (1932-1990)
1932-1990
3,8 mètres linéaires
Bibliothèque nationale de France. Département des arts du spectacle
Fonds produit par :  Seyrig, Delphine (1932-1990)
Le fonds contient des documents majoritairement en français

Informations sur les modalités d’entrée

Don de Duncan Yungerman (fils de Delphine Seyrig), octobre 2002. Numéro d'inventaire : D-02-10/10.

Biographie ou histoire

Issue d'une grande lignée d'intellectuels (sa mère est née Miette de Saussure, et son père, Henri Seyrig, fut le directeur de l'Institut d'archéologie de Beyrouth), Delphine Seyrig (1932-1990) est une actrice française qui a marqué par son talent et sa personnalité le théâtre et le cinéma des années 1960 à 1990, année de sa mort.
Comédienne accomplie, élève de Roger Blin, Tania Balachova et Pierre Bertin, Delphine Seyrig fait ses débuts en 1952 avec Michel Saint-Denis au Centre dramatique de l'Est, puis à la Comédie de Saint-Étienne aux côtés de Jean Dasté. Après un séjour aux États-Unis, de 1956 à 1959, et un passage par l'Actor's Studio où elle est l'élève de Lee Strasberg en 1958, Delphine Seyrig revient en France et joue Robert Musil, Tchekhov avec Sacha Pitoëff, Pirandello, Tourgueniev...
Très vite elle abandonne les classiques et se tourne vers des auteurs contemporains : elle joue dans Comédie de Samuel Beckett, La Collection et l'Amant, C'était hier de Harold Pinter, La prochaine fois je vous le chanterai de James Saunders, Rosencrantz et Guildenstern sont morts de Tom Stoppard, l'Aide-mémoire de Jean-Claude Carrière, Le Jardin des délices de Fernando Arrabal, La Chevauchée du lac de Constance de Peter Handke, Rainer Werner Fassbinder, La Bête dans la jungle de James Lord, Sarah et le cri de la langouste de John Murrell... Elle travaille régulièrement avec Jean-Claude Carrière ou Claude Régy.
Delphine Seyrig enchaîne films, dramatiques télévisées, disques et lectures... Elle tourne Muriel avec Alain Resnais, La Musica puis India Song et Son nom de Venise dans Calcutta désert avec Marguerite Duras, Baisers volés en 1968, puis avec Luis Buñuel, La Voie lactée et Le Charme discret de la bourgeoisie, Peau d'âne de Jacques Demy, avec Losey encore et Stanislav Stanojevic, Fred Zinnemann, Don Siegel, Jérôme Savary...
Révélée au grand public en 1961 par L'Année dernière à Marienbad, film d'Alain Resnais et Robbe-Grillet (Lion d'or du Festival de Venise), on se souviendra de sa grâce, de son charme énigmatique, de sa voix... « Ce n'est pas une femme, c'est une apparition » fait dire François Truffaut à Jean-Pierre Léaud dans Baisers volés. Très vite on note une grande complicité avec les femmes réalisatrices : Marguerite Duras tout d'abord, puis Chantal Akerman, avec qui elle tourne Jeanne Dielmann, 23 quai du commerce 1080 Bruxelles, Letters Home, Golden eighties, Marta Metzaros, Patricia Moraz, Liliane de Kermadec, Ulrike Ottinger, Pomme Meffre...
Dès 1975, sous son impulsion, le premier Festival des films de femmes se déroule à Paris, festival qui sera suivi de beaucoup d'autres, tant en France et tout particulièrement à Créteil, qu'à l'étranger. C'est après la réalisation de Maso et Miso vont en bateau, film collectif dont elle est partie prenante, qu'est fondé le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir, en 1982. Ce centre est destiné à conserver et promouvoir les vidéos de films de femmes. Car le militantisme féministe est une autre facette de l'énigmatique actrice. Signataire du manifeste des 243 en faveur de l'avortement, elle s'engage aux côtés des femmes : « J'ai épousé tout ce qui me semblait injuste, réprimé. »

Présentation du contenu

Le fonds contient des programmes, des photographies, des affiches, presse et interviews, et hommages divers.

Conditions d'accès

Dans le cadre de la rénovation du quadrilatère Richelieu, les collections du Département des Arts du spectacle restent communicables sur le site de Richelieu. Cependant, elles sont désormais consultables en différé, avec un délai de 48 heures. Un document demandé jusqu'à 17 h 45 est disponible le surlendemain à 10 h. Vous pouvez préparer votre venue au Département des Arts du spectacle en réservant vos documents à distance, en cliquant sur ce lien. Pour réserver à distance, vous devez posséder une carte de lecteur en cours de validité et donnant accès à la Bibliothèque de recherche.


Sous-unités de description